Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après
-----------------------
Votez sur les top-sites ! Faites vos fiches mes chéris !
Nous recherchons ardemment un Tuor Eladar, envoyé des Valar !
Rumeur : le Patriarche du Culte du Soleil, dans la Cité Sacrée d'Akkar en Lointain Rhùn aurait été corrompu par les suppôts de Morgoth. Cela pourrait mettre fin à des siècles de conflits religieux en Rhùn, et pourrait permettre aux Orientaux de s'unir contre l'Empire.
Les Envoyés des Valar, Gandalf, Tuor et Fingolfin viennent de débarquer à Osgiliath.
Parmi les chevaliers et les aventuriers de toute sorte, une rumeur circule : l'Intendant Aranir d'Ithilien aurait réuni des fonds pour organiser un tournoi spectaculaire commençant au solstice d'été !
Les Northmen viendraient de briser leur isolement, concluant un pacte d'alliance avec Durïn VII.
La Compagnie Grise recrute désespérément de nouveaux membres...
Promotion sur le Vieux Toby de la Comté sur le marché de Gwynhelm à Edoras
Le tristement célèbre Purion le Pervers, Seigneur des Pinnath Gelin, vient de clamser ! Avis aux jeunes demoiselles du royaume, le coeur de son héritier Gilion est encore à prendre !
Les pillards nomades sévissent de plus belle en ce printemps ! Le Roi du Gondor Aglahad II de Dol Amroth a promis de prendre des mesures drastiques.
"Trinquons nos verres et vidons la bouteille / Et laissons là les plaisirs de l'amour / Et laissons là tous ces cœurs infidèles / Qui ne veulent pas nous donner leur secours / C'est aujourd'hui que l'amour m'abandonne / Que ma maîtresse m'a refusé son coeur / Battez tambours, battez la générale !" - Le célébrissime barde Meregold Sirith poursuit sa tournée dans toutes les tavernes de l'Empire ! Ne le manquez surtout pas !

Partagez | 
 

 Histoire de la Très Noble Compagnie Grise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Auteur du Nouveau Livre Rouge
Messages : 285
Date d'inscription : 08/02/2016
MessageSujet: Histoire de la Très Noble Compagnie Grise   Mar 23 Fév - 1:45




Après la bataille de la Porte Noire, les survivants de la Compagnie Grise firent la rencontre des rôdeurs d’Ithilien, jusque là dirigés par Faramir. Ce fut la première rencontre entre ces deux groupe tant similaires et pourtant si éloignés, car chacun de leur membres avait, toute leur vie durant, affronté le Mal afin de protéger leur région natale.

Lorsque le couronnement d’Aragorn – dorénavant, Elessar Telcontar – eut lieu, et que la réunification des royaumes d’Arnor et du Gondor devint plus qu’un simple rêve, les nouveaux chefs de ces deux groupes décidèrent d’unir leurs forces. Ainsi naquit l’ordre des Rôdeurs, en l’an 2 du Quatrième Age, après que l’ensemble de ses membres eut juré fidélité au Royaume réunifié. Ils participèrent ainsi à la grande purge menée par Elessar afin d’éliminer les orques qui peuplaient encore la Terre du Milieu. Leurs actions et leur mode de vie étaient alors des modèles pour les jeunes générations, si bien que les rôdeurs passèrent du statut d’hommes de l’ombre à celui de défenseurs reconnus par le peuple.

Ce ne fut pas que leur renommée qui grandit, mais aussi leur pouvoir et leur influence. Durant les deux premiers siècles du QA, leur nombre ne fit que croître sans cesse, et les conseils de leurs dirigeants étaient écoutés de tous les Seigneurs. Bien que leur fonction fut purement militaire, ils se virent confier plusieurs possessions : des avant-postes de frontière à des lieux plus importants comme Henneth Annun et Amon Sul. Ils se répartirent ainsi en trois commandement : un premier en Eriador, sous la gouverne du général de l'ordre basé à Amon Sul ; un second comprenant les royaumes du Gondor et du Rohan (plus tard des Deux-Marches), sous la gouverne d'un commandant basé à Henneth Annun ; un dernier en Rohvanion, sous la gouverne d'un commandant basé sur la forteresse de la Celduin. Ils construisirent également de nombreux forts et avant-postes, sur les frontières des territoires du Royaume réunifié, mais également sur les terres de leurs alliés : au Nord et à l’Est du Rhovanion notamment, ainsi que dans le Wold. L’objectif pour les rôdeurs était alors d’avoir une vision d’ensemble de la Terre du Milieu, afin de pouvoir réagir au plus vite en cas de troubles.

