Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après
-----------------------
Votez sur les top-sites ! Faites vos fiches mes chéris !
Nous recherchons ardemment un Tuor Eladar, envoyé des Valar !
Rumeur : le Patriarche du Culte du Soleil, dans la Cité Sacrée d'Akkar en Lointain Rhùn aurait été corrompu par les suppôts de Morgoth. Cela pourrait mettre fin à des siècles de conflits religieux en Rhùn, et pourrait permettre aux Orientaux de s'unir contre l'Empire.
Les Envoyés des Valar, Gandalf, Tuor et Fingolfin viennent de débarquer à Osgiliath.
Parmi les chevaliers et les aventuriers de toute sorte, une rumeur circule : l'Intendant Aranir d'Ithilien aurait réuni des fonds pour organiser un tournoi spectaculaire commençant au solstice d'été !
Les Northmen viendraient de briser leur isolement, concluant un pacte d'alliance avec Durïn VII.
La Compagnie Grise recrute désespérément de nouveaux membres...
Promotion sur le Vieux Toby de la Comté sur le marché de Gwynhelm à Edoras
Le tristement célèbre Purion le Pervers, Seigneur des Pinnath Gelin, vient de clamser ! Avis aux jeunes demoiselles du royaume, le coeur de son héritier Gilion est encore à prendre !
Les pillards nomades sévissent de plus belle en ce printemps ! Le Roi du Gondor Aglahad II de Dol Amroth a promis de prendre des mesures drastiques.
"Trinquons nos verres et vidons la bouteille / Et laissons là les plaisirs de l'amour / Et laissons là tous ces cœurs infidèles / Qui ne veulent pas nous donner leur secours / C'est aujourd'hui que l'amour m'abandonne / Que ma maîtresse m'a refusé son coeur / Battez tambours, battez la générale !" - Le célébrissime barde Meregold Sirith poursuit sa tournée dans toutes les tavernes de l'Empire ! Ne le manquez surtout pas !

Partagez | 
 

 Seigneuries Orientales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Auteur du Nouveau Livre Rouge
Messages : 284
Date d'inscription : 08/02/2016
MessageSujet: Seigneuries Orientales   Lun 22 Fév - 22:56






TROISIÈME  AGE

La Première Coalition (TA 490-541)
Participants : Kyrkuria, Sagath, Urgath
- 490 à 492 : Les Orientaux envahissent le Gondor pour la première fois.
- 500 : Les Orientaux sont repoussés par Romendacil Ier.
- 541 : le roi Romendacil Ier est tué par les Orientaux.
Epilogue : capture de Mistrand, capitulation des chefs du Balchoth, conquête Asdriags et Sagath

Fondation de l'Empire Urgath
1004 : Le roi Vagrid soumet les Nuriags et dépose le Roi Variag à Mistrand. Fondation de l’Empire Urgath contrôlant les territoires Asdriag et Nuriag

La Deuxième Coalition (TA 1248)
Participants : Kyrkuria, Sagath, Urgath (comprenant les Adriags et Nuriags fédérés), Northmen
Minalcar chasse une nouvelle fois les Orientaux de Rhovanion.
C'est une guerre de longue haleine, mais le Gondor ne parvient pas à reprendre Mistrand
Epilogue : Le Gondor perd les territoires Asdriags, mais conserve ceux des Sagath.

