Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après
-----------------------
Votez sur les top-sites ! Faites vos fiches mes chéris !
Nous recherchons ardemment un Tuor Eladar, envoyé des Valar !
Rumeur : le Patriarche du Culte du Soleil, dans la Cité Sacrée d'Akkar en Lointain Rhùn aurait été corrompu par les suppôts de Morgoth. Cela pourrait mettre fin à des siècles de conflits religieux en Rhùn, et pourrait permettre aux Orientaux de s'unir contre l'Empire.
Les Envoyés des Valar, Gandalf, Tuor et Fingolfin viennent de débarquer à Osgiliath.
Parmi les chevaliers et les aventuriers de toute sorte, une rumeur circule : l'Intendant Aranir d'Ithilien aurait réuni des fonds pour organiser un tournoi spectaculaire commençant au solstice d'été !
Les Northmen viendraient de briser leur isolement, concluant un pacte d'alliance avec Durïn VII.
La Compagnie Grise recrute désespérément de nouveaux membres...
Promotion sur le Vieux Toby de la Comté sur le marché de Gwynhelm à Edoras
Le tristement célèbre Purion le Pervers, Seigneur des Pinnath Gelin, vient de clamser ! Avis aux jeunes demoiselles du royaume, le coeur de son héritier Gilion est encore à prendre !
Les pillards nomades sévissent de plus belle en ce printemps ! Le Roi du Gondor Aglahad II de Dol Amroth a promis de prendre des mesures drastiques.
"Trinquons nos verres et vidons la bouteille / Et laissons là les plaisirs de l'amour / Et laissons là tous ces cœurs infidèles / Qui ne veulent pas nous donner leur secours / C'est aujourd'hui que l'amour m'abandonne / Que ma maîtresse m'a refusé son coeur / Battez tambours, battez la générale !" - Le célébrissime barde Meregold Sirith poursuit sa tournée dans toutes les tavernes de l'Empire ! Ne le manquez surtout pas !

Partagez | 
 

 Les Proches du Général Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Le Martyr de la Guerre
Messages : 27
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 19
Localisation : Rhovanion

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Soldat
▌Prestige : 500
MessageSujet: Les Proches du Général Impérial   Sam 18 Mar - 22:27

La Famille Grimanir


Wynne Grimanir - disponible

Yeux : Verts.
Cheveux : Roux, longs, coiffés et lâchés, bouclés. Parfois un bandeau.
Taille : 1m68.
Signes particuliers : Visage très lisse, c'est une femme qui se maquille beaucoup et qui va très attention à son apparence. Elle porte quelques bijoux, dont un collier et plusieurs bracelets assez précieux. Elle porte souvent des bottes hautes pour prendre quelques centimètres de taille, et elle porte plusieurs grains de beauté sur le cou, puis plusieurs moins affirmés aux jambes et aux bras. Tatouage sur le ventre, autour du nombre et juste en dessous de ses seins, représentant un dragon avec une rose rouge dans la gueule et dont la queue encercle ladite rose. Le dragon est de couleur noir et gris. Elle aime exhiber ce tatouage pour montrer parallèlement ses belles formes et son corps très généreux et très bien formé.
Dame de l'Empire
24 ans
Empire
////


Né en 976, Wynne est une jeune femme pleine de vie et de chaleur. Alors que son père s'occupe des affaires familiales, comme souvent, sa mère, elle, est très proche de ses filles rousses. L'aînée et la cadette sont inséparables, et ne vivent que pour l'autre. Quand leur sœur Cathriel né, la famille se sent déjà complète. Les sœurs grandissent comme coupé du monde dans lequel elles vivent. La famille finit par s'installer à la Morthond, à Erech, avec leur père, Balnor. Leur père cède tout l'autorité parentale à leur mère, Ioreth, qui se charge d'éduquer ses filles : lire, écrire, parler, se tenir… être belle, séduire, et se défendre.

Wynne rencontre Jyhan quand ils sont très jeunes, à peine au début de l'adolescence. Au début, elle a trouvé ce garçon spécial, ce qui était plus que vrai. De plus, nous nous passerons de tout commentaire sur son physique plutôt laid. Mais étonnement, Wynne avait bien aimé ce garçon travailleur et déterminé. Et lui n'était pas insensible au charme que dégageait la jeune fille. C'est la seule personne en qui il avait confiance durant toute sa formation. Beaucoup dédaignait Jyhan par son ambition et son arrogance. Avec l'âge, il s'était assagi, et devenait quelqu'un d'honorable et de dévoué. Jyhan partit au Lebennin et laissa son amie seule pendant quelques années, avant que le Général Irmenor ne l'invite à voyager vers le Rhovanion. Le voyage fut une véritable catastrophe, vu qu'elle détestait Irmenor au plus haut point, et que Jyhan ne lui accordait pas tant d'attention que ça. Lors de la suspension des généraux en 995, Jyhan lui porte encore moins d'attention, troublé par les incessantes rébellions. Puis il se sépare d'elle, à nouveau. Il quitte Burh Widu pour Burh Marhlinge, et elle se retrouve seule à devoir faire les messagères.

Il revient trop longtemps après à son goût, mais bizarrement, elle se sent toujours aussi proche de Jyhan. Et lui encore plus. Ce dernier avait senti un manque dans son entourage. Au final, alors qu'elle détestait qu'il la dédaigne pour sa carrière militaire, elle l'encouragea à réclamer le poste de général de l'Empire. L'homme qu'elle retrouve avait radicalement changé, physiquement autant que moralement. Il était devenu un bel homme, charismatique, imposant et séduisant. Et c'était un homme d'honneur, dévoué et passionné, ambitieux et déterminé. Elle s'était persuadée qu'il était l'homme de sa vie, et tomba sous son nouveau charme, alors qu'il était amoureux depuis si longtemps.

Elle a beaucoup plus d'importance qu'une simple concubine. Outre le fait qu'il meure d'envie de l'épouser, c'est une femme qui sait canaliser son amant, et le conseiller. Elle est d'ailleurs très célèbre pour ça, et aussi pour l'amour qu'elle lui porte.

Concubine et confidente de Jyhan




Lithariel Grimanir - disponible

Yeux : Bleus.
Cheveux : Longs, roux, mèches tressés, lâchés et très légèrement bouclés.
Taille : 1m70.
Signes particuliers : Visage très lisse, c'est une femme qui fait attention à sa pilosité en générale, quitte à se raser deux fois par jour. Il porte souvent de fines couronnes en argent ou en or, et porte deux boucles d'oreilles. Une femme très joueuse et qui aime jouer de son physique. Elle porte peu de bijoux, mais elle aime beaucoup porter des rubans attachés à ses vêtements.
Dame de l'Empire
27 ans
Empire
//////


Lithariel est né la même année que Jyhan, en 973, et elle est la seule à être née avant l'installation de sa famille à Erech, dans la vallée de la Morthond. Cette jeune femme a toujours été une érudite, une femme qui aime étudier et qui voulait même entrer dans le monde de la politique, malgré son sexe. Pourtant, elle était bien la seule qui accompagnait son père à la cour seigneuriale, et dans tout ses déplacements. Ses deux sœurs étaient moins adoratrices du rôle de leur père, et étaient plus des femmes de charme, notamment Cathriel. Lithariel, elle, est quelqu'un de beaucoup plus posée.

Avec sa sœur Wynne qui nait en 976, et encore plus avec celle de Cathriel en 979, l'aînée se voit très proche de ses sœurs et abandonne presque ce qu'elle aimait à la base. Ce n'est qu'à l'âge de quatorze ans qu'elle rattrapera son retard, et elle arrivera à concilier son amour pour la politique et la culture, et celui qu'il porte pour ses sœurs. Quand Wynne rencontre Jyhan dans les années 980, Lithariel ne le rencontre pas personnellement, mais elle voit très bien qu'il influence beaucoup sa sœur. Elle y prête beaucoup d'attention car le passé finit par rattraper le garçon : il est violent, arrogant, froid, et très mauvais. Heureusement, il part quelques années plus tard, sans pour autant que Lithariel ne soit sûre qu'il ne revienne pas.

