Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après
-----------------------
Votez sur les top-sites ! Faites vos fiches mes chéris !
Nous recherchons ardemment un Tuor Eladar, envoyé des Valar !
Rumeur : le Patriarche du Culte du Soleil, dans la Cité Sacrée d'Akkar en Lointain Rhùn aurait été corrompu par les suppôts de Morgoth. Cela pourrait mettre fin à des siècles de conflits religieux en Rhùn, et pourrait permettre aux Orientaux de s'unir contre l'Empire.
Les Envoyés des Valar, Gandalf, Tuor et Fingolfin viennent de débarquer à Osgiliath.
Parmi les chevaliers et les aventuriers de toute sorte, une rumeur circule : l'Intendant Aranir d'Ithilien aurait réuni des fonds pour organiser un tournoi spectaculaire commençant au solstice d'été !
Les Northmen viendraient de briser leur isolement, concluant un pacte d'alliance avec Durïn VII.
La Compagnie Grise recrute désespérément de nouveaux membres...
Promotion sur le Vieux Toby de la Comté sur le marché de Gwynhelm à Edoras
Le tristement célèbre Purion le Pervers, Seigneur des Pinnath Gelin, vient de clamser ! Avis aux jeunes demoiselles du royaume, le coeur de son héritier Gilion est encore à prendre !
Les pillards nomades sévissent de plus belle en ce printemps ! Le Roi du Gondor Aglahad II de Dol Amroth a promis de prendre des mesures drastiques.
"Trinquons nos verres et vidons la bouteille / Et laissons là les plaisirs de l'amour / Et laissons là tous ces cœurs infidèles / Qui ne veulent pas nous donner leur secours / C'est aujourd'hui que l'amour m'abandonne / Que ma maîtresse m'a refusé son coeur / Battez tambours, battez la générale !" - Le célébrissime barde Meregold Sirith poursuit sa tournée dans toutes les tavernes de l'Empire ! Ne le manquez surtout pas !

Partagez | 
 

 La Genèse d'un Patriarche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Vicaire de Morgoth ¤ MJ de l'Est
Messages : 27
Date d'inscription : 15/03/2016

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Héros
▌Prestige : 0
MessageSujet: La Genèse d'un Patriarche   Dim 4 Déc - 21:39

♦ Le Patriarche "Akkarys" - Prophète du Culte du Soleil


Acte 1 : L'Aube

Les rayons de soleil se reflétaient sur la neige immortelle des montagnes, éclairant la vallée où se trouve l'actuelle Cité de Syrkakar. Cette glorieuse ville avait deux missions : Servir de carrefour commercial à l'Est, mais aussi de protéger à tout prix le Mont Akkar, lieu saint du Culte du Soleil. Régulièrement, les fidèles se rassemblent en bas de la montagne pour prier, mais les plus courageux se rendaient au sommet de la Montagne, afin de rendre hommage à la divinité qui les protège depuis tant d'années. En ce doux matin, c'est un jeune garçon, d'à peine huit ans, qui s'est agenouillé devant l'autel d'Akkar. Les bras embrassant le ciel, celui-ci suppliait le Soleil de lui répondre, de le guider.

Le jeune garçon n'était personne, juste un simple orphelin comme il y en avait tant. Ce dernier priait pour un avenir, une raison d'être, lui qui n'avait reçu que coups de bâtons, insultes et solitudes. Il rêvait d'amour et de reconnaissance, de richesses et de notoriétés.

« Je vous en supplie, aidez-moi ...je … c'était un accident. Je ne voulais pas, je ne savais pas.. » murmurait-il entre deux sanglots.

Mais rien, pas de réponses, le Soleil ne lui répondait pas. Pourquoi l'aurait-il fait, après tout. Il comptait, parmi ses fidèles, des gens plus importants ou pieux. Couché contre lui, une femme le regardait, impassible. Elle ne murmurait pas un mot, et sa respiration était imperceptible. Les mains du jeune garçon étaient immaculées de sang, tout comme le buste de la jeune femme.