La Troisième Coalition (TA 1850-1944)
Participants : Urgath (fédérant Asdriags et Nuriags), Sagath (après leur libération), Kyrkarii, Kyrkuria, Syrkakar
- entre 1850 et 1851 : Première attaque des Gens-des-Chariots sur le Gondor sous l'impulsion de Sauron.
- 1856 : Défaite lors de la Bataille des Plaines : le Gondor perd ses territoires orientaux (sauf l'Ithilien) et son roi Narmacil II tombe au combat. Les populations du Rhovanion sont asservies.
- 1899 : Le roi Calimehtar du Gondor chasse pour un temps les Gens-des-Chariots ; bataille de Dagorlad. Les Gens-des-Chariots conservent cependant sous leur influence une partie du Rhovanion méridional. Vers la même période, les Gens-des-Chariots font alliance avec les Hommes du Khand et du Proche Harad, sous l'influence de Sauron et grâce à leur haine commune du Gondor.
entre 1899 et 1944 : Presque plus aucune nouvelle ne parvient de l'Est au Gondor.
- 1944 : Une grande armée composée de Gens-des-Chariots fraîchement arrivés de l'Est45, de leurs cousins de Rhovanion, et de Variags de Khand s'amasse au Sud de la Mer de Rhûn. Attaque coalisée des Gens-des-Chariots, des Variags et des Haradrim sur le Gondor. Le roi Ondoher est tué au combat avec ses deux fils. Le général Eärnil défait l'ennemi au sud de l'Ithilien et repousse les Gens-des-Chariots dans les Marais des Morts (Bataille du Camp). Arvedui revendique la couronne du Gondor, mais celle-ci est attribuée à Eärnil. [Source : Wikipedia]

Conséquences : échec, une grande partie des orientaux repartent à l’est.

Première guerre entre les Syrkakar et Kyrkarii (2004-2050)
Casus belli : assaut sur les caravanes naines à direction des Syrkakar, sur fond de rivalité commerciale envers la Triade (Dorwinion, Syrkakar et les cités Naines de l’Est).

Soutien de Sauron envers les Kyrkakii : les Khanthrim et Haruzes de l’Est soutiennent les Kyrkarii.

Epilogue : après des combats sanglants qui s'étendent sur plusieurs décennies, on assite à la destruction des cités naines des Montagnes Noires du Khand (Tharkorn et Hundar). Les maisons naines des Tresses-Noires et des Pieds-de-Pierre s'enfuient pour toujours à Beograd et Zigil-Kamar dans les Montagnes Rouges. C'est une défaite pour la Triade.

Une victoire décisive est finalement remportée par les Kyrkarii dans les plaines des Kykuria.
Une paix blanche est signée entre les Syrkakar malgré la victoire des Kyrkarii. Ces derniers, ne sont pas en mesure de mener le siège de la citée sacrée d'Akkar. Sauron fait des prisonniers Syrkakar et Kykuria qui sont emmenés dans les plaines de Nurn. Ces esclaves ne seront affranchis qu'après la chute de Sauron et constitueront une partie du peuple oriental de Calendor.

Destruction de l'Empire Urgath
Fort de leur victoire contre les Syrkakar, les Khanthrim appelent leurs alliés Kyrkarii pour reprendre leurs terres ancestrales (territoires Nuriags et Asdriags). Prise de Mistrand (TA 2056). L’Empire Urgath est détruit.

La Quatrième Coalition (TA 2510)
Participants : les Balchoth (peuple issu des Gens-des-Chariots qui seront restés après la fin de la troisième coalition) décident de s’en prendre au Gondor et font une alliance avec le royaume Variag nouvellement refondé (Nuriags + Asdriags + Khanthrim)
Sauron est à l’origine du rapprochement entre les Variags et les Balchoth. Il souhaite la chute du Gondor, la mettant en oeuvre en secret depuis sa forteresse de Dol Guldur.

2510 : Les Balchoth, un peuple d'Orientaux, et d'autres Orientaux envahissent le Gondor, où ils conquièrent une grande part du Calenardhon, mais ils sont battus in extremis par les Eorl le Jeune, venu au secours de l'Intendant Cirion, durant la Bataille des champs du Celebrant. Cirion lui offre en récompense la province du Calenardhon pour son peuple. Eorl fonde le royaume de Rohan. [Source : Wikipedia]

La Cinquième Coalition
Participants : Balchoth, Variags, Sagath, Urgath (sous l'égide de Sauron)