C'est en 991 qu'elle entend à nouveau parler de lui, alors qu'elle a 18 ans, et qu'elle allait probablement partir pour Minas Anor, le jeune Kalweyt refait des siennes. Pire encore, il l'emmène dans les régions les plus dangereuses de l'Empire : les régions occupées du Rhovanion. Lithariel reste donc avec son père à Minas Anor, voguant entre cette dernière et Osgiliath, la capitale de l'Empire. Lithariel devient presque le bras droit de son père, et lui-même a peur de se faire voler la vedette. Quand éclatent les problèmes au Rhovanion, elle devient apeurée pour sa sœur, en plus de savoir qu'il fallait re-mobiliser un personnel politique et militaire pour ramener de l'ordre. Après la fin des conflits armés, Lithariel fut elle-même mobilisée vers Burh Widu, et son arrivée n'est pas aussi inopportune qu'elle ne le laisse paraître à ses sœurs et à Jyhan, qu'elle rencontre enfin pour la première fois. Elle rencontre un homme loin de son passé : il est calme, beau, posé, réfléchi et beaucoup plus expérimenté. Il a donc beaucoup changé, semble-t-il, par rapport à son passé.

Très vite, l'aînée et Jyhan se lient d'amitié, et leurs idées semblent concorder en ce qui concerne l'administration du Rhovanion. Ils veulent miser sur l'intégration de ces régions et de leur population complète à l'Empire. La violence en dernier recours pour calmer le jeu et ramener l'ordre. Ils vont de pair vers un Rhovanion plus calme.

Aînée de Wynne - Amie de Jyhan




Cathriel Grimanir - disponible

Yeux : Verts.
Cheveux : Roux, lâchés, longs, raides.
Taille : 1m66.
Signes particuliers : C'est une femme très jolie, très sensuelle et qui, comme pour sa sœur Wynne, possède un corps magnifique. Elle joue beaucoup de ses charmes et jouent plus de son physique que de son esprit, bien qu'elle soit une manipulatrice et une espionne de talent. Elle a une mouche comme grain de beauté, et c'est une femme très joyeuse, qui porte un très beau collier.
Dame de l'Empire
21 ans
Empire
//////


Cathriel est née en 979, et est la dernière née de sa famille. Elle n'a jamais été rejetée pas ses sœurs, même si elle se voit plus proche de Wynne. Les deux ont beaucoup de points communs, dont la beauté, mais aussi dans l'esprit. Cathriel sera logiquement la dernière à quitter la maison familiale, et restera avec sa mère jusqu'à ses vingt ans. Par ailleurs, sa mère sera plus rude avec elle, et plus exigeante. Si avec Lithariel et Wynne, elle était soit laxiste, soit le père était là, pour Cathriel, il fallait qu'elle soit une vraie Grimanir : une femme indépendante, attirante, charmante, et sensuelle. Mais personne n'est comme l'on souhaite.

Avec l'âge, Cathriel devint une femme têtue, aventureuse, avec une certaine masculinité et parfois une certaine désobéissance. Elle rêvait de combattre pour l'Empire, de devenir une légionnaire. Avec l'argent donné par ses parents, elle se paye, en discret, un maître d'armes indépendant. Elle apprend l'équitation, le combat à l'épée et le tir à l'arc. Ce maître d'armes, ancien rôdeur, lui apprend aussi la discrétion, l'infiltration et la filature, et quelques techniques de survie en terrain forestier ou hostile. Après deux ans de formation inachevée, sa mère découvre que sa fille prend des cours d'armes, et révoque immédiatement son maître d'arme. Elle l'emmène à Pinnath Gelin pour assister aux bals, aux banquets et à toutes sortes de célébrations visant à exprimer dans toute sa splendeur la femme belle et sensuelle.

Elle quitte le domicile familial à l'âge de dix sept ans, pour rejoindre Osgiliath, dans le but de rallier le Rhovanion et sa sœur, Wynne. Elle sera longtemps ralentie par l'armée, et aussi par la Diète qui retient son intention. Elle y retrouve sa sœur, et toutes les deux seront conviées par Wynne, qui leur propose de prendre poste à Burh Widu dans un rôle administratif. Jyhan Kalweyt cherchait, en effet, à renouveler les gouvernements de ces zones occupées. Cathriel ne le rencontre pour la première qu'à son retour du Calendor, où il avait rencontré l'Intendant Aranir pour devenir Général de l'Empire. Elle y rencontre aussi les chevaliers, notamment Esterad et d'autres qui se voient être des personnes de confiance. Eux-même ont accepté de la former un peu au combat, malgré la désapprobation de Cahir. Jyhan, lui, voyait en cela un moyen de créer des rapports entre les hommes et les femmes, et peut être même un moyen de prouver la détermination de ces dernières. De plus, le Général tenait à profiter de la popularité des Grimanir et plus encore de la beauté de leur benjamine pour charmer, séduire ou persuader la populace.

Sa première rencontre avec Jyhan fut fructueuse, car elle adore beaucoup le personnage qu'il est. Elle est très proche de son beau-frère et encore de sa sœur. C'est bien Cathriel qui est la plus proche de l'armée Impériale, parmi la noblesse du Rhovanion.

Benjamine de Wynne - Amie de Jyhan

_________________
Jyhan de la Maison Kalweyt, Général de l'Empire
Gloire à l'Empereur !


Dernière édition par Jyhan Kalweyt le Jeu 13 Avr - 0:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Martyr de la Guerre
Messages : 27
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 19
Localisation : Rhovanion

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Soldat
▌Prestige : 500
MessageSujet: Re: Les Proches du Général Impérial   Mar 21 Mar - 17:26

Officiers Militaires :



Cahir Anadil - disponible

Yeux : Marrons
Cheveux : Longs, bruns, raides et lâchés.
Taille : 1m88.
Signes particuliers : Visage fermé et sévère, Cahir est un homme qui porte beaucoup de cicatrices, sur la mâchoire droite et sur le nez notamment. Il a un beau corps d'athlète et il est respectable. Quelqu'un d'imposant physiquement. Il a un regard profond et très sévère également. Il a une barbe complète brune aussi.
Général de l'Empire
28 ans.
Empire
Défense de Burh Widu
Arrestation d'Irmenor

Si un jour ton frère est un traître ? Tu le tues ou pas ? C'est comme ça que l'on mesure l'honneur d'une personne.

Cahir est né dans une famille très modeste, et a appris très tôt le sens du mot "sacrifice". Avec ses frères Earsil et Arasil, ils furent abandonnés dès leur adolescence, et jetés dans le vaste monde. Et pour survivre, il fallait aller loin. Les trois frères n'avaient pas assez pour ce nourrir sur le long terme. Cahir était l'aîné, et était la principale source de revenus, donc le seul dépositaire de la vie de ses frères. Il était obligé de commettre l'irréparable. Il ne voulait pas léguer à ses frères l'inhumanité causée par l'instinct. Ils devaient mourir pur. C'est cette nuit du 22 mai 986 à l'âge de quatorze ans qu'ils tuent ses deux frères pendant la nuit, à qui il donnera des funérailles décentes. Il réunira les derniers sous qu'il possède pour s'offrir un aller au Lossarnach, y entamer une première formation militaire. Il passa cinq ans à Arnach à s'entrainer à la lance et à l'épée. Il put s'offrir un voyage vers Minas Tirith, puis à Minas Ithil, pour s'entraîner au commandement, à la tactique, et aussi à l'équitation. Il y approfondit avec brio sa culture personnelle. Il se forme pendant trois ans à tout cela, avant d'être envoyé au Rhovanion avec le grade de capitaine.

