Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après
-----------------------
Votez sur les top-sites ! Faites vos fiches mes chéris !
Nous recherchons ardemment un Tuor Eladar, envoyé des Valar !
Rumeur : le Patriarche du Culte du Soleil, dans la Cité Sacrée d'Akkar en Lointain Rhùn aurait été corrompu par les suppôts de Morgoth. Cela pourrait mettre fin à des siècles de conflits religieux en Rhùn, et pourrait permettre aux Orientaux de s'unir contre l'Empire.
Les Envoyés des Valar, Gandalf, Tuor et Fingolfin viennent de débarquer à Osgiliath.
Parmi les chevaliers et les aventuriers de toute sorte, une rumeur circule : l'Intendant Aranir d'Ithilien aurait réuni des fonds pour organiser un tournoi spectaculaire commençant au solstice d'été !
Les Northmen viendraient de briser leur isolement, concluant un pacte d'alliance avec Durïn VII.
La Compagnie Grise recrute désespérément de nouveaux membres...
Promotion sur le Vieux Toby de la Comté sur le marché de Gwynhelm à Edoras
Le tristement célèbre Purion le Pervers, Seigneur des Pinnath Gelin, vient de clamser ! Avis aux jeunes demoiselles du royaume, le coeur de son héritier Gilion est encore à prendre !
Les pillards nomades sévissent de plus belle en ce printemps ! Le Roi du Gondor Aglahad II de Dol Amroth a promis de prendre des mesures drastiques.
"Trinquons nos verres et vidons la bouteille / Et laissons là les plaisirs de l'amour / Et laissons là tous ces cœurs infidèles / Qui ne veulent pas nous donner leur secours / C'est aujourd'hui que l'amour m'abandonne / Que ma maîtresse m'a refusé son coeur / Battez tambours, battez la générale !" - Le célébrissime barde Meregold Sirith poursuit sa tournée dans toutes les tavernes de l'Empire ! Ne le manquez surtout pas !

Partagez | 
 

 Entourage de l'Héritier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Héritier de l'Empire ¤ Roi d'Arnor
Messages : 94
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 22
Localisation : Arnor

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Seigneur
▌Prestige : 2150
MessageSujet: Entourage de l'Héritier   Lun 4 Juil - 18:43

Marung d'Eregion - disponible

Yeux : Verts
Cheveux : Blonds
Taille : 1m90
Signes particuliers : Cynique, mais loyal
1er Commandant des Chevaliers Dùnedain
33 ans
Dùnedain
Ami proche du roi Barahir


Né en l'an 967 QA, Marung est le troisième enfant du seigneur de Houssaye et de la Maison Seigneuriale d'Eregion. Il n'a jamais été destiné à hériter du titre seigneurial à l'instar de son jumeau Alboril, mais ils avaient tous deux l'opportunité d'un futur brillant devant eux. Dès son plus jeune âge, Marung développa des liens extrêmement proches avec sa soeur aînée qui prit les jumeaux sous ses ailes. Marung reçut alors une éducation militaire, car son père avait des plans formidables pour chacun de ses enfants. Tandis que l'aîné de la famille allait devenir le nouveau gardien des Marches de l'Est du Royaume d'Arnor, les jumeaux auraient l'occasion de prouver leur valeur d'une autre manière. Ainsi, Marung fût envoyé à Fornost à l'âge de 20 ans en compagnie d'Alboril et d'Araliel. Pendant quelques années, il gravit les échelons dans la cour du roi Isildur, puis suite à la mort de l'empereur Amandil, il fit de même auprès du roi Barahir. Ce dernier se rapprocha rapidement de sa soeur, et grâce à la pression de la part de son père, le seigneur de Houssaye, le roi Barahir tissa des liens importants avec la Maison d'Eregion qui devint donc de manière implicite la maison préférée du roi. En l'an 993, Marung fût promu au rang de Premier Commandant des Chevaliers Dùnedain, une position extrêmement importante et convoitée. La direction de cette compagnie d'élite le permit de se rapprocher davantage au roi Barahir, et ce dernier commença à apprécier sa personne au fil du temps. Désormais, les trois enfants de l'Eregion sont parmi les nobles les plus proches du roi, et sont largement considérés comme les meilleurs compagnons de Barahir.

Marung est un homme fort cynique. Ses expériences au cours de sa vie lui ont appris qu'il est souvent stupide de placer sa confiance en quelque chose ou quelqu'un, car le résultat déçoit rarement. Néanmoins, il croit en son suzerain et est fort loyal au roi. Il se croit le représentant de la Maison d'Eregion et de son père à Fornost, et agit de cette manière, mais en réalité c'est Araliel qui siège au-dessus de ses frères, que ce soit dans la pratique ou tout simplement aux yeux du roi Barahir.