« Le Prêtre m'avait dit … que c'était la plus belle chose qu'on pouvait faire. Il m'avait dit qu'il était reconnaissant envers ses fidèles et que la richesse nous sourirait. Je ne voulais pas l'emmener ici, je ne savais pas, qu'il parlait de sacrifice. Je vous en supplie, Ô Grand Soleil, rendez-là moi … rendez-moi ma Maman. »

Posant sa main sur l'épaule du jeune garçon, un homme encapuchonné s'adressa à lui, d'une voix douce, mélodieuse et séduisante. Cet homme incarnait la confiance et la bonté. Mais il paraissait aussi faible physiquement, laissant entendre qu'il était d'un âge avancé, puisqu'il s'appuyait d'un bâton étrange.

«  Ne pleures pas, mon enfant. Le Soleil ne délaisse pas ses enfants les plus fervents et il veille sur eux. Ne vois-tu pas le sourire sur les lèvres de ta bienheureuse mère ? Ne vois-tu pas qu'elle est heureuse de rejoindre le soleil afin de ne former qu’un. Ensemble, ils éclairent le monde de son bonheur, de sa gratitude et de son amour pour toi. Ne pleures pas les morts, mais réjouis-toi. Ils embrassent enfin le bonheur auquel ils ont toujours aspiré, et ils en font profiter les autres.. Lorsqu'une âme pieuse et fidèle, s'envole vers notre Soleil Protecteur, elle ne disparaît pas dans les méandres de la nuit, comme c'est le cas pour les païens. Elle fusionne avec le Soleil et éclaire ses enfants afin de les guider vers des jours meilleurs. Sèches tes larmes, car elles n'ont pas lieu d'être. Chaque jours, ta mère est à tes côtés, tout comme notre Glorieux Soleil est aux côtés de tous ses enfants. »

L'enfant sécha ses larmes et sourit au vieil homme. « La reverrai-je, un jour ? » Bienveillant, l’homme caressa la joue de l’enfant et lui murmura cette première phrase.

« Oui, lorsque toi aussi, tu éclairas le monde de ton bonheur et de ta reconnaissance envers notre Glorieux Guide. Bien des hommes sont ignorants et se perdent dans la nuit. Ces âmes, ne rejoignent jamais le Soleil, ils s'égarent entre temps et ne retrouvent jamais leur chemin. Ton rôle sera de ramener les fous, les faibles et les ignorants dans la Lumière du Soleil. S'ils refusent, ils devront périr par le Feu, car c'est ainsi, et uniquement ainsi, qu'ils seront pardonnés et lavés de tous leurs péchés. A ce moment précis, ils pourront se dire : Je devais faire pénitence, et je lui ai obéi. Enfin, ils pourront éclairer le monde de leur bonheur et leur reconnaissance. Maintenant, viens avec moi. Tu es le prochain Akkarys, c’est ainsi que le Soleil l’a voulu. »



Dernière édition par Lumbë Melkoro le Mar 6 Déc - 22:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vicaire de Morgoth ¤ MJ de l'Est
Messages : 27
Date d'inscription : 15/03/2016

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Héros
▌Prestige : 0
MessageSujet: Re: La Genèse d'un Patriarche   Lun 5 Déc - 18:19

♦ Le Patriarche "Akkarys" - Prophète du Culte du Soleil


Acte 2 : La Consécration

« Avant de chercher à embrasser sa destiné, il est primordial de se donner au Soleil et de voir à travers lui. »

Ce furent les derniers mots de son bienfaiteur encapuchonné, avant qu'il ne disparaisse pendant plusieurs mois. Ce n'était pas une métaphore, mais une réalité, pour les membres du culte du Soleil. Un jeune homme se trouvait toujours au sommet du Mont Akkar, à genoux devant l'autel, les yeux fixés vers le Soleil. Le commun des mortels ne soutenaient pas ce regard plus de quelques minutes, la douleur se faisant ressentir très rapidement. Mais les plus pieux, les plus fervents serviteurs du Soleil, n'hésitez pas à endurer bien des tourments, pour entrer dans les grâces de leur Dieu.

