Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après
-----------------------
Votez sur les top-sites ! Faites vos fiches mes chéris !
Nous recherchons ardemment un Tuor Eladar, envoyé des Valar !
Rumeur : le Patriarche du Culte du Soleil, dans la Cité Sacrée d'Akkar en Lointain Rhùn aurait été corrompu par les suppôts de Morgoth. Cela pourrait mettre fin à des siècles de conflits religieux en Rhùn, et pourrait permettre aux Orientaux de s'unir contre l'Empire.
Les Envoyés des Valar, Gandalf, Tuor et Fingolfin viennent de débarquer à Osgiliath.
Parmi les chevaliers et les aventuriers de toute sorte, une rumeur circule : l'Intendant Aranir d'Ithilien aurait réuni des fonds pour organiser un tournoi spectaculaire commençant au solstice d'été !
Les Northmen viendraient de briser leur isolement, concluant un pacte d'alliance avec Durïn VII.
La Compagnie Grise recrute désespérément de nouveaux membres...
Promotion sur le Vieux Toby de la Comté sur le marché de Gwynhelm à Edoras
Le tristement célèbre Purion le Pervers, Seigneur des Pinnath Gelin, vient de clamser ! Avis aux jeunes demoiselles du royaume, le coeur de son héritier Gilion est encore à prendre !
Les pillards nomades sévissent de plus belle en ce printemps ! Le Roi du Gondor Aglahad II de Dol Amroth a promis de prendre des mesures drastiques.
"Trinquons nos verres et vidons la bouteille / Et laissons là les plaisirs de l'amour / Et laissons là tous ces cœurs infidèles / Qui ne veulent pas nous donner leur secours / C'est aujourd'hui que l'amour m'abandonne / Que ma maîtresse m'a refusé son coeur / Battez tambours, battez la générale !" - Le célébrissime barde Meregold Sirith poursuit sa tournée dans toutes les tavernes de l'Empire ! Ne le manquez surtout pas !

Partagez | 
 

 La Voie du Magicien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Auteur du Nouveau Livre Rouge
Messages : 285
Date d'inscription : 08/02/2016
MessageSujet: La Voie du Magicien   Mar 23 Fév - 1:06



650 de large
La Voie du Magicien



La Magie de la Voix



    "Au commencement était Eru, qu'en Arda on nomme Ilùvatar. Il créa d'abord les Ainur, les Bénis, qu'il engendra de sa pensée, et ceux-là furent avec lui avant que nulle chose ne fût créée." - Le Silmarilion, Ainulindalë

Le monde a été créé par le Chant des Ainurs, que l'on nomme Ainulindalë dans la haute langue. Le Mal a été créé par le chant discordant de Melkor, qui s'est rebellé contre Eru. Un second chant, préparé par Eru, a donné vie aux Enfants d'Iluvatar, Hommes, Elfes et Nains. Un troisième et dernier chant devra être révélé après la Dagor Dagorath pour permettre la reconstruction du monde.

Le Verbe est le pouvoir de création par excellence. La magie est en quelque sorte le reliquat de ce pouvoir de création originel. Des êtres exceptionnels en ont été dotés : les Valar, les Maiar, les Elfes qui ont vu la Lumière des Deux Arbres ont tous été frappés par cette grâce. Il s'agit de la magie la plus et la plus puissante qui soit. Longtemps après qu'elle ait quitté le monde, le chant des Elfes continuait cependant à être doté d'une puissance telle qu'il était capable d'effrayer les créatures ténébreuses.

Cette magie a en effet peu à peu quitté le monde. Mais elle est vouée à réapparaître au moment de la Dagor Dagorath, au fur et à mesure que le monde des Hommes sera de nouveau pénétré par la magie. De grandes puissances, souterraines, sont en effet à l'oeuvre dans ce monde. Toutes n'ont pas encore disparu.


- La Polymorphie [bloqué]
L'un des pouvoirs les plus éclatants que confère la Magie de la Voix, c'est la capacité à recréer son enveloppe charnelle à volonté. Cela suppose une capacité à vivre à la fois dans le monde charnel et dans le monde des esprits. Seuls les Ainur (Valar et Maiar) en sont dotés.