Il fait face à des mouvements résistants assez intenses et aux premières tensions entre les premiers généraux. Le Général Jeasson Irmenor était le problème central. En tant que Capitaine, il avait rallié la bannière du général Kadir Sastefor, tout comme le Capitaine Mac Tir. Trois jours plus tard, ce premier est assassiné par un sbire d'Irmenor, qui sera tué par Cahir. Ce dernier n'hésitera pas une seconde pour contrer Irmenor : deux jours suivants l'assassinat de Sastefor, Cahir tente un double assassinat visant le Général Irmenor et aussi son second, Petir Vanor. Le premier s'en tirera, mais le second mourra, poignardé de vingt coup d'épées.

Irmenor ne jouera plus longtemps à ce jeu. Il quitte règlementairement son poste pour aller chercher une armée. Cahir en profite pour regrouper la sienne, et d'endosser le rôle de Général. C'est le seul qui deviendra général de fait et non de droit : il n'ira jamais voir l'Intendant pour se voir attribuer officiellement ce titre. Le seul problème, c'est que la ville où ses hommes sont postés est en proie à de nouveaux raids résistants. À Burh Sauthis, la ville était apeurée par les nouvelles attaques et l'ordre était difficile à maintenir. Il n'eut pas assez de temps pour s'occuper de tout, et du abandonner l'idée d'affronter Irmenor s'éloignait.

Quand Cahir régla le problème des résistants, le Général Irmenor revenait avec une cinquantaine d'hommes et quelqu'un pour le seconder. Cahir n'avait entendu que son nom : Jyhan Kalweyt. Il ne l'avait jamais rencontré, et encore moins affronté. Il n'eut pas beaucoup de temps pour réagir non plus, car les généraux furent tous suspendus de leurs fonctions deux semaines après. Cahir avait, en effet, décidé de s'en prendre aux hommes d'Irmenor, et de les mettre aux arrêts, afin d'éviter un bain de sang.

Cahir fut le seul réhabilité parmi la dizaine qui dirigeait le Rhovanion occupé. Il rencontra Jyhan pour la première fois. Il fut surpris de rencontrer une personne aussi différente de son supérieur. Mais les deux sympathisèrent assez rapidement, et, dans cet accord, purent ramener de l'ordre au Rhovanion et se pencher sur les véritables problèmes, les déviants.

Collaborateur de Jyhan.




Eljero Mac Tir - disponible

Yeux : Marrons.
Cheveux : longs, noirs, raides et lâchés.
Taille : 1m82.
Signes particuliers : Mac Tir est imberbe, donc n'a aucune barbe. C'est un homme grossier mais intègre, et c'est quelqu'un d'assez fin, dont le physique ne rappelle pas du tout un soldat. Il est déterminé, et représente plus l'esprit que le combat à la guerre.
Capitaine de l'Empire
31 ans.
Empire
Défense de Burh Marhlinge
Démantèlement des Résistants de l'Est

Eljero est le fils unique d'une famille arnorienne qui vit correctement aux abords de Tharbad. Son père était un soldat pour le Prince de Cardolan, et faisait même de sa garde personnelle. Il avait mis quelque peu prématurément sa vie militaire de côté pour s'occuper de son fils avec sa femme. Il rêvait de devenir soldat. Sa mère accepta à la condition qu'il se cultive. Il tint sa promesse et alla à l'école pour apprendre à lire, écrire, compter, réfléchir. À 10 ans, son père l'emmena à Tharbad pour entamer sa formation militaire. Durant ses débuts, Eljero était un garçon très solitaire et individualiste, ce qui lui valut plusieurs humiliations et plusieurs moqueries. Il ne se sentait pas à sa place, à Tharbad, et commença à douter de ses ambitions.

À 15 ans, il est envoyé à Annuminas, sans son père, où il s'intègre beaucoup mieux à son entourage, ayant appris de ses erreurs. Il se rapproche d'une personne en particulier, nommé Adasil, qui a le même âge que lui. Ensemble, ils finissent parmi les plus prometteurs des soldats, et sont tout deux aptes à prendre les armes, et gravir de nouveaux échelons de formation. Cinq ans plus tard encore, Adasil apprend qu'il est gravement malade, et se voit être dans l'impuissance d'être guéri. Il meurt en avril, laissant seul et dans la tristesse son ami Eljero, qui est l'un des dix soldats envoyés au Rhovanion.

Arrivé là bas, il est confronté à la dur réalité de la guerre, où le jour de son arrivé à Rhunost, le fort est attaqué par un léger mouvement résistant, maté par trois morts et deux prisonniers torturés puis exécutés. Ici même, il rencontre Cahir Anadil et Jeasson Irmenor, Général impitoyable de l'Empire. Il mène le premier bataillon visant à renfoncer la cité du nord des régions occupées, Burh Marhlinge, où Eljero y restera jusqu'à ce qu'il devienne capitaine. Il sera mis à l'écart des conflits entre les généraux, jusqu'à ce qu'ils soient tous suspendu. Eljero prendra ses marques et deviendra le dernier rempart entre le chaos et l'ordre. Il collaborera avec Jyhan, second d'Irmenor, pour rétablir la paix, ce qu'ils feront avec maestria. Les deux s'entendirent très vite et purent contrer les menaces résistantes nordiennes facilement, notamment par l'organisation stratégique réussie par Jyhan au niveau des régions les plus tendues.

Eljero, obtenant la confiance des généraux, finit par devenir leur second, un bras droit qui sert de conseiller en qui tous ont confiance.

Bras Droit des Généraux





Morvran Voorhis - disponible

Yeux : Verts.
Cheveux : Longs, blonds, lâchés, raides.
Taille : 1m85.
Signes particuliers : Porte un médaillon en cuivre et en or, il est imberbe aussi. C'est quelqu'un de déterminé, réfléchi et de particulièrement calculateur. Il a beaucoup d'honneur mais n'hésite à verser le sang. Il s'habille la plupart du temps en noir, en gris ou en blanc. Il porte de très beaux manteaux longs, et aussi de belles pièces d'armes et d'armures.
Capitaine de l'Arrière-Garde
25 ans.
Empire
Défense de Burh Widu - Démantèlement des Résistants de la Région

Morvran est né d'une famille riche du Calendor, mais son statut de benjamin ne pouvait pas lui permettre de se tourner vers la politique. Alors il se tourna vers la guerre, tout en restant dans la stratégie, la tactique, et le commandement. Il se forma à l'intendance aux côtés de son frère Assenor, son frère cadet, peu après. Morvran a toujours été un garçon arrogant, mais il sait toujours quand il faut se taire. Ainsi va la discipline militaire : tu te fais maltraiter par la hiérarchie, et tu te venges sur tes subalternes.

À l'âge de quinze ans, il intègre l'entourage du Général Terandil de Rhunost et se voit promu caporal par ce dernier. C'est le plus jeune caporal de sa génération. Et pourtant, il n'est pas le plus calme. Ses supérieurs se souviennent d'un homme qui hurle sur ses soldats, qui les méprisent mais qui, pourtant, leur apprend aussi l'art de la guerre. Avec l'âge, Morvran prend très rapidement du grade et devient une personne incontournable pour sa légion : il en est le stratège et un meneur principal. Il mène la plupart des hommes de Rhunost à Burh Widu, et subit plusieurs embuscades de la part des rebelles nordiens. Fort évidemment, on n'attaque pas Morvran Voorhis sans en subir les conséquences. Chargé de haine et de vantardise, Morvran contre attaque plus que violemment. Ce jour là,  un village brûle, cinquante personnes sont massacrées, dont trente cinq résistants, sans compter le pillage, et les viols. Cet évènement est tragiquement célèbre, et là n'est pas le pire. Parfaitement conscient que le geste allait à l'encontre de tout les ordres donnés par l'Empereur, Morvran signe un faux papier donnant l'ordre à Voorhis d'attaquer le village, scellé par un faux sceau du Général Terandil. Pendant que ce dernier ira contesté les décisions d'Irmenor, Morvran retournera au Calendor pour demander la suspension de tout les généraux. Véritablement, il s'attendait à le devenir lui même, au moins par intérim. Finalement, rien ne fut de cela. Le capitaine Jyhan Kalweyt prit les rênes de Burh Widu, et Morvran avait prit Rhunost et la tête de tout ses hommes.