« Ô toi Soleil, Divinité Créatrice du monde ! Moi, Lenny, je t'implore de m'aider et de me révéler ma destiné. Guides-moi, apprends-moi et permets-moi de te servir comme d'autres l'ont fait avant moi. Je m'engage à te donner tout, mon corps, comme mon âme. Car après tout, nous t'appartenons, comme le monde t'appartient. Et lorsque le moment sera venu, tout comme ma mère, je brillerai avec toi, rependant sur terre, mon bonheur et ma reconnaissance envers toi. »

Le jeunot resta ainsi planté pendant plusieurs heures, plusieurs jours même, ne détournant son regard du Soleil que la nuit. Il pria, comme peu l'avait fait avant lui, avec adoration et soumission. A l'Aube du 3ème Jour, il obtint enfin la réponse tant attendu. Une voix féminine s'éleva à travers la vallée, se répercutant contre les parois des rochers. C'était, où du moins, le pensait-on, la Déesse Selameth du Soleil qui s'adressait à lui.

«  Tous les Millénaires, la Déesse Selameth doit choisir celui qui la représentera, son Prophète. Seul son Prophète légitime, peut guérir la Terre du Milieu du Fléau qui l'afflige et apportera à son Peuple un avenir, en déclenchant l'Exode. »

Intrigué, surpris et émerveillé, les fidèles de Syrkakar arrivèrent de toutes parts, souhaitant eux aussi voir ce qui se passait. Lenny était toujours agenouillé vers le ciel, les bras embrassant le ciel.

« Et c'est moi qui ai été choisi, pas vrai ? »

« Oui, Lenny. »

« Pourquoi ? Pourquoi moi ? Je … je ne suis personne. »

« Car tu t'en es montré digne. Tu m'as offert tes yeux, en regardant mes reflets. En récompense, je te donne les sens et la responsabilité de la prophétie. »

« J'y arriverai ! Je libérai notre peuple de l'oppression et du Fléau qu'est cet Empire ! Je le jure ! »

« Je sais. Désormais lèves-toi et guides mes enfants. Tu es le nouvel et dernier « Akkarys ». Ensemble, nous guérirons la Terre du Milieu de son Fléau, qui n'a cessé de grandir. »


Au loin, sur un autre versant de la montagne, un vieil homme observait la scène, satisfait, alors que ce phénomène était tout, sauf imprévisible. "D'ailleurs je me demande si c'était pas plutôt une vieille. La vieille qui a refilé la crève à mon cheval ! Ça y est je m'en souviens. Vous pouvez corriger ou c'est chiant ?" Manœuvrant dans l'ombre, le Vieillard, avait fait usage d'artifice magique, pour convaincre la plèbe de la véracité de cette illusion. Tout se passait comme prévu. Le garçon avait grandi, désormais, il était un Homme, mais pas seulement, c'était un berger guidant ses brebis et ramenant celles qui s'égarent. Il ne lui manquait plus que l’abattoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vicaire de Morgoth ¤ MJ de l'Est
Messages : 27
Date d'inscription : 15/03/2016

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Héros
▌Prestige : 0
MessageSujet: Re: La Genèse d'un Patriarche   Mar 6 Déc - 23:58

♦ Le Patriarche "Akkarys" - Prophète du Culte du Soleil


Acte 3 : De l'Enfant au Prophète

Le Grand Temple du Soleil, un bâtiment majestueux, construit au centre de la Cité de Syrkakar. Il avait été construit sous l'impulsion du dernier Akkarys, régnant sur la cité. La religion avait déjà un rôle très important avec son arrivé, mais le miracle qui eut lieu au Mont Akkar, il y a quelques années, permit de renforcer les pouvoirs du Culte de manière étonnante. Sans n'arrivait sans que le clergé ne l'approuve, le Patriarche avait tout pouvoir et le sachant, il régnait d'une main de fer sur les environs. La conversion des tribus voisines devint sa priorité, mais il ne négligea pas non plus le commerce, perpétuant les accords commerciaux avec le Dorwinion et les Royaumes Nains.