- La Dissimulation par le Chant [bloqué]
Corollaire du pouvoir de recréation de son enveloppe charnelle, le pouvoir de dissimulation en est une version moins puissante. Celui qui en dispose peut avancer pour un temps masqué. Ce pouvoir fonctionne principalement dans l'ombre. Les plus puissants peuvent utiliser ce pouvoir pour parfaire un déguisement aux yeux de quiconque. Si les Ainur, Valar et Maiar sont dotés de ce pouvoir, les plus grands parmi les Noldor, Vanyar et Teleri ont également pu en disposer.

- La Guérison par le Chant [bloqué]
Le pouvoir de création permet de réparer dans une certaine mesure les blessures charnelles ou spirituelles. Un tel pouvoir suppose un amour réel et pur pour le monde et pour les choses créées par Eru. Il s'agit de la plus haute forme de médecine qui puisse être utilisée. Elle est souvent employée en renfort de l'art de la médecine traditionnelle, que les Elfes ont élevé à des sommets inégalés. Les Valar et Maiar sont dotés de ce pouvoir, ainsi que les plus grands guérisseurs parmi les Elfes.

- Le Chant Lumineux [bloqué]
Cette puissante forme de magie permet de dissiper les ténèbres, comme les étoiles qui percent à travers le Néant. Le Chant Lumineux peut dans une certaine mesure réparer le chant discordant imposé par Melkor. Il s'agit de répondre à la cacophonie par un son pur. Les Valar et Maiar sont dotés de ce pouvoir, ainsi que les plus grands parmi les Elfes.



La Magie des Objets

Pour pallier le désenchantement du monde, les êtres sensibles à la magie ont dû rattacher leur pouvoir à des objets afin de conserver leurs pouvoirs. C'est ainsi que furent créés des épées aux pouvoirs légendaires, les portes magiques, ou encore les célèbres anneaux de pouvoir. Ce procédé permet non seulement de conserver la magie mais aussi de la décupler.

Cette magie est la plus accessible. Même des êtres qui ne sont pas sensibles à la magie peuvent l'utiliser sans effort. Bien entendu, les êtres sensibles à la magie sont capables de tirer un pouvoir bien plus grand des objets magiques.

Voir la section La Voie du Forgeron pour les articles relatifs aux runes et aux objets enchantés.


La Magie intermédiaire

C'est la magie des Istari (Maiar ayant abandonné la capacité de retourner dans le monde des esprits pour un temps) et de certains Elfes dotés de grands pouvoirs. Aujourd'hui d'autres Maiar en Terre du Milieu disposent de pouvoirs similaires.

- Clairvoyance :
Les Maiar semblent être dotés d'une intuition bien plus grande de la normale. Ils sont capables de sonder le coeur des hommes, de pressentir les dangers et de voir clair dans les rouages machiavéliques de leurs ennemis.

- Charisme : [limité]
Les Maiar disposent d'un grand pouvoir quant il s'agit d'influencer les esprits. Cependant utiliser ce pouvoir les fait basculer dans les ténèbres, car il ne leur est pas permis d'assouvir leur volonté de puissance. Ils peuvent utiliser ce pouvoir pour le bien, de façon limitée : grâce à leur voix et leur présence, ils peuvent redonner courage et confiance. Cependant s'ils l'utilisent pour avoir une emprise sur une armée entière, c'est qu'ils se sont détournés de leur mission.

- Inspiration onirique : [limité]
Ce pouvoir découle du précédent. Comme Olòrin le faisait jadis pour les Elfes, les Maiar peuvent envoyer des songes aux Enfants d'Iluvatar pour les avertir d'un danger ou leur enseigner la sagesse. S'il peut être utilisé de façon bénévolente, ce pouvoir peut aussi être employé pour les tourmenter ou les asservir à distance. C'était par ce canal que Saroumane asservissait l'esprit de Théoden : pour maximiser ses forces, il utilisait son agent Grima comme intermédiaire, ainsi que toutes sortes de potions qui affaiblissaient le corps du Roi.