Il rencontra Jyhan peu avant son départ vers Burh Marhlinge, et ce dernier lui avait demandé de travailler de concert avec ses lieutenants. Morvran avait défendu Burh Widu avec brio aux côtés d'Hirluïn Pachelbel. Ces derniers avait réussi à capturer un certains nombre de résistants, et à obtenir des informations non sans torture. Plus tard, des premières rumeurs courent sur une relation pour le moins torride entre Voorhis et Cathriel Kalweyt, la sœur de la meilleur amie de Jyhan. Pour le moment, cela ne se tenait qu'à des ballades ensemble, même si d'autres, connaissant la fougueuse Cathriel, pense que cela va plus loin qu'une simple marche. Jyhan n'en avait cure, il avait autre chose à faire, et, au pire, il avait Wynne pour lui demander d'intervenir. Outre cela, le nouveau général réorganise ses troupes, et finit par nommer Hirluïn et Morvran comme commandants de l'Empire, les mettant au troisième niveau dans la hiérarchie, derrière les capitaines comme Mac Tir et les chevaliers, tel Derian Cillier. Mais Morvran est un Voorhis, une famille de Calendor. Et au Calendor comme partout, on vise toujours plus haut, même quand on est un ami du Général.

Ami de Jyhan





Hirluïn Pachelbel - disponible

Yeux : Marrons.
Cheveux : Brun, longs, grossièrement attachés, raides.
Taille : 1m84.
Signes particuliers : Un dunadàn pur : avec des traits bien formés et des cheveux bruns. Un homme très sage et réfléchi. Il aime beaucoup Jyhan pour sa manière de penser. Il porte plusieurs anneaux sur chaque oreille. Il est très doué à l'arc, au pistage, et très à l'aise en milieu forestier, ceci dû à son entrainement de rôdeur. Jyhan l'a lui-même formé dans le milieu urbain à l'épée, l'équitation et la lance.
Capitaine de l'Avant-Garde
27 ans
Empire
Défense de Burh Widu
Capture des leaders résistants

Hirluïn est un homme très étonnant par son parcours. Il est le fils d'une famille de Dúnedain pourtant assez modeste comparée aux autres grandes familles. Il s'est formé aux arts des armes durant son jeune âge mais s'est vu intéressé par l'écriture, la lecture… la culture en général. Il voulait donc devenir scribe, si ce n'est même un écrivain et un juriste. Ne trouvant aucun succès dans ses ouvrages, et ne trouvant aucune voie dans la justice, Hirluïn se retourne, démuni, vers la guerre. Il retrouva vite les bases, et suivit une formation de rôdeur, avec pour principales caractéristiques le pistage, le tir à l'arc, la discrétion et la survie en territoire hostile. Il termine sa formation à l'âge de vingt quatre ans, ce qui est relativement âgé. Hirluïn devient inactif militairement, et s'adonne à prendre des grades. Au fur et à mesure du temps, sa situation n'évolue pas. Il se terre dans la solitude, et il est à deux doigts de déserter. La situation du Rhovanion interpelle les armées inactives, et il est le premier à répondre à l'appel. Il mène deux bataillons envoyés renforcés Burh Widu et le Général Irmenor.

Il peut enfin faire quelque chose de sa vie. Il rencontra Jyhan Kalweyt assez tôt, et les deux, ayant le même grade, se lièrent d'amitié rapidement. Les deux désapprouvaient les méthodes d'Irmenor, et Hirluïn, de sa formation de juriste, rallia les gouverneurs pour empêcher Irmenor de continuer ses massacres. Les Gouverneurs Edwin Odesseiron et Alisar Narxis étaient totalement contre une politique de répression. Ils ordonnèrent la cessation immédiate des opérations militaires ordonnées par Jeasson, mais celui-ci les prit de cours. Il les fit arrêter pour entrave à l'ordre public et au maintien de la paix. Les gouverneurs avaient une position de faiblesse face aux généraux. Une position plus ou moins restaurée après le conflit des généraux Anadil et Irmenor. Hirluïn veillera à la sûreté de Burh Widu pendant que Jyhan part assurer celle de Burh Marhlinge. Il joue un rôle important dans la capture des chefs rebelles, comme Hickmard Terrance, ou Njal Mornan. Les deux seront emprisonnés, et d'autres, comme Galmar Nares seront tués pendant les batailles.

L'ordre est rétabli au bout de quelques mois, alors que les anciens généraux n'y étaient pas parvenu au bout de plusieurs mois, si ce n'est un an. Hirluïn et Jyhan réhabilitent tout les gouverneurs, et demande le renforcement de leur pouvoir, et les convient notamment aux conseils de guerres militaires, eux, et tout leur entourage, qu'il soit familial ou politique, pour s'assurer du contrôle de l'action des généraux. Ils sont deux à quatre par cité, avec un entourage d'une vingtaine de personnes, sans compter les familles. Hirluïn joue aussi un rôle de médiateur entre l'armée et les administrateurs des villes.

Ami de Jyhan

_________________
Jyhan de la Maison Kalweyt, Général de l'Empire
Gloire à l'Empereur !


Dernière édition par Jyhan Kalweyt le Sam 15 Avr - 0:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Martyr de la Guerre
Messages : 27
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 19
Localisation : Rhovanion

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Soldat
▌Prestige : 500
MessageSujet: Re: Les Proches du Général Impérial   Lun 27 Mar - 22:16

Chevaliers de l'Empire


Derian Cillier - disponible

Yeux : Marrons.
Cheveux : Mi-longs, coiffés, châtains clairs.
Taille : 1m79.
Signes particuliers : Quelqu'un d'élégant et de très pointilleux sur son physique. C'est un homme qui s'épile constamment et qui va même jusqu'à se maquiller. Il est vrai qu'il soit beau, mais son comportement lui vaut bien des remarques taillantes. Au final, il s'en fiche, et c'est un bon chevalier, qui se dévoue comme on l'attend de lui. Il porte une barbe complète.
Chevalier - Capitaine de Lances
25 ans
Empire
Défense de Burh Widu
Capture des Chefs Rebelles

Derian Cillier est le deuxième fils d'une famille noble du Lebennin. Cette famille est très douée et vouée à la navigation. Pourtant, Derian est fasciné par l'équitation. Il n'est pas doué pour manœuvrer un navire, et encore plus pour maîtriser le langage et la dureté des voyages. Il est conscient de déshonorer sa famille, mais il ne peut pas. Il se tourne vers la chevalerie, y voyant sa seule possibilité de "rédemption". Son père obtient du Roi une place parmi les recrues des Gardes de la Fontaine. Durant les premières années, il est bien intégré au groupe, et se sent à sa place. Malgré cela, il fait parti des moins talentueux soldats, et son arrogance n'a d'égal que sa passivité. Il fait beaucoup de bêtises et il est suspendu pendant deux mois. Les autres recrues s'éloignent de lui, et progressent, alors que lui stagne et ne fait aucun effort. À son retour, il ne change pas beaucoup, même si son nombre de bêtises régresse légèrement.

C'est au bout de deux ans sans aucune réussite qu'il se reprend en mains. Il arrête totalement ses bêtises et s'entraîne lourdement. Il devient presque exemplaire. Il progresse d'une vitesse fulgurante, et fait de l'ombre à tout ses anciens amis. Il finit dans les meilleurs, quelques années plus tard. Après avoir achevé sa formation, il rentra chez lui, à Pelargir, afin d'y retrouver son père. Ce dernier lui offrit un poste pour servir le Seigneur de la région. Derian était empli de fierté, et il découvrit enfin l'univers de la noblesse. Il est très proche de son seigneur. Après cinq ans à son service, en tant qu'écuyer notamment, il l'adoube et il fut un véritable deuxième père pour lui. Il lui apprit beaucoup de choses, comme la stratégie et le commandement. Par ailleurs, il lui avait appris la séduction, car il savait que Derian était épris d'une des femmes de chambre de sa femme. Une fois définitivement accompli, ce même seigneur le congédia, et le laissa aux soins de l'armée impériale. Il fut envoyé au Rhovanion peu après, en même temps que Korm Reirrac, afin de former une hiérarchie autour de Cahir Anadil.