Frère jumeau d'Alboril d'Eregion, frère cadet d'Araliel d'Eregion, troisième enfant du Seigneur de Houssaye




Alboril d'Eregion - disponible

Yeux : Verts
Cheveux : Noirs
Taille : 1m89
Signes particuliers : Violent, mais loyal
1er Commandant des Gardes des Joyaux
33 ans
Dùnedain
Ami proche du roi Barahir


Né en l'an 967 QA, Alboril est le quatrième enfant du seigneur de Houssaye et de la Maison Seigneuriale d'Eregion. Il n'a jamais été destiné à hériter du titre seigneurial à l'instar de son jumeau Marung, mais ils avaient tous deux l'opportunité d'un futur brillant devant eux. Dès son plus jeune âge, Alboril développa des liens extrêmement proches avec sa soeur aînée qui prit les jumeaux sous ses ailes. Alboril reçut alors une éducation militaire, car son père avait des plans formidables pour chacun de ses enfants. Tandis que l'aîné de la famille allait devenir le nouveau gardien des Marches de l'Est du Royaume d'Arnor, les jumeaux auraient l'occasion de prouver leur valeur d'une autre manière. Ainsi, Alboril fût envoyé à Fornost à l'âge de 20 ans en compagnie de Marung et d'Araliel. Pendant quelques années, il gravit les échelons dans la cour du roi Isildur, puis suite à la mort de l'empereur Amandil, il fit de même auprès du roi Barahir. Ce dernier se rapprocha rapidement de sa soeur, et grâce à la pression de la part de son père, le seigneur de Houssaye, le roi Barahir tissa des liens importants avec la Maison d'Eregion qui devint donc de manière implicite la maison préférée du roi. En l'an 993, Alboril fût promu au rang de Premier Commandant des Gardes des Joyaux, une position extrêmement importante et convoitée. La direction de cette compagnie d'élite le permit de se rapprocher davantage au roi Barahir, et ce dernier commença à apprécier sa personne au fil du temps. Désormais, les trois enfants de l'Eregion sont parmi les nobles les plus proches du roi, et sont largement considérés comme les meilleurs compagnons de Barahir.

Alboril est quelque peu une brute; il est très certainement un homme violent. Au cours de sa vie, il a subi nombres de choses: l'humiliation de ses compères dans sa jeunesse, une position affaiblie par le fait qu'il soit le quatrième enfant d'un seigneur, ainsi que le fait d'avoir vécu dans l'ombre de son frère jumeau. Il faut clarifier qu'Alboril aime son jumeau de tout son coeur et le suivrait jusqu'à sa mort. Cependant, tous les facteurs énumérés l'ont rendu quelque peu amer. D'une manière ou d'une autre, il croit en son suzerain et est fort loyal au roi.

Frère jumeau de Marung d'Eregion, frère cadet d'Araliel d'Eregion, quatrième enfant du Seigneur de Houssaye




Dalahad de Rhudaûr - disponible

Yeux : Bruns
Cheveux : Châtains
Taille : 1m85
Signes particuliers : Peu charismatique, mais il a un bon coeur, et est extrêmement loyal
Seigneur du Rhudaûr
30 ans
Rhudaûrim
Protégé du roi Barahir


Dalahad naquit en l'an 970 QA. Fils unique du seigneur Halbarad et de la dame Teriel de Rhudaûr, il fût élevé dès le départ pour hériter de la position de son père un jour futur. Faisant partie d'une des rares maisons non-Dùnedain en Arnor, beaucoup le méprisèrent dans sa jeunesse lorsqu'il visitait la cour royale. Cependant, certains estiment que ce traitement prêta de l'humilité au jeune Dalahad, et ce dernier - en dépit du fait qu'il était le futur seigneur d'une puissante maison - se rapprocha des petits nobles et même des communs. Dalahad était aimé en Rhudaûr dès son plus jeune âge et le jeune homme rendit l'amour de son peuple en agissant avec justice et honneur. Cependant, le fait que la haute-nobilité l'eusse méprisée laissa une marque sur son coeur. Dalahad, inconsciemment peut-être, se préoccupait beaucoup de l'avis des autres et essayait de plaire tout le monde tout le temps, ce qui était probablement une de ses faiblesses.

C'est pourquoi il fût envoyé à Fornost à l'âge de 20 ans lorsque Barahir fût couronnée roi d'Arnor. Le seigneur Halbarad espérait que le nouveau roi aurait une influence positive sur son fils, et qu'il le rendrait moins vulnérable. De manière exceptionnelle, le roi Barahir jugea le jeune Dalahad très sympathique dès leur première rencontre et le prit sous ses ailes. Cela était là une chose extraordinaire, car le roi Barahir était réputé pour croire de manière très arrogante en la supériorité totale des Dùnedain. A la cour royale de Fornost, Dalahad eut l'occasion de voir comment les hautes sphères de l'Empire fonctionnaient, mais en dépit de l'acharnement du roi Barahir, il garda sa nature bienveillante. En l'an 999, le seigneur Halbarad s'éteignit et Dalahad devint donc seigneur de Rhudaûr. Il continuait cependant de passer beaucoup de temps à Fornost, en partie à cause de sa mère, la dame Teriel, qui tout simplement adorait l'atmosphère de la cour royale, et qui se faisait donc de plus en plus rare en Rhudaûr.

Fils du défunt seigneur Halbarad de Rhudaûr. Amant secret d'Araliel d'Eregion.




Nurahil d'Annùminas - disponible

Yeux : Jaunes
Cheveux : Gris
Taille : 1m95
Signes particuliers : Souvent comparé à un aigle à cause de ses yeux, c'est un grand stratège très expérimenté et tiens même le roi Barahir en respect lors des débats à la cour royale
Généralissime d'Arnor
125 ans
Dùnedain
Vétéran des Guerres de la Septième et de la Huitième Coalition Orientale
Auteur du "Mémoires des Champs de Batailles de l'Orient", du "Mémoires du Mur d'Amandil" et du "Manuel Militaire Impérial: Stratégie & Tactique"


Résumer la longue vie de Nurahil d'Annùminas est une tâche bien difficile. Le vieux renard naquit en l'an 875 QA en la cité d'Elendil, Annùminas la Belle. La famille de Nurahil faisait partie de la basse nobilité Dùnedain de la cité, et se vantait d'une histoire militaire étendue. En effet, la famille pouvait retracer son arbre généalogique militaire jusqu'au règne d'Eldarion Telcontar. Ainsi, il n'était guère question d'une autre carrière pour le p'tit Nurahil. L'enfant fût inscrit à l'académie militaire d'Annùminas dès l'âge de 6 ans, et il en ressortit en étant capitaine à l'âge de 21 ans. Suite à cette formation de quinze ans, Nurahil devint non seulement un guerrier remarquable, mais également un meneur d'hommes accompli. Jeune et peu expérimenté, il souffre cependant de l'excès de confiance des gens de son âge.