- 2758 à 2759 : Des Orientaux traversent l'Anduin et attaquent le Rohan, qui subit déjà l'assaut des Dunlendings ; on peut évidemment supposer une alliance entre ces deux peuples, ou bien un ordre commun de Sauron. Parallèlement, trois grandes flottes quittent les côtes de l'Umbar et du Harad pour attaquer le Gondor ; une partie des Suderons débarque à l'embouchure de l'Isen et participe à l'attaque du Rohan. Les troupes ennemis sont finalement défaites, et de nombreux Orientaux mourront surpris par la fonte rapide des neiges, à la suite du Long Hiver. [Source : Wikipedia]

Deuxième guerre entre les Syrkakar et les Kyrkarii
Casus belli : les Kyrkarii profitent du départ des Nains pour la Moria (TA 2793-2799) pour réduire les territoires Kykuria en cendres. Les Syrkakar parviennent à tenir leurs ennemis à distance de leurs cités, jusqu’au retour des Nains. Ensembles, ils reprennent les territoires Kykuria. Une paix blanche est décidée lors de la Bataille d’Akkar, les troupes de Kyrkarii sont épuisées par le siège.

La Guerre de l'Anneau
Participants : Asdriags, Nuriags, Khanthrim, Urgath, Sagath
3019 : Guerre de l'Anneau : Sauron et ses alliés humains Orientaux et Haradrim sont défaits in extremis au cours de la bataille des Champs du Pelennor,




QUATRIÈME AGE

Les Conquêtes d'Elessar (QA 10)
Aragorn et Eomer conquièrent le Dagorlad et les territoires des Sagath et Asdriags.

Première Guerre entre les Logath et les Kykuria

L'exode des Orques vers les Montagnes Rouges
Les Orques se font refouler par les clans Nuriag et Kykuria. Ils finissent par sauver les Dyrians, un peuple du Nord-Est de Rhùn, des Logath qui les envahissaient. Un pacte est né : les Dyrians fournissent la nourriture et les Orques les protègent.

La guerre éclair des Kyrkarii contre les Vorgani (QA 58)

Kyrkarri estime nécessaire d’agrandir son territoire pour pouvoir envahir leurs rivaux, les Syrkarka. C’est un échec, ils rencontrent les redoutables phalanges Vorgani et rentrent chez eux.

Raids des Urgath et Logath contre Mistrand (QA 390-430)
Les Orientaux pillent les territoires Asdriags alors sous occupation du Gondor. Les faibles garnisons gondoriennes sont balayées. Les pillards seront lentement refoulés mais le territoire Asdriag devient indépendant, s'adjoignant au Royaume de Khand nouvellement refondé.

Heurts entre Dyrian et Logath
Casus belli : Tentative d’expansion des Logath sur les Dyrian. Ils sont repoussé par les guerriers orques qui protègent les Dyrian.

La Sixième Coalition (QA 518-522)
Participants : Sagath, Urgath, Variags, Kyrkarii, Logath, Vorgani

En 518 QA le Royaume Réunifié connut une invasion terrible : le Balchoth rassemblé cette année là était d’une ampleur sans précédent. La fine fleur du Gondor périt au combat, et le siège d’Osgiliath dura deux ans. Minas Tirith fut prise et reconquise par le Seigneur de Dol Amroth. Les Orientaux s’enfoncèrent jusqu’en Lamedon, qui fut rasé. Le Rohan souffrit beaucoup de la guerre. Cependant les légions d’Arnor levées par Ciryandil Telcontar brisèrent le siège d’Osgiliath et traquèrent les armées de la coalition jusqu’aux gués de la Celduin, là où une ultime bataille fut menée. Suite à cela, Ciryandil prit le nom de Romendacil et fonda l’Empire des Terres du Milieu, avec pour capitale Osgiliath.
Conséquence: Formation Empire. Asdriags sous contrôle Impérial (Protectorat du Calendor). Sagath sous contrôle Impérial (Royaume du Nord), logath et urgath sous contrôle impérial.