Ami et Second de Cahir





Esterad Thyssen - disponible

Yeux : Marrons.
Cheveux : Bruns, longs, lâchés, raides.
Taille : 2m00
Signes particuliers : Un homme qui est très beau aussi. Il porte une barbe complète ; c'est un homme qui a une très belle carrure, qui s'accorde avec sa grande taille. Il ne joue pas de son physique et est très humble et respectable. Son regard est très profond malgré son visage lisse et doux.
Chevalier - Chef de Guerre
27 ans
Empire
Défense de Burh Widu
Capture des Chefs Rebelles

Esterad est un dunàdan né d'une famille noble d'Osgiliath. Il est l'aîné de sa grande fratrie de trois sœurs. Il s'est toujours senti proches d'elles, notamment de la toute dernière, Arwiel, qui avait sept ans de moins que lui. Mais il savait que tout ce bonheur n'allait pas durer. Il savait que l'homme a un destin plus complexe que la femme. En somme, il devait se séparer de sa famille. Esterad avait mal, mais le prenait avec sagesse et philosophie. Il reviendra, sans aucun doute possible.

Pour sa formation, il partit à Minas Anor. Il fut accueilli parmi les phalanges du Gondor. Après deux ans parmi eux, il s'entraîna à l'équitation et au tir à l'arc. Il est un cavalier aguerri, et polyvalent. L'arc ou l'épée sont deux armes dévastatrices dans ses mains, qu'il soit à cheval ou pas. Sa formation totalisa sept années de sa vie. Il en prit trois de plus pour entrer dans l'élite : les gardes de la Fontaine. C'est un de ses maîtres d'armes qui le convia à la chevalerie. L'honneur, la vertu, la justice… tant de valeurs qu'Esterad aimerait défendre corps et âme. Il accepta de devenir chevalier, et donc de passer par un rôle d'écuyer, malgré son talent indiscutable et ses multiples entraînement. Une année après, il est adoubé par son maître, et il est totalement libre. Il rentre à Osgiliath, afin de retrouver sa famille, et aussi pour prendre du grade. Une fois capitaine, il part pour le Rhovanion et rejoint Jyhan Kalweyt. Esterad est étonné de voir un homme partager autant de convictions que lui-même défend. Ils deviennent rapidement proche. Il est aussi très proche de Cathriel, dont il est très épris. Malheureusement, ce n'est pas le cas de celle-ci, qui voit en lui un grand ami, mais sans plus.

Ami des Grimanir - Second de Jyhan





Korm Reirrac - disponible

Yeux : Bleus
Cheveux : Longs, blonds, lâchés, raides.
Taille : 1m83.
Signes particuliers : Barbe complète légère, c'est un homme très sarcastique et provocateur. C'est un homme au sourire facile et ravageur, qui porte marques de brûlures sur la main droite, et qui est très doué de la lance et de l'épée. C'est un vrai meneur d'homme, doté de larges épaules.
Chevalier - Capitaine de Garde
23 ans
Empire
Défense de Burh Marhlinge
Démantelement des Résistants de l'Est

Korm est le seul des cinq chevaliers qui n'est pas issu d'une noble famille impériale. Si Jyhan, Derian, Esterad ou Cahir ne viennent pas des grandes familles, ils ont une origine noble. Korm n'est pas de ceux-ci, mais il reste un homme respecté pour sa dévotion. Il est, en réalité, le fils cadet d'un riche marchand, Bressin Reirrac, qui garda son aîné pour le seconder dans ces boutiques et envoya Korm dans l'armée du Gondor. Son père ne put lui financer qu'une entrée dans les Gardes de la Citadelle, ce qui était déjà bien, pour un non noble.

Korm n'était pas le meilleur, ni le plus travailleur, mais son minimum d'effort lui permit d'entrer dans l'armée. Il était souvent dénigré par d'autres chevaliers qui critiquaient ses origines roturières. Il en avait cure. Il réagissait avec un étonnant dédain. C'est d'ailleurs, pense Jyhan, pour cette raison qu'il est si sarcastique, aujourd'hui. Korm est le seul qui est devenu chevalier après son intervention au Rhovanion. C'est là bas qu'il fait ses preuves en tant qu'écuyer. Il devait rester durant un temps donné au Rhovanion, faisant face à tout ses dangers, et sans abandonner, ni transgresser aucun ordre, lui qui détestait l'autorité.

Il est adoubé trois ans après, et, finalement à son aise là bas, retourne au Rhovanion. Il joue un rôle assez important dans la fin des conflits des généraux, et aussi dans la défense du territoire. Il collabore avec le Général Kalweyt pour défendre les deux régions menacées. Korm participe à la capture de plusieurs cadres de la résistance menée.

Ami de Jyhan





Anàrion Vardamir - disponible

Yeux : Marrons.
Cheveux : Longs, lâchés, bruns, raides.
Taille : 1m89.
Signes particuliers : Un homme très majestueux, à l'instar de son confrère Imradîn. Beaucoup de prestance et de classe. Il porte une armure dont les bordures sont dorées. Il est rasé de près, mais il laisse parfois une barbe de trois jours pousser. Elle n'est jamais longue. C'est un homme qui aime porter des vêtements de couleur, comme le bleu ou le violet. Il ne porte qu'un anneau en or sur l'index de sa main droite. Il se distingue par sa magnifique épée, où un énorme rubis siège au milieu de la garde, avec une poignée dorée et une lame épaisse et de très grande qualité. Il est surnommé "le Magnifique", pour les mêmes raisons qu'Imradîn.
Chevalier — Haut-Capitaine
26 ans
Empire
Bataille du Centre - Défense de Rhunost

Anàrion est né d'une famille de la très haute noblesse du Gondor, vivant dans Minas Anor même. Il est le troisième fils et le quatrième enfant d'une longue fratrie de trois frères et trois sœurs. Son père Earendil décide très vite de garder ses aînés pour la continuité de la famille et du domaine. Les derniers seront envoyés à l'armée, ou mariés. Les femmes subiront à peu près le même sort. Anàrion est un homme fier et intègre, et respecte autant cette décision qu'il s'y adapte facilement. Envoyé chez les Gardes de la Fontaine, il s'illustre déjà parmi les meilleurs. Il est, tout simplement, le plus talentueux de sa brigade, et dans les cinq meilleurs de toutes les recrues. Ce talent est renforcé par son prestige nobiliaire et patronymique, qui séduit tout les formateurs. À 8 ans, il est déjà un guerrier accompli et talentueux. Il poursuit sa formation au combat à la lance, à la phalange, au tir à l'arc et à l'arbalète, à l'équitation et même à l'équilibre, l'escalade, et la course. Il est un soldat d'une polyvalence absolue. Sa formation fut officiellement achevée dès ses douze ans, mais il passa six ans de plus à se perfectionner à tout type de combat : arme et bouclier, arme à une ou deux mains, arc, arbalète, lance, hallebarde, agilité, célérité, rapidité, force… Il se constituait une santé et un corps de fer pour le futur. Lors de ses dix huit ans, il décida de terminer sa formation en beauté. Anàrion prit le chemin de la sagesse, de l'honneur, de la loyauté et du savoir. Il prit la voie d'une formation culturelle, juridique et intellectuelle. La philosophie, l'histoire, le droit, le commandement, l'ordre, la discipline, la tactique et la stratégie… Il se forma à tout. Il s'initie lui-même à la chevalerie et à l'idéal portée par cette dernière.