- Flamme d'Anòr : [limité]
Les Maiar au service des Valar possèdent une puissance lumineuse dont l'origine remonte aux Deux Arbres et au temps de la création. Ils incarnent l'espoir et la lumière qui jaillit de l'ombre, comme jadis l'avait fait le soleil après la mort des Deux Arbres. Ils peuvent dissiper les rets maléfiques des serviteurs des Ténèbres, révéler leur aura lumineuse et contrer la magie noire des êtres corrompus. La Flamme d'Anòr se révèle souvent bien plus forte que la magie noire. Cependant quand le Maia utilise ce pouvoir, il s'en trouve grandement affaibli, car il puise le pouvoir de la création dans son âme même, qui en est le témoin vivant. C'est pour ça qu'on appelle aussi la Flamme d'Anòr le Feu Secret, car il est caché au plus profond de l'âme de ces êtres exceptionnels, nés en des temps glorieux.
C'est ce pouvoir qui a permis à Gandalf de triompher du Balrog. Les Elfes Premiers-Nés et ceux qui ont vu le premier lever du Soleil sont aussi capables de manier ce pouvoir, avec une moindre puissance.
Aujourd'hui il ne peut être utilisé qu'à travers l'intermédiaire d'un bâton ou d'un artefact, car le monde est presque dépourvu de la puissance créatrice originelle.

- Flamme d'Udûn : [limité]
La Flamme d'Udûn consomme tout ce qu'il y a de bon en Terre du Milieu. Elle se nourrit de la destruction et des passions mauvaises. Ainsi son pouvoir est potentiellement infini : plus elle détruit, plus elle se renforce. La Flamme d'Udûn est classée dans la magie intermédiaire car elle nécessite la chair pour se révéler, son utilisateur étant bloqué dans sa forme physique. Morgoth et ses légions de dragons et de balrogs ont goûté à ce pouvoir et l'ont embrassé. Ce pouvoir découle du chant discordant de Morgoth au cours de l'Ainulindalë, et il en a fait don à ses serviteurs. Ce pouvoir a corrompu leur âme et leur a fait perdre toute bonté. Elle permet à son porteur de manipuler les ténèbres et les flammes, et de corrompre les êtres et les objets.
C'est ce pouvoir que le Balrog a utilisé contre Gandalf, avec peu de succès, car il n'avait pas été alimenté depuis longtemps. C'est aussi grâce à la Flamme d'Udûn que Sauron a créé les Anneaux de Pouvoir, voués à corrompre ceux qui les touchent, quand bien même ils seraient doués de bonnes intentions.

- Immortalité :
Ce pouvoir de préservation des choses physiques doit être pris au sens large. Il découle du pouvoir de création des Ainur. Aussi il ne peut être conféré à un objet que par eux.
Tout d'abord, le corps des Maiar est imputrescible, car leur âme est liée au destin du monde. Il peut cependant subir certaines transformations avec le temps, ainsi les Istari avaient-ils l'apparence de vieillards : mais à l'échelle d'une vie humaine, ils traversent le temps en restant inchangés.
Ce pouvoir de résister au temps avait aussi été insufflé par Sauron dans les Anneaux de Pouvoir : ainsi ses porteurs ne mourraient pas, bien que leur corps pouvait lui aussi dépérir lentement, comme Gollum ou les Nazgul, si bien qu'à la fin ils étaient davantage dans le monde des esprits tourmentés que dans celui des vivants. Il faut noter que plus l'être est faible et corruptible, moins la magie est efficace. Ainsi un Elfe ou un Maia qui porterait l'Anneau unique ne dépérirait pas. Il en serait même renforcé physiquement.
Egalement ce pouvoir peut aussi être appliqué à l'environnement : ainsi les Anneaux Elfiques pouvaient raviver et faire reflorir des régions entières, comme la Lothlorien ou Fondcombe. En effet, à l'origine Sauron avait dupé les Elfes en leur faisant croire que grâce à lui, ils pourraient ralentir le déclin des Terres du Milieu et leur donner une allure semblable à celle des Terres immortelles, mais tout cela n'était qu'un mensonge pour mieux les contrôler et les asservir à sa volonté.
Egalement, les Hommes étaient stupéfaits de voir les fondations de Barad Dûr perdurer et demeurer intactes après des siècles et des siècles.




© Narja - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Voie du Magicien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après :: Aux portes du Jeu :: Tables de la Loi :: ♦ Personnage-