Cependant, la situation commença doucement à changer pour eux après la mort d’Eldarion Telcontar. Les rôdeurs, par leur popularité, et par le soutien de certaines maisons connues, avaient engendré une puissance très importante, et avaient en leur possession plusieurs territoires clés. Cette situation créa un ensemble de complots de la part de plusieurs nobles du Royaume Réunifié, notamment en Arnor, afin de reprendre aux Rôdeurs plusieurs de leurs possessions importantes. Le coup fut inattendu, et frappa fort : la Compagnie Grise perdit alors un petit nombre de leurs positions, notamment Amon Sul, qui leur avait pourtant été confiée par Elessar en personne. Cette perte d'influence dans le Nord entraîna un changement d'organisation : le général de l'ordre serait désormais en charge directe des rôdeurs du Sud, et les rôdeurs de l'Eriador changèrent leurs quartiers généraux à Fort Nenuial, une place forte qui avait été construite à l’opposé d’Annuminas, le long des berges du lac Evendim. Dans les décennies à venir, plusieurs autres places fortes leur furent retirées, la majorité pour être transformée en comptoirs commerciaux. En ces temps de paix relative, durant lesquels les rares foyers d’orques demeuraient dans les montagnes, hors d’atteinte, l’ordre eut de grandes difficultés à maintenir une cohérence dans leurs rangs décroissant. On se souvenait de leur rôle, et on les respectait, mais trop nombreux étaient ceux qui les jugeaient inutiles à présent, bien qu’il y eut encore un certain nombre de jeunes gens remplissant leurs rangs.

Le coup de butoir fut asséné avec l’invasion des orientaux, et la trahison de Merek Emphizar, alors officier des rôdeurs en charge de l’avant-poste le plus à l’Est du Rhovanion. Sa mission originelle était de surveiller les activités dans la région du Rhun et au-delà. Mais cet homme avait un grand ressentiment pour l’Empire, et il était avide de pouvoir. Lorsque, en 518, le Balchoth lança son assaut, Merek avait déjà pris contact avec les hommes de l’Est, se faisant grassement payer, et en échange, ne dévoila rien de leurs activités, et les rejoignit même plus tard, accompagné d'une grande partie des rôdeurs du Rhovanion. Le reste des Rôdeurs se retrouvèrent alors face à une invasion surprise, et ne purent réagir avec une force suffisante, qui aurait permis au Royaume Réunifié de se préparer davantage.

Lorsque, après deux ans, le siège d’Osgiliath fut brisé, le Général de l’Ordre, Meneldor Tirgon, lança l’ensemble des Rôdeurs à la poursuite de Merek et des autres traîtres. Il fut finalement tué lors de la bataille de la forteresse de la Celduin, de la main d’Alrïn Daskil, qui fut par la suite surnommé la Hache Vengeresse : il était possesseur d’une hache de grande facture, soit disant forgée par les nains en gage d’amitié, et faisait parti des rares rôdeurs du Rhovanion à ne pas avoir suivi Merek dans sa rébellion.  

Mais cet acte ne put rattraper tout le mal causé au préalable, et ses retombées bien trop importante. Dans l'esprit du peuple - à qui la trahison de Merek avait été dissimulée - les Rôdeurs avaient failli à leur tâche de protection. Et aux yeux de la noblesse et des chefs d'armées, qui savaient tout des évènements, c'était la preuve que même les Rôdeurs n'étaient pas infaillibles, et pire, qu'ils n'étaient pas nécessairement dignes de confiance. Seuls la détermination de Tirgon, et le fait que les Rôdeurs s'étaient battus en première ligne toute la guerre durant, permirent d'empêcher la dissolution de l'ordre. Mais il perdit à cette époque beaucoup de pouvoir.
Lorsque, en l’an 522, Romendacil prit de force la couronne du Nord, il retira en effet  aux rôdeurs le contrôle de leur forts dans le Rhovanion, ce dernier passant presque entièrement sous contrôle du domaine impérial. La remilitarisation subite qu’avait connue l’Empire depuis cette époque ne favorisa pas les rôdeurs, contrairement à  ce qu’on aurait pu penser de prime abord, car elle était motivée par le désir de pouvoir des princes et rois de l’Empire, et non par l’apparition d’une menace commune qui aurait donné une nouvelle raison d’exister à l’ordre pluriséculaire. Leur affiliation à l’Empire leur valut également, dans un premier temps, la méfiance des autres races : Nains et Elfes sylvestres n’avaient guère appréciés les actes brutaux de Romendacil envers ses « alliés », et les rôdeurs perdirent l’un de leurs derniers soutiens.

Malgré cela, l’ordre était parvenu à survivre, en se concentrant sur sa spécialité : la traque des créatures du Mal, quelles qu’elles soient. La construction de forts dans les Monts Brumeux avaient en effet fait sortir des orques et des trolls de leurs tanières, et la région au Nord d’Angmar n’avait pas été complètement purgée. Les rôdeurs trouvèrent donc un semblant d’utilité, qui, même s’il ne redora pas leur image, évita qu’ils ne disparaissent purement et simplement.
Alors qu’à présent, l’an 1000 débute, et que les nuages de la guerre se profilent en divers lieux de la Terre du Milieu, l’ordre des rôdeurs semble plus faible que jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire de la Très Noble Compagnie Grise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après :: Chroniques de la Dagor Dagorath :: Registre des Guildes :: ♦ La Compagnie Grise-