C'est dans ces conditions que l'Empereur Amandil envoie l'armée à laquelle Nurahil appartient vers le Rhùn où l'Empire doit confronter la Septième Coalition Orientale. Nurahil participe à la bataille sur les plaines de Dagorlad où l'Empire réussi à stopper la Coalition, ainsi qu'au siège du Calendor qui est brisé grâce à l'aide des Rohirrims. Ayant prouvé sa valeur en dépit des quelques erreurs qu'il eut commis, Nurahil devient commandant à l'âge de 26 ans, un poste que peu d'hommes de son âge purent atteindre.

Après un court séjour en Arnor, il est envoyé en Orient une nouvelle fois pour superviser avec ses forces - en compagnie de nombreux autres officiers et soldats - la construction de la puissante muraille de l'Empereur Amandil. Nurahil passe donc de nombreuses années en Rhùn et il a l'occasion d'expérimenter la vie de soldat une nouvelle fois. Il est durci par cette expérience stimulante.

Avant même que le Mur d'Amandil ne soit achevé, la Guerre de la Huitième Coalition Orientale est déclenchée. Cette dernière, néanmoins, est courte. L'Empire parvient à défaire les barbares de l'Est à presque toutes les batailles et réussi à anéantir la Coalition au bout de quelques années. Au terme de cette guerre, Nurahil devient général et reçoit le commandement du Mur d'Amandil pour quelques temps. Son service oriental se termine en l'an 927. Après avoir passé la majeure partie de sa vie, près de 31 ans en Rhùn, il est convoqué à Osgiliath par l'Empereur Amandil qui le traite tel un invité d'honneur pendant plusieurs semaines pour ses services rendus à l'Empire. Ayant eu l'occasion de rencontrer ce grand général des guerres de l'Est, l'Empereur décida de nommer Nurahil le Généralissime d'Arnor. Ainsi, il put enfin retourner au Royaume du Nord qu'il n'avait eu l'occasion de visiter qu'une fois par an au cours de son service oriental.

Ainsi, en l'an 928, Nurahil d'Annùminas entra au service du roi Isildur d'Arnor. Sa position était largement cérémoniale, vu que la paix régnait partout dans l'Empire. Néanmoins, il était le commandant suprême de toutes les armées du Royaume du Nord, ainsi qu'un des plus importants conseillers du roi Isildur. Durant des décennies, Nurahil resta aux côtés du prince héritier, et au fil des années, un respect mutuel se développa entre les deux hommes que certains nommaient même "amitié". Nurahil était certainement apprécié par Isildur, mais n'aurait jamais osé s'appeler son ami. Durant la seconde moitié de sa longue vie, il rédige ses mémoires des guerres de Rhùn qui sont aujourd'hui des source appréciées par les historiens de l'Empire. De plus, il écrit également quelques livres de stratégie militaire que de nombreux officiers plus jeunes jugent comme la base de leur apprentissage.

Humble et expérimenté, Nurahil devint l'esprit militaire le plus célèbre de l'Empire lors de l'avènement d'Isildur. Désormais au service du roi Barahir, il fait tout pour essayer de lui transmettre les valeurs de son père l'Empereur, et agit toujours dans les intérêts de l'Empire. Mais le roi Barahir écoute rarement ceux en qui il n'a guère confiance...

Vieil ami/connaissance de l'Empereur Isildur




Volenthil de Fornost - disponible

Yeux : Bleus
Cheveux : Noirs
Taille : 2m10
Signes particuliers : Un vrai colosse, son corps est couvert de cicatrices. C'est un personnage extrêmement mystérieux.
Champion du roi Barahir
50 ans
Dùnedain
Vétéran de dizaines de duels
Gagnant de nombreux tournois
Détenteur d'Acharuin


Volenthil de Fornost est un des hommes les plus énigmatiques à la cour royale de Fornost - peu connaissent le champion du roi, et encore moins son passé. Né en l'an 950 QA à Fornost, Volenthil provient d'une famille Dùnedain marchande, chose extrêmement rare vu que la plupart des Dùnedain ont été anoblis au fil du temps. Dès son plus jeune âge, son père tenta de lui inculquer le savoir nécessaire pour mener l'entreprise familiale. Mais Volenthil ne l'entendait pas ainsi... grand et puissant dès son enfance, Volenthil désirait se battre par dessus tout. Au chagrin de son père, il rejoignit l'académie militaire d'Annùminas à l'âge de 15 ans. Bien que de nombreux Dùnedain eurent été éduqués là-bas, Volenthil était tout de même un des plus grands d'entre eux. Sa hauteur et sa force sans égale, ainsi que son caractère peu agréable firent de lui une personne que beaucoup évitaient. Isolé dès son adolescence, Volenthil se concentra donc sur son éducation militaire.