À vingt ans, il participe à un tournoi organisé en Umbar. Il n'est ni chevalier, ni écuyer. Il participe au tournoi indépendamment de tout titres. Durant ce fameux tournoi, il rencontre Imradîn Vrunzidûn, qui, lui, était déjà adoubé chevalier. Leur face à face dure longtemps, avec son lot de suspense et de haut-les-cœurs. C'est Imradîn qui marque, mais Anàrion ne s'en tire ni sans fierté, ni sans honneur, ni sans réputation. Il est adoubé par le seigneur du Lebennin devant tous, lui qui savait qu'Anàrion était le prodige des Gardes de la Fontaine. Il fut empli de fierté. Il était un chevalier aussi jeune que prometteur donc. À la fin du tournoi, il revit Imradîn qui, visiblement, était surpris par la prestation de son adversaire. Les deux prirent le temps de discuter et se lièrent vite d'amitié, malgré certaines différences dans leur manière de penser. Anàrion était une personne assez altruiste, contrairement à Imradîn, plus sombre, plus fermé, plus impitoyable.

Après de telles péripéties, Anàrion rentra chez lui, avec le titre de chevalier, et une réputation dans tout le royaume. Elle fut telle que son père l'embrasse dès qu'il passa le seuil de sa porte, empli de fierté. À cette occasion, il lui avait acheté une splendide armure en acier argentée sombre, avec les bordures dorées, avec une broche en or et une cape couleur or clair. L'épée fut pareille à l'armure : une épée bâtarde avec un rubis incrusté dans sa garde, elle-même en acier et or, avec un anneau comme pommeau, où Anàrion accrocha des rubans bleus, blancs, or, et violet, avec plusieurs chaînes en argent et en or. Il porte un casque des Gardes de la Fontaine en or, par dessus toute cette magnificence. Il était tellement heureux qu'il en pleurait. Il quitta sa famille, peut être définitivement, quand le Général Anadil vint lui proposer d'aller au Rhovanion pour y occuper un poste militaire important. Anàrion accepta sans hésiter. Il fut surpris d'être en compagnie d'Imradîn. Ils arrivent au Rhovanion au bord de la guerre civile. Les résistants s'agitent et attaquent les places fortes. Anàrion joue un grand rôle dans la défense de Barnost, où il put dévoiler l'étendue de ses talents au combat. Il put démontrer ses talents tactiques lors de la Bataille du Centre, dont la stratégie élaborée par Anàrion dans le but de diviser les rebelles et de les arrêter fut couronnée de succès. Il rencontre Jyhan Kalweyt après avoir vu les généraux être suspendus. Ce dernier était moins bien gradé, mais Anàrion accepta le fait qu'il était le bras droit du Général Irmenor.

Ensemble, ils collaborèrent efficacement. Le fait de travailler avec lui réveilla une certaine envie de le voir Général. Jyhan était un homme honorable, et intègre. Anàrion lui avait fait part facilement de sa chevalerie et de son histoire. Jyhan ne le connaissait pas, en vérité. Ce dernier le respecte beaucoup, cependant, et lui fait entièrement confiance. Anàrion se dévoile comment un chevalier compatissant et généreux. Il respecte beaucoup les Nordiens et tient à leur prospérité. Il essaye d'éviter les combats et les insurrections. Ce rôle et cette pensée, mêlés à sa prestance et son charisme, lui ont valu le surnom de "Magnifique", et son talent de meneur et de chevalier aguerri, doublés de sa polyvalence et de sa bravoure, lui ont aussi valu le surnom de "Châtiment", plus courant au Rhovanion, où tous craigne Anàrion. Il est plus courant et plus connu dans cette région. Il accepta sans hésiter le fait d'être commandé par Jyhan, devenu Général, même si celui-ci lui accorde un titre de premier choix dans son armée. Il est notamment Capitaine des Paladins du Rhovanion, une unité d'élite des légions impériales.

Ami d'Imradîn - Cadre de l'Armée Impériale





Imradîn Vrunzidûn - disponible

Yeux : Bleus foncés.
Cheveux : Longs, attachés ou coiffés en arrière, bruns, raides.
Taille : 1m95.
Signes particuliers : Un homme au visage sévère, profond, mais très charismatique et assez beau. Il a une barbe complète, et il porte beaucoup de bijoux rappelant Umbar : un bracelet en argent noirci, un anneau or et acier, qu'il ne quitte jamais. Outre cela, il a un corps athlétique et très belle armure. Son destrier pur sang est aussi très imposant aussi. Il s'habille constamment de gris, de noir et parfois il porte de l'argent. Il est appelé "le Splendide" ou "le majesté" et il est considéré comme le meilleur soldat, et même comme le meilleur chevalier de tout l'Empire dans le Rhovanion. Il est sans pitié mais juste.
Chevalier — Haut-Capitaine
26 ans
Empire
Bataille du Centre - Défense de Rhunost

Imradîn est un Umbarien pur Dunàdan. Né d'une famille très influente de la cité portuaire, il est très vite convié à se former parmi les plus grands de la marine. Durant son enfance, il n'a jamais été fasciné par la marine : il préférait la politique. Durant sa formation dans l'armée, il se montrait très directif et persuasif. Il se faisait entendre et avait un véritable sens du commandement. C'est ce qui le poussait à faire de la politique. Mais sa famille était une famille de militaire. Depuis des générations, ses ancêtres luttaient pour l'Empire, et avaient saigné pour lui. C'était une réelle coutume que d'être soldat. Alors Imradîn fut envoyé chez les Phalanges d'Umbar, célèbre et rivales des gardes de la Citadelle. Il y passa dix ans, à se former et à se perfectionner, mais il voulait aller plus loin que la maîtrise de la lance.

À dix-sept ans, il traversa la mère pour rejoindre Dol Amroth. Leurs cavaliers du cygne étaient les meilleurs du Gondor. Peut-être mais rivalisaient-ils avec ceux du Rohan ? Dans tout les cas, Imradîn était venu à Dol Amroth pour être formé à l'équitation, et à une certaine polyvalence par ces soldats hors du commun. Leur formation et leur talent était inégalé. Imradîn montrait beaucoup de volonté et de talent pour devenir le meilleur. Au bout de cinq ans de formation, il parvitn à entrer parmi les dix meilleurs. La concurrence était dure, malgré tout. Être le "troisième" meilleur un jour ne voulait pas dire que l'on garderait sa place le lendemain. Tous travaillait très dur pour concurrencer les autres. Imradîn adorait montrer qu'il était le meilleur. Et le fait que la concurrence soit rude l'enthousiasmait et lui donnait l'envie de se transcender. Le jour où les maîtres d'armes décidèrent d'arrêter, Imradîn était le deuxième meilleur selon les classements écrits sur des papiers affichés un peu partout dans la caserne. Mais, tous furent récompensés et reçurent un équipement, et les félicitations des maîtres. Tous obtinrent un magnifique destrier et purent entrer parmi les chevaliers du cygne. Imradîn, cependant, les quitta, pour devenir chevalier et avoir la possibilité d'obtenir un grade de commandement. Pour cela, il rentra à Umbar.

Il retrouva son père, qui fut fier de ce qu'était devenu son fils, même s'il n'était pas marin. Le fait que son fils voulait commander lui raviva le cœur. Il accepta d'essayer de convaincre quelques formateurs qu'il connaissait bien. Il eut sa place auprès d'un maître des phalanges d'Umbar. Ce dernier en profita pour lui inculquer des stratégies, de la tactique, de l'observation et de rhétorique. Imradîn eut donc droit à une nouvelle formation complète. Elle dura trois ans. Après être passé par un baron local, qui fut témoin de nombre de ses talents, il fut adoubé par ce dernier. L'année suivante, un Tournoi fut organisé à Umbar. Imradîn accourra : il voulait montrer son talent à tout le monde. Il le fait avec maestria, atteignant les quarts de finale, face à Anàrion Vardamir, qui fut un véritable défi. Après un combat intense, il remporta son combat, et, fier de son adversaire, véritable chevalier, il le releva. Un seigneur en profita pour l'adouber en public. Imradîn fut éliminé le tour suivant, mais revit Anàrion un peu plus tard. Ils avaient très vite sympathisé. C'est ensemble qu'ils décidèrent d'accéder à des postes à haut rang. Les évènements du Rhovanion avaient attiré leur attention. En tant que chevaliers, ils avaient un poste de capitaine presque attitré. Ils se mobilisèrent à Minas Tirith et emmenèrent cent hommes vers les plaines occupés, et arrivèrent à Barnost, un fort de l'Empire, assiégé par des rebelles nordiens.