La position de Syrkakar en Orient était dominante et attirait bien des convoitises. Le Culte du Soleil ne faisait pas l'unanimité à l'Est, mais sa puissance et son influence était reconnu et crainte. Le Grand Temple du Soleil, demeure de l'Akkarys, était un symbole de force et de piété. C'était aussi un message pour l'Occident, leurs rappelant qu'ils n'étaient pas les seuls à pouvoir construire des Murs. Les précédents Patriarches, ont toujours dénoncés ce mur, les pratiques des occidentaux et de leurs politiques. Le Culte du Soleil, s'est rapidement montré comme un adversaire digne de l'Empire. Dans le passé, il y eut de nombreuses guerres d'indépendances, des coalitions et confédérations. Néanmoins, il n'y eut jamais de succès majeurs, l'Empire parvenant toujours à défendre ses intérêts. La construction du Mur d'Amandil, était aux yeux de l'Empire un signe de force et d'autorité. Conviction non partagé, avec les Orientaux, qui y voyait une incapacité de l'Empire à défendre ses frontières, une faiblesse passagère qu'il fallait exploité. L'Empire s'était endormis, il n'était plus aussi vigilant qu'il ne le fut jadis. C'était du moins ce que pensait le Patriarche, qui penseur, séjournait dans le Temple, attendant patiemment midi, lorsque le Soleil serait à son plus haut.

Le Patriarche était à genoux devant une statuette de Selameth, disposé sur un Autel. C'était un homme de taille moyenne, assez maigre. Il était chauve, vêtu d'une longue bure rouge et or. Son corps était couvert de tatouages, le plus souvent à la gloire de sa Déesse vénérée. Ses yeux étaient rouge et son teint blafard, laissant sous entendre qu'il était albinos de naissance. Un homme passa devant lui, il ne bougea pas, ne le vit pas, mais il l'entendit.

« Qui es-là ? »

Une voix forte mais apaisant s'éleva dans la pièce, une voix que le prêtre n'avait pas entendu depuis bien des années.

« Je suis celui qui t'a recueilli et élevé pour devenir celui que tu es aujourd'hui. »

«  Vous parlez du vieux fou qui m'a abandonné après m'avoir réconforté ? Je n'ai pas eu besoin de vous pour devenir ce que je suis aujourd'hui, je ne vous dois rien. C'était mon destin, celui que m'a réservé notre Déesse. »

Le vieillard resta silencieux. Jamais il n'aurait imaginé que le jeune garçon qu'il avait recueilli, deviendrait un homme remplit d'une telle force de caractère et d'une telle volonté. C'était bien, très bien.

« Et selon toi, qui m'a envoyé à ta rencontre ? Ne vois-tu pas ce qui est devant ton nez ? »

L'homme en rouge éclata de rire et se retourna vers le vieillard, s'appuyant sur un canne pour se maintenir en équilibre. Ses yeux balayèrent la salle, sans ne rien voir, comme toujours, seulement l'obscurité et la solitude. Lorsqu'on observait son visage, on pouvait voir que ses yeux balayaient inutilement la salle, il ne voyait plus. Ses rétines avaient été carbonisé par les rayons de soleil, lorsqu'il était plus jeune, au sommet du Mont Akkar.

« Ça fait bien des années que je ne vois plus, mon ami. J'ai fait don de mes yeux au Soleil, juste avant qu'il me révèle ma destiné, comme vous me l'aviez annoncé. Mais j'ai appris à utiliser mes autres sens, je ne suis en rien un homme diminué, je suis sorti de cette épreuve plus fort. »

« Ainsi, le petit garçon que j'ai connu, est devenu un homme. »

« Non, pas un simple homme. Je suis l'Akkarys et même vous, me devez le respect qui incombe à ma charge. »

Le Patriarche posa ses yeux inertes sur le vieillard encapuchonné qui lui faisait face. Même sans la vue, il savait où il se trouvait, il le sentait et le surveillait. Le Prophète n'avait pas confiance en lui, tout comme le vieillard se méfiait du Prophète.

« En tant que représentant du Soleil sur Terre, on m' ... »

Levant la main, le Patriarche le coupa.

« Je représente le Soleil en Orient et partout ailleurs. Je suis ses yeux, ses oreilles et sa voix. Vous, vous n'êtes qu'un messager. Alors portez votre message et épargnez-moi de vos sermons. Je n'accepte que ceux que je prêche à mes fidèles. Toutes autres affirmations sont hérésies et mensonges, je suis le seul à détenir la vérité. »

Le vieillard serra son bâton, on pouvait clairement ressentir la tension dans la salle. Mais peu importe.