A l'âge de 25 ans, il quitta l'académie, désormais un vrai soldat. Il essaya d'entrer au service d'un seigneur pendant des années, mais sans grand succès jusqu'à ce que finalement le prince du Cardolan l'accepte en l'an 980. Seulement quelques mois suffirent au puissant Volenthil pour se démarquer de ses compagnons. Le prince décida donc de l'anoblir: il le sacra chevalier et en fit son garde du corps. Pendant dix ans, Volenthil sert le prince.

En 990, un grand tournoi est organisé en l'honneur du nouveau roi d'Arnor, le prince héritier Barahir. Volenthil gagne non seulement la mêlée, mais également la joute au nom de son prince avec une facilité extraordinaire. Beaucoup de grands nobles sont défaits ce jour-là par un simple "fils de colporteur", et plusieurs d'entre eux en sont outrés. Le roi Barahir, cependant, admire le preux chevalier et réclame ses services du prince du Cardolan. C'est ce jour-là que les relations entre le prince du Cardolan et le roi d'Arnor commencèrent à se dégrader, car le premier ne pouvait guère refuser la requête de son suzerain.

C'est donc ainsi que le puissant Volenthil entra au service du roi Barahir qui le nomma promptement son champion. Depuis ce jour, Volenthil se battit de nombreuses fois pour battre ceux qui osèrent défier le prince héritier envers lequel il éprouve une loyauté extrême de par sa reconnaissance pour avoir fait de lui un personnage si important.

///




Lothiel de Bree - disponible

Yeux : Bleus
Cheveux : Blonds
Taille : 1m68
Signes particuliers : Elle agit de manière masculine en public, mais au fond elle reste une femme comme les autres
Gardienne de Fornost ( = capitaine)
28 ans
Homme moindre
La seule de sa compagnie à avoir réussi à finir trois pichets de vin en moins de cinq minutes


Lothiel naquit en l'an 972 QA. Lothiel est la fille unique du frère cadet du Maire de Bree, et comme telle, elle fait partie de la basse noblesse d'Arnor. Garçon manqué et fillette excentrique depuis son enfance, elle a toujours cherché la compagnie des gamins de son âge. Lothiel était réputée pour connaître la majorité des gamins de Bree; c'est ainsi qu'elle rencontra Sylandra, et par extension toute la famille Daskil. Les deux filles s'entendaient à merveille. En dépit des souhaits de sa famille de l'élever comme une demoiselle qui pourrait un jour devenir l'épouse d'un puissant seigneur, Lothiel opta pour une carrière militaire - ceci était en partie inspiré par Sylandra. C'était une chose plutôt rare pour une fille, mais pas entièrement hors du commun.

Devenir un soldat au service de l'Arnor fût plus facile pour elle que sa famille l'anticipait. En ayant tissé des liens d'amitié avec les garçons de Bree, elle eut la chance d'avoir un groupe entier pour l'aider à trouver sa voie parmi les soldats désagréables de l'Empire. Au fil du temps, elle fit preuve de prouesse et d'ingéniosité, ce qui lui permit de voyager à Fornost à l'âge de 16 ans pour continuer sa carrière militaire. Pour se faire accepter davantage, Lothiel montrait au monde extérieure une facette entièrement différente de son caractère. Vivant au quotidien de manière masculine physiquement comme mentalement, elle atteignit enfin une certaine popularité parmi les Gardes de Fornost, compagnie qu'elle rejoignit à son arrivée à la capitale du Royaume du Nord. C'est d'ailleurs ainsi que l'histoire d'amour entre le vin et Lothiel commença: avant même d'atteindre la vingtaine, elle pouvait battre n'importe quel garde aux jeux alcooliques les plus connus que ceux-ci pratiquaient.

Une fois au service de l'illustre compagnie des Gardes de Fornost, Lothiel dût non seulement patrouiller la cité, mais également ses alentours. C'est ainsi qu'après tant d'années, elle réussit à ré-établir un contact avec Sylandra qui était assignée au Fort Nenuial. Au cours des années, la jeune Lothiel se démarqua de ses compagnons. L'histoire de cette jeune femme extraordinaire atteignit l'oreille du roi Barahir qui - suite aux recommandations de ses supérieurs - nomma Lothiel la "Gardienne de Fornost" en l'an 998. Elle devint donc la capitaine des Gardes de Fornost à l'âge de 26 ans et devait donc assurer la garde des portes de la cité. Certains questionnaient cette décision peu populaire, mais depuis les deux ans qu'elle servit à ce poste, Lothiel prouva que c'était le bon choix. Elle inspire le respect, mais garde un contact familier avec ses subordonnés. Son record actuel est la capacité de boire trois pichets entiers de vin en moins de cinq minutes, mais elle travaille - en privé - à pousser cela à quatre pichets depuis plusieurs années déjà...

Nièce du Maire de Bree. Amie de Sylandra Daskil.