Ils repoussèrent les troupes adverses par un effort commun, et les poursuivirent jusqu'à Burh Widu, où Imradîn et Anàrion rencontrèrent le Général Irmenor et le Général Anadil, en conflit permanent. Une fois suspendus, les deux chevaliers, et le second du Général Irmenor, prirent les choses en main. C'est ici que débuta la collaboration entre Kalweyt et ces deux chevalier, Anàrion et Imradîn. Ces derniers devaient œuvrer à défendre Burh Widu, pendant que Jyhan devait défendre Burh Marhlinge. Avec le même brio, les résistants furent repoussés et vaincus, avec une multitude de leurs meneurs tués ou capturés. L'ordre était rétabli. Une fois que Jyhan devint général à la place d'Irmenor, il proposa à Imradîn et à Anàrion de devenir les lieutenants principaux des Généraux, leur offrant un titre de Haut-Capitaine. Ils acceptèrent sans hésiter, et avaient enfin des responsabilités.

Ami d'Anàrion - Cadre de l'Armée Impériale

_________________
Jyhan de la Maison Kalweyt, Général de l'Empire
Gloire à l'Empereur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Martyr de la Guerre
Messages : 27
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 19
Localisation : Rhovanion

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Soldat
▌Prestige : 500
MessageSujet: Re: Les Proches du Général Impérial   Lun 17 Avr - 22:03

Gouverneurs du Rhovanion occupé


Edwin Odesseiron - disponible

Yeux : Gris.
Cheveux : Courts, coiffés, bruns.
Taille : 1m88
Signes particuliers : Un homme majestueux et noble. Habits très raffinés, avec un collier de barbe accompagné d'une moustache. Il a plusieurs cicatrices au visage, et porte beaucoup de bijoux très luxueux. Un homme ouvert d'esprit, cependant, qui gouverne sévèrement mais justement.
Haut-Gouverneur des Régions
65 ans
Empire
Chancelier de l'Empire - Intendant de Pelargir - Juriste de la Cour de Burh Widu

Edwin est né à Erech, situé dans la Vallée de la Morthond. Il est fils unique, et sa naissance coûte la vie de sa mère. Son père, Orion, s'occupe de lui, seul. Sa famille est de sang dunàdan depuis la nuit des temps. Edwin est quelqu'un qui aime travailler et se cultiver ; il fait beaucoup d'efforts afin d'être admis dans de grandes écoles de droit, et d'administration. Il est très doué, cela ne fait aucun doute. Et la détermination et l'ambition étaient présentes aussi. Pour cela, il fait un long voyage jusqu'à Osgiliath.

À dix ans, Edwin commence ses longues études, et figure parmi les apprentis des meilleurs nobles locaux. Il passe dix huit ans de sa vie à Osgiliath avec le seigneur Xircion Parvenil, avec qui il tisse un lien très fraternel. Ce dernier le forme durant ces dix huit ans, et pense qu'Edwin a un avenir très prometteur, si ce n'est qu'il pourrait côtoyer les plus grands de l'Empire. C'est pour cette raison que le seigneur Xircion entre en contact avec le seigneur de Pélargir, qui avait besoin d'un nouvel Intendant. Edwin quittera Xircion, après dix huit ans de collaboration. Ça lui avait fait un pincement au cœur. Il retrouva le Seigneur de Pélargir, afin de faire ses preuves, et il fut accepté, presque logiquement, par son nouveau maître. Il reste dix ans en tant qu'Intendant de Pélargir, jusqu'à ce que le Surintendant du Gondor ne lui propose une place de chancelier de l'Empire, parmi beaucoup d'autres.

Edwin accepta, sans l'ombre d'une hésitation. Il quitta le seigneur de Pelargir et se réinstalla à Osgiliath, logé pendant un temps chez Xircion, qu'il était heureux de retrouver. Son père Orion avait aussi fait le voyage pour retrouver son fils. Il avait eu vent du succès de son fils, et il était fier de surcroit. Edwin n'est pas resté chancelier pendant longtemps. Au bout de trois ans, il est déjà très déçu de l'Empereur, et de l'entourage impérial en général. Ils sont prompts à juger, sans pour autant agir pour le bien commun. Il présente sa démission de la chancellerie et opte pour la gouvernance du Rhovanion occupé. Le Surintendant lui octroie une place de juriste à Burh Widu, puis Esgaroth. Il est d'abord juge, avant de devenir second du Général Anadil en matière juridique.

Lors du conflit des généraux, Edwin entre en conflit direct avec le Général Irmenor et le Général Anadil le sauve en le réfugiant à Esgaroth. Il est accueilli par le gouverneur de Nan Celduin et le Haut Gouverneur de tout le Rhovanion. Il seconde ce dernier pendant un moment, mais il sera destitué par le Surintendant, au même titre que le Général Irmenor, pour sa mauvaise gestion. Edwin prendra sa place peu après, et il reformera tout un effectif autour de la gouvernance et tiendra à renforcer les pouvoirs de l'administration. Au début de son mandat, un conflit l'oppose au nouveau général Kalweyt, dont le sujet principal est le pouvoir et la distribution des pouvoirs administratifs et militaires au profit des deux principaux garants de l'ordre du Rhovanion. Un compromis sera trouvé : le gouvernement administratif sera renforcé pour permettre de s'opposer sans crainte aux généraux. Edwin se donne d'ailleurs le droit de nommer tout les gouverneurs régionaux et communaux, dont Nelarion Vanhemar, et Romarion Theïril, malgré son très jeune âge. Les gouverneurs communaux ont tous été re-mandatés par Edwin, et ils ont prêté serment devant lui d'assurer la paix et l'ordre.

Edwin est un homme sévère, froid et dur. Mais il est connu comme quelqu'un de juste et de bien. Il est toujours l'homme déterminé qu'il était, et défendait ses convictions jusqu'aux dents. Il gouvernait d'une main de fer. Au Rhovanion, on le surnomme "le Rédempteur", une référence au fait qu'on ne commet jamais les mêmes erreurs devant cet homme à la mémoire fort bien développé.

/////





Alisar Narxis - disponible

Yeux : Marrons
Cheveux : Mi-longs, coiffés en arrière, noirs, raides.
Taille : 1m85.
Signes particuliers : Un homme musclé, dû à sa carrière militaire. Il porte une barbe de trois jours, et malgré son rôle politique et administratif, garde son armure sur lui. Il s'habille de noir. C'est un homme impitoyable envers ses subalternes. Il prône la discipline et l'ordre.
Gouverneur de Dor-Rhùnen
51 ans
Empire
Ancien Général Impérial - Intendant d'Osgiliath - Huissier d'Osgiliath

Alisar Narxis, contrairement à son supérieur Edwin, a eu un parcours bien plus sanglant avant de devenir gouverneur. Ce dernier est un des rares impériaux à être né dans le Rhovanion en étant de famille gondorienne. En effet, sa famille est partie dans les plaines occupées pour tenter de s'enrichir par le commerce. Ce fut un véritable échec, et la famille devint paysanne et cultiva la terre pour l'armée. Ils ne gagnaient pas correctement leur vie. À 12 ans, Alisar rejoint Rhùnost pour devenir soldat. Sa détermination et son talent lui vaut bien des surnoms, et lui vaut aussi de taper dans l'œil de ses maîtres. Au fur et à mesure du temps, il se perfectionne et achève rapidement sa formation à l'âge de seize ans. Il prend rapidement du grade, devenant commandant à l'âge de vingt trois ans. Il seconde pendant longtemps un général impérial, et il est démobilisé du Rhovanion pour rejoindre Minas Anor, afin d'y constituer un corps de cent chef de guerre. Le but était de les perfectionner et de les re-diviser dans les territoires impériaux, afin de combler les lacunes sur certains territoires, et surtout de pouvoir renforcer le Rhovanion occupé. Durant cette période, qui dura six ans, Alisar n'obtint aucun grade, vu qu'il réussit laborieusement sa formation. Il est, tout de même, renvoyé au Rhovanion afin de seconder un autre général, basé à Esgaroth. Ce dernier lui octroie un rôle de Capitaine après trois ans à son service, il a trente-et-un ans, à ce moment là.