« Le Soleil souhaite vous rappeler vos obligations et la mission qui vous incombe. Selameth vous annonce que l'heure est venu. »

Le Patriarche ne dit rien, il sourit et regarda le vieil homme avec mépris.

« Je n'ai pas oublié la dette que je dois au Soleil. Il le sait. Êtes-vous bien certain d'être son messager ? Quoi qu'il en soit, mes pions avancent, je serai bientôt prêt. La Lumière du Soleil se déversera sur le monde, éclairant l'âme de ses habitants. Les coupables payeront et les innocents seront récompensés. Quand à vous, vieillard, nous allons fermer les yeux, et quand nous les ouvrirons, vous aurez disparu de notre vue ... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vicaire de Morgoth ¤ MJ de l'Est
Messages : 27
Date d'inscription : 15/03/2016

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Héros
▌Prestige : 0
MessageSujet: Re: La Genèse d'un Patriarche   Mar 13 Déc - 20:42

♦ Le Patriarche "Akkarys" - Prophète du Culte du Soleil


Acte Final : "Qu'ils s'en aillent tous !"

Le Patriarche était à quelques minutes de s'adresser à ses fidèles. C'était un instant historique, qui restera à jamais, gravé dans les mémoires. Effectivement, depuis des années déjà, le Culte du Soleil, après avoir éradiqué le Culte de Morgoth de l'Est, s'était dressé en rempart contre l'occupation Impériale. Si l'Est n'était pas tombé entièrement sous la domination des Hommes de l'Ouest, c'était parce qu'au cours des siècles, de nombreux Patriarches s'étaient opposés à eux.

Appelant à l'unité et à la confédération, les Patriarches avaient réussi à unifier, à plusieurs reprises, les différents peuples se trouvant à l'Est, malgré toutes leurs différences. Aujourd'hui, alors que l'Empire semble s'être endormi, qu'il ait baissé sa garde, l'Akkarys, nommé depuis quelques années déjà à la fonction de Patriarche, n'avait pas caché sa haine envers l'envahisseur. A de nombreuses reprises, il avait porté des propos durs et forts à l'encontre de l'Empire.

En ce magnifique Midi, alors que le Soleil était à son zénith, l'Akkarys s'apprêtait à s'adresser aux croyants. De nombreuses missives avaient été remises à des membres influents du Culte, des ambassadeurs, des Cardinaux ou même des Prêtres. Ils avaient pour mission, de transmettre dans tout le Monde, la Sainte Parole de l'Akkarys, qui, en ce jour, prenait pour la première fois une position claire sur l'Empire. Mais ce n'était pas un message destiné aux croyants, mais à tous les autres peuples, dans leur globalité, qu'ils soient étrangers, croyants, athées, ou même rivaux du Culte. En ce jour, l'Akkarys s'adressait à tous les adversaires de l'Empire.

Partout dans le monde, des Prêtres s'adressaient à des foules de fidèles sur les places de villages, des villes et Capitales. Des prêtres furent envoyés chez les Nains, les Hommes du Nord, le Dorwinion, les différentes peuplades de l'Est. Mais aussi dans les terres frontalières de l'Empire, même si ces prêtres étaient destinés à mourir, exécuté. L'objectif était de toucher de nombreuses personnes, d'appeler au rassemblement. Au même moment, le Patriarche se trouvait au sommet du Mont Akkar, et face aux hordes de fidèles qui se massaient aux pieds de la montagne, de sa voix amplifiée, magique, l’Akkarys s’adressa aux fidèles.

« De tout temps, les Enfants du Soleil ont œuvré à la paix et à la stabilité. Alors que l'Est était en proie à la ruine, à la guerre civile, mené par les forces maléfiques, nous nous sommes fermement opposé au Culte de Morgoth, afin de libérer les peuplades de l'Est, et au delà, de l'influence des démons. Lorsque nous avons enfin réussi à éradiquer cette menace, l'Est fut confronté à une nouvelle crise. Une nouvelle menace, s'opposait à notre liberté et notre précieuse indépendance, que nous chérissons. Dans notre histoire, toutes nos peuplades, tributs et cités, ont défendu leurs intérêts faces à des menaces intérieurs, des personnalités souvent orgueilleuses, qui cherchaient à dominer notre belle région. Mais à chaque fois, nous avons su défendre notre liberté, malgré nos différents et nos différences, nous avons su faire face. »