Dernière édition par Barahir Telcontar le Jeu 7 Juil - 18:52, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Héritier de l'Empire ¤ Roi d'Arnor
Messages : 94
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 22
Localisation : Arnor

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Seigneur
▌Prestige : 2150
MessageSujet: Re: Entourage de l'Héritier   Lun 4 Juil - 18:46

Araliel d'Eregion - disponible

Yeux : Bruns
Cheveux : Roux
Taille : 1m77
Signes particuliers : Elle porte toujours des vêtements bleus clairs
Conseillère du roi Barahir
40 ans
Dùnedain
Probablement la seule personne au monde en qui le roi Barahir a parfaitement confiance, mis à part la princesse Melian


Araliel d'Eregion naquit en l'an 960 QA. Elle était le second enfant du seigneur de Houssaye, et sa première fille. Araliel eut une jeunesse paisible. Le premier grand évènement de sa fille fût la naissance de ses deux frères cadets, les jumeaux Marung et Alboril. Dès le départ, elle adorait ces deux joyeux garçons et décida de s'occuper d'eux. En effet, plusieurs fois délaissés au profit de l'aîné et héritier, Marung et Alboril n'eurent que leur soeur vers qui tourner. Celle-ci eut un grand rôle dans leur éducation. Elle-même destinée à épouser un puissant seigneur pour forger une alliance, Araliel devait se soumettre aux désirs et souhaits dynastiques de son père. Mais Araliel n'était guère facile à courtiser! Intelligente, sarcastique, espiègle et perspicace, elle représentait un vrai défi pour les jeunes nobles que son père invitait régulièrement en Houssaye. Après un temps, Araliel elle-même se lassa et décida de demeurer indépendante jusqu'à ce qu'elle trouve un seigneur digne de ce nom avant de se marier, et cela en dépit des voeux de son père.

En espérant que la cour royale serait un terrain plus fructueux pour achever ce but, le seigneur d'Eregion envoya sa fille à Fornost pour accompagner Marung et Alboril en l'an 987. Araliel rejoignit donc les rangs des dames de la cour et devint très populaire parmi eux grâce à son esprit vif. Et lorsque Barahir fût sacré roi d'Arnor trois ans plus tard, Araliel perçu une opportunité pour se démarquer. Elle cherchait la compagnie du prince héritier aussi fréquemment que possible, non seulement pour améliorer sa propre position à la cour royale, mais également pour améliorer celles de ses frères cadets. Lorsque l'épouse de Barahir, la reine Eonwhà décéda en couches en 992, Araliel eut l'occasion de servir d'appui au roi en dueil. Prête à utiliser même ses charmes féminins pour séduire Barahir, ce dernier n'en voulait guère, ce qui intrigua grandement la jeune demoiselle pendant longtemps - elle n'apprit la raison que plusieurs années plus tard.

Néanmoins, Barahir commença à la considérer comme une amie et ils devinrent de plus en plus proche. Grâce à Araliel, qui exerçait désormais officieusement les pouvoirs de représentant suprême de la Maison d'Eregion à la cour royale, ses frères cadets obtinrent des positions très importantes auprès du roi. Au fil du temps, cette proximité rendu Araliel extrêmement influente. Quasiment tout le monde pensait qu'elle était l'amante du roi, son propre père inclus (ce qui ne dérangeait pas ce dernier le moins du monde); seuls ses frères cadets restaient ignorants. Cela convenait parfaitement à Barahir, car cela lui permettait de dissimuler sa liaison avec la dame Teriel de manière plus effective, chose qu'Araliel apprit donc enfin. Elle fût également nommée conseillère officieuse du roi et une certaine complicité se développa entre Araliel et Barahir. Ce dernier voyait en elle une soeur cadette loyale, tandis qu'Araliel vint à apprécier le roi en dépit de ses nombreux défauts.

En l'an 996, Araliel entama une liaison secrète avec le jeune Dalahad. Elle avait connu le jeune homme depuis qu'il eut arrivé à la cour lors du couronnement de Barahir, mais il leur fallu des années pour se rapprocher. Néanmoins, cela plaça Araliel dans une position difficile, car cette liaison fût entamée avant qu'elle n'apprenne que la dame Teriel, qui n'était nulle autre que la mère de Dalahad, était l'amante du roi Barahir. Aussi, pour éviter les situations gênantes, elle décida de cacher cette liaison pour que le roi ne l'apprenne pas. Elle ne savait pas comment celui-ci réagirait et redoutait sa colère qu'elle avait si souvent vu se déchaîner envers d'autres... jamais envers elle, pour l'instant, mais elle ne voulait guère courir le risque.

C'est donc ainsi que la Maison d'Eregion devint si proche du trône royal de l'Arnor: grâce aux manoeuvres soigneuses d'une demoiselle bien peu ordinaire...

Soeur aînée de Marung et d'Alboril d'Eregion, second enfant du seigneur de Houssaye. Amante secrète du seigneur Dalahad de Rhudaûr.




Teriel de Rhudaûr - disponible

Yeux : Bleus
Cheveux : Blonds/Gris
Taille : 1m70
Signes particuliers : Amante accomplie
Dame du Rhudaûr
53 ans
Rhudaûrim
Amante du roi Barahir


Teriel naquit en l'an 947 QA. Elle était la fille d'un seigneur moindre du Rhudaûr, un vassal du seigneur Tarhalad. Néanmoins, l'histoire de la beauté légendaire de la jeune Teriel parcourut le Royaume d'Arnor au cours de son adolescence. C'est en grande partie grâce à cela qu'elle put marier l'héritier du seigneur Tarhalad, le jeune Halbarad, en l'an 962. Officiellement, il était question de resserrer les liens entre la Maison de Rhudaûr et la noblesse mineure de la région, mais en réalité c'était bien le désir d'Halbarad qui scella l'alliance.

Teriel était heureuse aux côtés d'Halbarad, mais au cours du temps, le seigneur Tarhalad commençait à regretter d'avoir accepter ce pacte de mariage. En effet, Teriel peinait à tomber enceinte; pourtant, Halbarad ne manquait pas à ses devoirs d'époux. Alors que tout semblait perdu, alors que le seigneur Tarhalad menaçait de demander un divorce de la part de l'Empereur Amandil lui-même, la dame Teriel tomba enfin enceinte. Elle donna naissance au petit Dalahad en l'an 970 QA. La joie et le bonheur revinrent au sein de la Maison de Rhudaûr.