Or, pendant une révolte paysanne nationaliste nordienne, ce général est assassiné. Alisar régente le rôle de général, et écrase la rébellion. Les batailles sont de véritables bains de sang : il n'y eut aucun survivant nordien. Tous furent massacrés, parfois torturés et les femmes violées. Deux villages brulèrent mais Alisar fut malin : il n'était pas général. Le fait qu'il n'avait pas ce rôle lui permit de se décharger de toute responsabilité, notamment en invoquant l'anarchie causée par l'assassinat du général. Un an plus tard, Alisar est promu général. Il ne restera pas longtemps à la tête de l'armée, car, étant de sang faible, il vieillit déjà. Deux ans plus tard, à l'âge de quarante quatre ans, il quitte définitivement l'armée et se consacre à une vie administrative et politique. Il est aussitôt nommé huissier d'Osgiliath, fonction qu'il n'occupera que six mois. Il devient intendant d'une maison noble juste après. Il le restera pendant sept ans. Il se lie d'amitié avec le baron. C'est la première fois que cela lui arrive, car même en étant à l'armée, il n'avait pas beaucoup d'amis. Il était asociale et très renfermé. Ce baron était notamment en contact avec Edwin Odesseiron, nommé Haut Gouverneur du Rhovanion. À la suite d'un bouche à oreille, ce dernier contacte Alisar et lui propose de devenir Gouverneur Dor-Rhùnen, la région qui comprend le Fort de Rhùnost et la cité de Gelebrin. Il dirige d'une main de fer sa région, il se donne souvent le droit de donner des ordres à l'armée, alors qu'il ne possède pas ce droit.

/////





Nelarion Vanhemar - disponible

Yeux : Marrons.
Cheveux : Chauve, bruns.
Taille : 1m84.
Signes particuliers : Un homme beaucoup moins charismatique mais un vrai meneur. Il s'habille souvent en gris ou en noir, et conserve une très belle épée sur lui. Il a une barbe de trois jours, et quelques légères cicatrices. Un anneau sur l'oreille.
Gouverneur de Nan Celduin
44 ans
Empire
Juriste de Minas Anor - Bourreau de Rhùnost - Capitaine de l'Armée

Nelarion est né dans le Lossarnach, à Arnach, capitale de la seigneurie. Sa famille a toujours été plus ou moins proche des seigneurs, même si les Vanhemar ne sont pas célèbres pour être de grands guerriers, alors que c'est souvent les ambitions de tout nobles du Lossarnach. Nelarion a toujours été quelqu'un de plus tacticien et de stratège. Pour cette raison, il vise le titre de capitaine, et ne suit aucune autre formation que la basique. Les seules formations qu'il suit sont les formations de cadre, de commandement etc. Il n'est pas un capitaine connu pour son talent stratégique ou martial. Il reste, tout de même, une grosse dizaine d'années à ce poste, avant de l'abandonner par lassitude. Il avait surtout travaillé au Rhovanion, et il s'installera là bas définitivement quand il deviendra le bourreau de Rhùnost.

Durant cinq ans, il est bourreau, jusqu'à ce qu'il suive une formation de juriste, intéressé par la justice. Il part donc pour Minas Anor suivre une formation de trois ans, avant qu'il ne reste dans la Cité Blanche pour y travailler comme juriste et huissier de cette ville. Il ne reste pas longtemps à ce poste, puisqu'il est contacté par Edwin Odesseiron, nouveau Haut Gouverneur du Rhovanion, lui proposant un poste de Gouverneur de Nan Celduin, région d'Esgaroth et de Dale. Même si son talent administratif, stratégique et politique restaient à confirmer, Edwin y plaçait beaucoup d'espoir. Nelarion accepte le poste, et l'occupe correctement, malgré un énorme contrôle d'Edwin, qui fait très attention à cette région, comportant les deux capitales de l'ancien pays Bardide, parce qu'il y siège et que la paix de cette région déteint sur les autres. Nelarion fait très attention à ses choix, mais il arrive à maintenir à flot cette région, et a pris beaucoup de mesures visant à accroître et améliorer les conditions pour que le commerce prospère.

/////





Romarion Theïril - disponible

Yeux : Marrons
Cheveux : Bruns, longs, lâchés, raides.
Taille : 1m81.
Signes particuliers : Une très légère barbe, il porte une épée courte avec lui. Sa jeunesse lui vaut plusieurs surnoms tel que "Le Noblion". Il est assez critiqué mais pourtant très autoritaire et froid. Un homme pourtant assez beau et charismatique. Il porte une belle bague en argent sur l'annulaire gauche, et s'habille souvent de belles tenues noires et blanches.
Gouverneur de la Brèche
31 ans
Peuple
Juriste et Intendant d'Umbar - Secrétaire de Rhùnost

Romarion est, avec Edwin, le seul gouverneur non issu de l'armée. Il a suivi une formation purement politique et administrative. Né à Umbar, il a vécu dans les havres numénoréens pendant très longtemps, au côté des personnalités les plus influentes de la région. Romarion a suivi une triple formation : politique, juridique et administrative. Il s'en est toujours montré très doué et très digne, atteignant les meilleures places par ses résultats impressionnants. Il devient, à la sortie de l'école, juriste et intendant d'Umbar, un des subalternes du gouverneur. Durant toutes ces années, il s'illustre à ce poste, il en est très bien intégré, et son nom résonné assez bien dans la ville. Au bout de dix ans, il est envoyé à Rhùnost, afin de répondre à l'appel de l'Empereur suite à un manque de personnel. Romarion se disait que c'était un bon moyen de prendre son envol, mais il était plus difficile de côtoyer l'armée que des politiciens.

La cohabitation avec l'armée se réalise très mal. Il est secrétaire de Rhùnost, le fort de Dor-Rhùnen. Il fait face à des soldats qui ont presque le même âge et qui ne supportent pas qu'un si jeune personnage fasse parti des cadres administratifs. Pendant deux ans, il vit en véritable conflit ouvert avec les soldats de Rhùnost. Romarion est très froid, et surtout très autoritaire. Il n'hésite pas à appliquer des châtiments exécrables, comme des marques au fer rouge. Il est vivement réprouvé, pourtant soutenu par les généraux et aussi par les gouverneurs régionaux. Le nouveau Haut Gouverneur, Edwin, voit en lui un très bon garçon, et lui propose de gouverner la Brèche, l'éloignant de Rhùnost et de ses anciens problèmes. Il collabore directement avec le Général Kalweyt, et le Général Anadil, et leurs hommes beaucoup plus ouverts d'esprit. Romarion occupe un rôle important, et est un véritable contrôleur des actions militaires sur la Brèche, vu ce qu'il s'y est passé à multiples reprises.

/////

_________________
Jyhan de la Maison Kalweyt, Général de l'Empire
Gloire à l'Empereur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les Proches du Général Impérial   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Proches du Général Impérial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après :: Chroniques de la Dagor Dagorath :: Registre des Joueurs :: ♦ Personnages [en construction]-