« Cette menace, qui touche toutes les nations libres de la Terre du Milieu, est-elle différente de la menace qui nous oppressa, si longtemps, avant qu'enfin, ensemble, nous parvînmes à la chasser. Que voulez le Seigneur des Ténèbres, sinon la domination, la soumission et la destruction ? En quoi, était-il différent de notre nouvelle menace ? Réfléchissez-y bien, car bientôt, vous devrez faire un choix. Je ne parle pas de choix politiques, sociaux ou même religieux. La question, n'est pas de savoir quelles sont nos différences, mais quelles sont nos ressemblances. Nous avons acquis notre indépendance depuis si longtemps, que nous avons, tous, oublié que l'avions. Nous l'avons tant aimé, chéri et même parfois défendu, que nous avons presque oublié ce qu'elle nous avait coûté. »

« Cette menace, je ne vous le cache pas, n'est pas aussi criante que celle qui fût. Elle prêtant propager la paix et la stabilité, la technologie et l'amour. Mais elle n'est que haine, ambition et destruction. Combien de ces peuples soumis, peuvent-ils prétendre avoir accepté cette situation par choix, et non par la guerre et la mort. Combien peuvent-ils assurer de l'égalité qu'ils ont promis. Que savent les dirigeants de nos vies, nos coutumes ? Rien, puisqu'ils ne comprennent pas, que notre vie se traduit par la liberté, de nos choix mais aussi de nos vies. »

« En tant que Patriarche du Soleil, en tant qu'Akkarys, le Porteur de Lumière de notre Soleil bien aimé, je vous assure que Syrkakar, la Cité du Soleil, se dressera en rempart contre la barbarie, l'annexion et la soumission. Quelques soit les peuples, les races, les croyances et les régions, vous pourrez compter sur le notre aide, notre soutien et notre amour. Aujourd'hui, je vais nommer à toute la Terre du Milieu, pour la première fois, cette nouvelle menace. Celle qui s'est autoproclamé « Empire de la Terre du Milieu ». Cet Empire qui a eu la prétention de penser qu'en nous débarrassant d'un tyran, il était légitime qu'elle le remplace. Cet Empire qui a réalisé des massacres, qui a manipulé honteusement des gouvernements à l'Est, comme partout ailleurs. Cet Empire qui a détruit nos traditions, nos croyances, nos vies. Cet Empire qui s'est emparé de tout, par la ruse ou la force. Cet Empire corrompu par l'argent et le pouvoir. Cet Empire qui naquit sur les cendres de nos ancêtres, mort pour la Liberté ! Alors qu’aujourd’hui, nos défenseurs veulent à leur tour nous passer la chaîne. Ne vous détrompez pas, vous êtes leurs esclaves, comme beaucoup à l'Est, furent ceux de Sauron. »

« De tous les tyrans de cet Empire, le pire est probablement l’Intendant, qui corrompe et détruit des civilisations. Cet homme n’hésite pas à tuer, pour maintenant son pouvoir en Orient, car c’est ce qu’il estime légitime, d’être supérieur à vous. Cet homme, devrais-je dire ce monstre, est une âme perdu, un être malfaisant et crapuleux, qui, dans le reniement et l’absence de légitimité au trône, espère préserver le royaume que sa famille lui a acquis depuis des générations déjà, que ce soit par le meurtre, la corruption ou la menace. Et dans ces domaines, cet Intendant y excelle. Il est l’essence même de cet Empire, qui est aussi corrompu par l’argent et le pouvoir que lui. Comment cet autoproclamé Empire de la Terre du Milieu, aurait pu être différents de leurs tyrans ? Combien de fois, ces êtres misérables se sont-ils mêlés de nos affaires internes afin de développer leur influence en Orient. Mais cet homme sera expié de ses fautes, lorsqu’enfin, il paraîtra devant Selameth, notre précieux et divin soleil. Tôt ou tard, ils paieront tous pour leurs crimes, quelqu’ils soient. Selameth est bien vivante, et elle te regarde droit dans les yeux, Intendant. »