Crise d'influence du Protectorat en Orient (QA 641-682)
En 641 QA, le Protectorat essaye d’agrandir sa zone d'influence via le Khand et ses alliés. (Kyrkarii, Nuriag et Asdriags). De plus, il craint une union de l’Est. Afin d’éviter que cela n'arrive, il décide de diviser les clans. De grosses luttes de pouvoirs ont lieux partout en Orient, elles sont contrecarrées par le Culte du Soleil et son Patriarche Romenalcar (Lumière de l’Orient).

L'offensive de la coalition de l'Intendant contre les VOrgani
En 698 QA, le Khand et ses alliées (Kyrkarii, Nuriag et Asdriags), financés en sous-main par l'Empire, lancent une grande offensive sur les Vorgani qui sont incapables de contrer cette déferlante.

Conséquence : Les Vorgani sont pour la première fois défaits et occupés. Le Protectorat a, indirectement, élargi sa zone d'influence. Contrairement à ce qu’il espérait, les Kyrkarii ne récupèrent pas ce territoire comme ils le devraient, il est conservé par le royaume de Khand, à la demande de l’Intendant.

Appel à la contre-attaque par le Culte du Soleil (QA 700-706)
En 700 QA, Pallando et Alatar, qui reprennent leur place dans le Culte du Soleil, soupçonnent que le Protectorat est derrière l'invasion contre les pacifiques Vorgani. Désirant libérer l’Est de l’emprise impérialel, le Patriarche pousse les peuples libres de Rhun à s’unir contre l’envahisseur. Pour la première fois, ils répondent à un tel appel. Cependant, le Protectorat n’est pas directement attaqué et c’est vers la contrée des Vorgani que se dirigent les coalisés. Les Syrkakar et Kykuria s’unissent contre cette menace et engagent des mercenaires orques. Rancuniers envers le Khand qui les a trahis, les Kyrkarii répondent à l’appel aux armes et ensemble, ils repoussent les Variags derrière leurs frontières.

Conséquence : Libération des Vorgani. La Coalition du Protectorat implose en même temps que celle du Culte du Soleil.
Les Syrkakar agressent les Kyrkarii juste après la libération des Vorgani, sans chercher à obtenir l’aval des Kykuria. De mauvais gré, ceux-ci les suivront dans la troisième guerre qui s'annonce.


Troisième guerre entre les Syrkakar et Kyrkarii (QA 706-710)
Bélligérants : Kyrkarii + mercenaires orques VS Kykuria + Syrkakar + Nains
Les Vorgani chassent les Syrkakar de leur territoire, leurs ennemis étant trop occupés à se battre entre eux.
La guerre se solde par une défaite cinglante des Syrkakar, qui se retranchent dans leur cité. Les Kyrkarii n’osent pas assiéger leur cité par peur des Nains, l’épisode de la précédente guerre leur ayant laissé un arrière goût amer. Ils préfèrent soumettre les Kykuria à leur autorité, ceux-ci acceptent de bon gré, fatigués des guerres incessantes sur leur territoire.

Guerre de la Confédération Orientale : Reconquête des Territoires (825-830)
Création d’une confédération de manière pacifique, afin de lutter contre l’Empire qui s'étend dangereusement. Les Vorgani, Kyrkarii et Kykuria font la guerre à l’armée d’occupation sur le territoire des Logath, pour les libérer de la domination Impériale. Les Logath rejoignent la Confédération.

La Confédération va immédiatement mener une guerre contre l’Empire, à l’aide de mercenaires orques. Ils espèrent obtenir le soutien des Urgath une fois qu’ils les auront libérés. L’Empire perd rapidement le contrôle des provinces gagnées par Romendacil : les Asdriags sont libérés mais passent sous le contrôle des Urgath, qui décident de refonder leur empire.