En 977, le seigneur Tarhalad s'éteignit. Halbarad devint seigneur du Rhudaûr et donc le vassal direct du roi Isildur d'Arnor. Ils avaient visité Fornost plusieurs fois depuis leur mariage évidemment en compagnie du défunt seigneur Tarhalad, mais désormais leur présence y était requise plus fréquemment. Au fil du temps, le mariage de la dame Teriel s'aigrit: les feux de la passion d'antan s'éteignirent, et Teriel redoutait que son époux commençait à tenir des amantes en secret. Mais la dame du Rhudaûr n'en fit rien, elle subissait son sort comme tout autre dame l'aurait fait.

Mais tout cela prit fin en l'an 982. Les seigneurs d'Arnor furent convoqués à Fornost cet été-là, car le jeune prince Barahir était de visite. D'habitude, le roi Isildur voyageait à Osgiliath, mais pour une fois c'était son fils qui fût envoyé par l'Empereur Amandil. Au cours du banquet organisé en son honneur, le prince Barahir aperçu rapidement la belle dame Teriel. Barahir approcha celle-ci lors des festivités et la séduisit promptement. Teriel se laissa faire, en partie à cause du charme arrogant du prince, en partie à cause de la haine grandissante qu'elle éprouvait pour son époux. Cette nuit-là, alors que les seigneurs d'Arnor étaient couchés au sol de la grande salle ivre mort, Teriel passa sa première nuit avec Barahir.

Ce fût le début d'une longue liaison ardente. Bien que Barahir dût bientôt retourner à Osgiliath, il ne manqua pas d'échanger des lettres avec la dame Teriel de manière très régulière. Ses visites en Arnor devinrent bien plus fréquentes, par ailleurs. Lorsque finalement l'Empereur Amandil mourut et Barahir fût couronnée roi d'Arnor, Teriel pensa que leur temps était enfin venu. C'était sans compter avec le pacte de mariage forgée par le nouvel empereur, Isildur, qui maria la princesse Eonwhà du Rohan à son fils. Eprise d'un honneur soudain, et par peur du courroux de l'Empereur, Teriel décida de terminer sa liaison avec Barahir et de reprendre sa vie malheureuse. Barahir, lui-même en conflits avec soi-même à ce sujet, accepta sa décision. De plus, le fils de Teriel, le jeune Dalahad fût envoyé à Fornost aussi, ce qui aurait rendu la chose encore plus compliquée.

Néanmoins, le mariage de Barahir fût court. La reine Eonwhà mourut en couches seulement deux ans plus tard. Après quelques mois de dueil, Barahir retrouva finalement le chemin vers le lit de la dame Teriel qui ne pouvait résister à la tentation. En 999, son époux décéda également, et Teriel décida de quitter le Rhudaûr quasi-définitivement pour aller vivre à Fornost.

Veuve du défunt seigneur Halbarad de Rhudaûr. Mère du seigneur Dalahad du Rhudaûr.




Arysse de Fornost - disponible

Yeux : Verts
Cheveux : Roux
Taille : 1m72
Signes particuliers : Troubadour accomplie
Espionne du roi Barahir
22 ans
Homme moindre
Amante occasionnelle du roi Barahir


Arysse naquit en l'an 978 QA à Fornost. Fille d'un simple roturier, elle n'avait pas grand-chose à espérer dans la vie. Elle passa son enfance dans la pauvre maisonnette de sa famille; quelques fois ils mangeaient bien, d'autres fois ils manquaient cruellement d'argent.

Lors du couronnement du roi Barahir en 990, Arysse décida de joindre une compagnie d'acteurs et de plaisantins qui étaient présents à Fornost pour les festivités royales. Son père la laissa aller le coeur lourd, mais Arysse voyait là une opportunité. Elle eut donc l'occasion de voyager avec la troupe à travers les Terres du Milieu: ils visitèrent Annùminas et Fondcombe, Tharbad et Edoras, Dol-Amroth et Minas Tirith, Osgiliath et Minas Ithil et Umbar, Dale et Esgaroth et Erebor, et de nombreux autres cités et lieux. Arysse apprit à jouer le luth et la harpe, et apprit également des chansons, des histoires et des légendes. Grâce à sa magnifique voix, elle devint rapidement une barde accomplie. Cette compagnie représentait pour elle une nouvelle famille au sein de laquelle elle prospérait.

Mais un jour, en l'an 995, la tragédie frappa. Alors que la troupe voyageait aux abords sud d'Eryn Lasgalen dans une tempête, un grand groupe de soldats s'attaqua à eux. Etaient-ils des brigands? Ou ces fameux Northmen se cachaient derrière la vaste forêt? Arysse ne le sut jamais. La compagnie entière, sa famille entière fût massacrée. Elle seule réussi à s'échapper la vie sauve grâce à la tempête. Pendant des jours, elle erra dans les Terres Brunes. Et puis, elle se rappela de sa famille à Fornost... elle décida de rentrer chez elle.

Grâce à ses qualités de troubadour, elle réussi à troquer ses chansons et histoires en échange de transport en Gondor, puis en Rohan. Elle arriva à Fornost en 996, mais une surprise malsaine l'attendait. La maisonnette de ses parents avait été détruite depuis et une grande taverne se tenait à sa place. Le propriétaire informa Arysse que les propriétaires de la maisonnette étaient morts depuis des années. Le chagrin qu'elle ressentit en apprenant cela n'était comparable qu'à la tristesse qu'elle eut éprouvé lorsque sa famille adoptée fût massacrée. Il ne lui restait qu'une chose à faire: jouer dans les tavernes de la cité pour gagner sa vie.