« De quel droit mettez-vous des oiseaux dans des cages ? Et ces oiseaux, peuvent-ils encore voler ? Homme, crois-tu que notre Créatrice, cette Mère, fasse naître l'aile pour l'accrocher au clou de ta fenêtre ? Et ces enfants qu'on outrage, peuvent-ils encore aimer ? De quel droit volez-vous la vie à ces vivants ? Ne peux-tu vivre heureux et content sans cela ? Qu'es-ce qu'ils ont donc fait tous ces innocents là, pour mériter vos lourdes chaînes ? Qui sait comment leur sort au notre se mêle, et si la servitude inutile des bêtes, ne se résolvent pas en Sauron (Néron / tyran) sur nos têtes ? Croyez-vous que le bec sanglant des passereaux, quand vous les cadenassez sous un réseau de fer, ne touchent pas à l'homme en heurtant ces sombres barreaux ? Prenez garde à la sombre équité, prenez garde ! Partout où pleure et crie un captif, Dieu regarde. Ne comprenez-vous pas, que dans l'histoire, vous êtes les méchants, à tous ces enfermés, donnez la clef de la liberté ! Vos âmes expieront tout ce que vous avez fait aux ailes, de ces magnifiques oiseaux. Je t'admire, oppresseur, qui criait, il y a pas si longtemps de ça, à l'oppression. Le sort te tient pendant que ta démence brave, s'empare de toi qui jette une ombre esclave. Vit et chante, pendant que d'autres souffres le martyr. Sache que tôt ou tard, la liberté reprendra ses droits. »

« Voilà quels furent les mots du Soleil, lorsqu'il s'adressa à moi en rêve. Ce n'était pas une plainte, un cris, mais un message d'espoir pour tous les opprimés. Ce message d'espoir mérite de se concrétiser, c'est pourquoi, du haut du Mont Akkar, je m'adresse en ce moment même à mes fidèles, mais c'est aussi ces mêmes fidèles, qui transmette ma parole dans le monde. Il est nécessaire et impératif, que cette barbarie cesse. C'est pourquoi, nous demandons humblement à l'Empire, de se retirer des terres illégitimement occupés à l'Est, au Sud, mais aussi au Nord de la Terre du Milieu. En tant qu'Homme, j'implore les peuples encore libres de la Terre du Milieu, de s'unir contre les suppôts du Mal. Je les implore de nous aider à nous défendre, je les implore de libérer les opprimés de leurs chaînes. Je les implore … de choisir une vie libre, plutôt que l'esclavage. Je les implore de te choisir, Liberté. »

« La Liberté, c'est la Terre du Milieu sublimée. Ensemble nous œuvrerons pour la Liberté, et désormais, ce mot, Liberté, sera le nom de la civilisation jusqu'à ce qu'il soit remplacé par le mot : Harmonie. Oui, tous tant que nous sommes, grands et petits, puissants et méconnus, illustres ou obscurs. Quel que soit nos origines, nos races, nos croyances ou nos différents. »

« Oui, pour tout, oui, toujours ! Oui pour combattre les violences, les impostures, les massacres. Oui pour réhabiliter la liberté, la paix et l'amour. Oui pour avancer ensemble ! Oui pour consoler, oui pour secourir les plus opprimés. Oui pour relever et encourager, oui pour enseigner ! Oui pour panser, en attendant qu'on guérisse. Oui pour transformer la charité en fraternité, l'aumône en assistance. L’iniquité en justice ! Le bourgeois en citoyen et la populace en peuple ! Oui, pour cette liberté que nous défendrons tous et ceux, jusqu'à notre dernier souffle ! Oui pour transformer l'instinct du mal en volonté du bien ! La guerre en paix ! Et la mort en vie ! »

« Oui pour être frère ! Oui pour être uni contre l'envahisseur ! Oui pour défendre le vaincu, l'enchaîné, l’ outragé, le dépossédé et l'esclave ! Oui pour la fin d'un Empire ! Oui, nous sommes tes fils, Liberté ! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Genèse d'un Patriarche   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Genèse d'un Patriarche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après :: Zone RP :: Rhún :: ♦ Terres Syrkakar-