Bientôt, elle se fit connaître par les gens de la cité. Un soir, alors qu'elle comptait l'argent qu'elle avait réuni ce jour-là dans le coin d'une taverne, un mystérieux personnage l'approcha. L'homme l'informa que le roi Barahir souhaitait recruter des agents à son service pour des missions plutôt spéciales, et qu'Arysse pourrait potentiellement correspondre à la description de cet emploi. Arysse - bien qu'elle fût surprise d'apprendre cela - était toujours une pour saisir des opportunités, et elle décida de se présenter devant le roi. Ce dernier le reçu dans une petite chambre du palais royal, une jeune fillette d'environ six ans sur les genoux. Arysse découvrit que le roi recrutait des espions personnels, et que son passe-temps de barde était la parfaite couverture pour obtenir des informations cruciales. Etant donné qu'elle peinait à survivre, Arysse n'eut d'autre choix que d'accepter.

Après quelques semaines d'entraînement et d'éducation supplémentaire, elle fût jugée apte à exécuter les missions du roi. Ce dernier le convoqua un soir dans ses appartements privés. Barahir était clairement en colère, il gesticulait sans cesse et murmurait des mots incompréhensibles sous son nez. Soudain, le roi fixa Arysse des yeux et se jeta tout simplement sur la jeune femme. Prise au dépourvue, Arysse ne put résister. Le roi en termina rapidement avec elle cette première fois, puis lui donna sa mission.

Ainsi, Arysse devint l'amante occasionnelle de Barahir. Celui-ci ne cherchait que rarement à l'emmener dans son lit, mais ces occasions-là étaient toujours merveilleuses. Arysse, quant à elle, était reconnaissante au roi pour l'avoir élever à cette position intéressante d'espionne. Bien que le premier rapport sexuel avec Barahir fût singulier et bien que les premiers mois au service du roi en tant qu'espionne furent difficiles, Akysse est enfin devenue une espionne accomplie loyale au roi Barahir uniquement, et à personne d'autre.

///




Ygonde - disponible

Yeux : Gris
Cheveux : Bruns
Taille : 1m65
Signes particuliers : D'étranges tatouages recouvrent son corps. De plus, elle porte toujours de nombreux bracelets et colliers. D'habitude, elle fume également une herbe étrange qui provient du nord des Montagnes Bleues que les Lossoths utilisent souvent.
Sorcière des forêts
36 ans
Homme moindre / Lossoth
Ex-amante du roi Barahir
Pygmalion du roi Barahir
Gardienne de "pouvoirs mystiques"


Ygonde naquit en l'an 964 QA dans une région glacée de Forochel. Son père était un Lossoth pur souche, un grand shaman de son people, réputé et respecté, qui se nommait Vrrag. Sa mère cependant, qui s'appelait Zadella, était une femme du sud lointain, d'un pays qu'on appelait "Gondor". Elle avait été enlevé par Vrrag lorsqu'elle était en Arnor. Le Lossoth la choisit pour compagne et la kidnappa; les coutumes de son peuple semblaient bien barbares à Zadella, et celle-ci ne l'entendait pas ainsi. Néanmoins, elle tomba enceinte et Vrrag insista pour la garder auprès d'elle en Forochel pour revendiquer leur enfant. A la naissance d'Ygonde, Zadella décida de s'échapper. Avec un peu de chance, elle réussit, mais elle savait que le courroux de Vrrag serait incroyable. Elle retourna à Osgiliath avec le bébé, où elle avait vécu avant son enlèvement, mais la peur constante et le fantôme du shaman Lossoth la hantaient chaque nuit.

Ygonde passa son enfance au palais impérial d'Osgiliath. Fille de servante, elle ne pouvait guère se mêler aux enfants de la noblesse. Le jeune prince Barahir, cependant, commença à apprécier la fillette en dépit de la différence d'âge de sept ans. Au fil du temps, la jeune Ygonde tomba amoureuse du prince et lui offrit son innocence quand elle eut atteint l'âge de 15 ans. Barahir la prit comme amante.

En même temps, Ygonde pensait souvent à son père. Sa mère ne lui raconta jamais qui il était et refusait de répondre à n'importe quelle question le concernant. Lorsqu'elle eut 18 ans, en l'an 982, Ygonde accompagna le prince Barahir avec une grande partie de la cour impériale à Fornost. Ce voyage se termina en tragédie pour la jeune femme: sa mère Zadella eut enfin vent de sa liaison avec le prince et en même temps, ce dernier délaissa Ygonde au profit de la dame Teriel, une noble du Rhudaûr. Zadella était furieuse, mais en même temps l'instinct maternel ne s'éteignit pas. Elle révéla enfin à Ygonde ses origines Lossoths et décida de l'envoyer en Forochel pour rencontrer son père. Ainsi, elle se débarrassait d'une fille qui pouvait ruiner sa position si durement acquise à la cour impériale (voir biographie de Zadella ci-dessous), mais elle lui donnait également l'occasion de rencontrer son père et de quitter ces lieux où le chagrin complet l'avait en son pouvoir.

C'est donc ainsi qu'Ygonde rencontra enfin Vrrag. Le shaman était heureux de pouvoir finalement rencontrer et connaître son héritière. En effet, il avait pour but de faire d'elle le shaman suivant de son clan. Ayant perdu tout ce qui lui était cher dans la vie, Ygonde décida d'obéir à Vrrag et passa de nombreuses années en Forochel où elle apprit les traditions de son peuple et l'étrange art qu'ils appelaient "magie", mais qui était en fait seulement la sage utilisation des cadeaux de la nature pour concocter diverses potions.

En l'an 991, le vieux Vrrag meurt après avoir transmis tout ce qu'il pouvait à Ygonde. Celle-ci, ayant eu vent du couronnement de son amour de jeunesse à Fornost, décide de quitter les Lossoths au grand chagrin de ces derniers. Elle établit son habitat dans les bois tout près de Fornost, et bientôt les nouvelles d'une "sorcière des forêts" commencent à parcourir les régions environnantes. Beaucoup apprécient ses services, car ses potions fonctionnent à merveille, mais nombreux sont ceux qui craignent les malédictions de l'étrange shamane.

Ygonde suit avec attention le règne du roi Barahir, mais n'ose aller à Fornost pour tenter de le rencontrer. Un jour cependant, la chance lui sourit. Alors que le roi Barahir décide d'aller chasser dans ses bois en compagnie de seulement deux-trois hommes, elle réussit à attirer le prince héritier dans sa hutte. Là, elle lui révèle son identité. Bien qu'il fût grandement surpris par cela, Barahir ne put s'empêcher de se souvenir du bon temps qu'ils eurent partagés. Ayant acquis une sagesse remarquable parmi les Lossoths, Ygonde devint secrètement un personnage très proche du roi qui décida de la visiter plutôt régulièrement dans sa forêt pour lui demander conseil. Et au fil des mois, Ygonde retomba amoureuse du souverain d'Arnor. Cette fois cependant, ayant appris de son erreur du passé, elle garda cela secret pour l'instant. Mais depuis ce temps, elle travaille pour servir les intérêts du roi Barahir.

Fille aliénée de Zadella




Zadella - disponible

Yeux : Gris
Cheveux : Gris
Taille : 1m52
Signes particuliers : Ronchonne à tout temps. De plus, elle se vêt toujours d'habits pauvres lors de ses missions d'assassinat en guise de dissimulation supplémentaire.
Assassine privée du roi Barahir
73 ans
Homme moindre
"Amie" du roi Barahir


Zadella naquit en l'an 927 QA à Arnach, en Lossarnach. Elle provenait d'une famille marchande plutôt riche et réputée. Elle grandit à Arnach, mais grâce à son éducation elle gagna une place parmi les serviteurs du palais impérial d'Osgiliath où elle commença à travailler dès l'âge de 16 ans. Elle avait une belle vie plutôt tranquille là-bas, mais elle voulait plus et essayait de gravir les échelons au sein de la cour impériale. C'est ainsi qu'elle se vit assigner la charge de s'occuper des bébés Telcontar: la princesse Arwen et le prince Barahir.

En l'an 963, elle accompagna l'Empereur Amandil lorsque celui-ci décida de parcourir l'Arnor. Une nuit, lorsque la troupe impériale tentait tant bien que mal de construire un campement lors d'une tempête dans les régions septentrionales de l'Arnor, Zadella fut enlevé par un étrange personnage (voir biographie d'Ygonde ci-dessus).

Après sa disparition de près d'un an et son retour inattendu à la cour impériale d'Osgiliath, elle recouvrit ses "fonctions", mais gagna également la méfiance de la noblesse. C'est à cette époque qu'elle choisit une nouvelle voie pour gravir les échelons. Zadella commença en effet à chercher la compagnie des mystérieux serviteurs de l'Arbre Noir. Au bout de quelques temps, elle réussit à joindre cette organisation l'on commença à la former pour exécuter des assassinats. En même temps, Zadella continue de s'occuper des enfants du roi Isildur et décide d'élever sa fille à leurs côtés. Zadella devint particulièrement proche du prince Barahir, et lorsque celui-ci atteignit la majorité, l'Empereur Amandil décida de faire de Zadella l'agente de l'Arbre Noir au service exclusif de son petit-fils, un cadeau d'anniversaire digne de ce nom.

C'est dans ces conditions que Zadella découvrit la liaison qui s'était développé entre le prince Barahir et sa fille Ygonde. Par peur de perdre sa position si jamais l'Empereur apprenait l'existence de cette relation, elle décida "d'exiler" sa fille en quelques sortes. Ce fut là une décision qu'elle vint à regretter, et c'est à partir de ce moment-là qu'elle devint une femme amère et peu agréable. Elle décida donc de consacrer le restant de sa vie à servir le jeune Barahir. Etant donné qu'elle servait exclusivement ce dernier, personne ne savait qu'elle avait été formée par l'Arbre Noir, même au sein de l'organisation après quelques années. Parmi les agents de l'Arbre Noir, elle vint à être connu comme la "Tueuse de Rats". Ce surnom avait un sens double. De un, elle était envoyé pour tuer les "rats" de l'Empire, les nobles dont Barahir voulait se débarrasser. Et de deux, elle laissait toujours un rat mort dans la bouche ouverte de ses victimes qui furent donc toujours retrouvés dans cette position dégoûtante.

Tapie dans l'ombre du trône d'Arnor, personne ne sait que la mystérieuse assassine, la "Tueuse de Rats", est en fait la vieille Zadella, cette bonne femme au service du prince héritier qui travaille comme une servante à la cour des Telcontars depuis plus de cinquante ans...

Mère aliénée d'Ygonde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entourage de l'Héritier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après :: Chroniques de la Dagor Dagorath :: Registre des Joueurs :: ♦ Personnages [en construction]-