Guerre de la Confédération Orientale : Contre-attaque du Protectorat (830-845)

La guerre fait rage pendant des décennies, mais l’Empire décide de s’allier aux Variags qui espèrent ainsi se venger des Urgath et des Kyrkarii. La victoire remportée par l’Empereur Aranir est sans équivoque : il reconquiert le Proche Rhùn, mais ne parvient pas à reprendre le contrôle des Logath. Le Royaume de Khand, aidé des mercenaires orques, soumet les Kyrkarii, qui lui prêtent allégeance, par crainte de l’Empire. L’Empereur force les Kykuria et Kyrkarii à lui payer un tribut. Cependant l’Intendant s’attire le mécontentement des Variags, en gardant la province Asdriag pour son compte. Pour diminuer l’influence de l’Intendant, l’Empereur Aranir lui demande de construire, avec un coût faramineux, deux immenses citadelles sur les versants orientaux des montagnes du Calendor, afin de faire valoir la domination éternelle de l’Empire sur le Rhûn.

Invasion Variag des Vorgani (885-888)
Afin de garder un contrôle sur le Proche Rhun, et consolider les conquêtes de son prédécesseur, l’Empereur Amandil entreprend d’étendre son influence sur l’Est par l’intermédiaire du Khand. L’Empire finance une invasion sur les Vorgani. Les Syrkakar, menés par le Culte voyant là une autre manoeuvre de l’Empire, rejoignent les Vorgani dans la guerre, prenant à revers le Kykuria et les Kyrkarii, et faisant appel aux mercenaires orques du Dyrian.
La coalition impériale est vaincue et repoussé dans le territoire Kyrkarii. Ceux-ci décident d’en profiter pour trahir le Khand afin de recouvrer leur indépendance en se retournant contre leurs armées à l’aube de la bataille finale. Le royaume de Khand s’en trouve particulièrement affaibli : c’est l’échec final de la politique orientale d’Aranir.

La rébellion Variag (896)
Une partie de la noblesse Variag critique fortement le Roi de Khand qui s’est laissé entraîner dans une entreprise hasardeuse. Ils forment un complot pour le tuer et recouvrer l’indépendance du Khand vis à vis de l’Empire. Ils négocient également avec les peuples voisins pour obtenir leur soutien contre l’Empire : ceux-ci déclarent rapidement qu’ils soutiendront le régime issu du putsch. Les conjurés passent à l’action et assassinent le roi en 892 pour placer l’un des leurs sur le trône. Le nouveau gouvernement a le soutien du peuple.  L’armée impériale stationnée en Calendor est massacrée : l’Intendant réplique immédiatement en passant trois villes au fil de l’épée. Cependant il s’enfonce trop profondément : l’Intendant se retrouve encerclé mais parvient à s’échapper au prix de lourdes pertes. Il se réfugie dans ses citadelles, qui sont assiégées.

La Septième Coalition (896-901)
Participants : Variags, Urgath, Kyrkarii, Kykuria, Vorgani

Voyant le Protectorat en mauvaise posture, et la réussite de la rébellion Variag, un vent d’espoir et de liberté souffle sur les Urgath. Ils se rebellent contre l’Empire à l’aide des mercenaires orques, en profitant de la prise de Mistrand par les Variags en 897.
Une immense force déferle sur le Rhôvanion, tandis que l’Intendant est toujours assiégé.
L’Empereur Amandil décide d’intervenir, et lève de nouvelles légions en Arnor pour rétablir l’ordre. La coalition connaît un coup d’arrêt au cours de la bataille de Dagorlad (899) : cependant la guerre s’enlise et l’Empire a du mal à reconquérir les territoires perdus. De nouvelles légions sont levées en Gondor et en Arnor, et Amandil invoque le serment d’Eorl pour sauver l’Intendant. Le siège de Calendor est brisé, et les Urgath se replient par crainte du Rohan. La guerre de position contre le Khand dure encore deux ans, jusqu’à ce que Mistrand soit reprise. La répression impériale est lourde, et la noblesse Variag qui avait fomenté la rébellion fuit vers l’Est. L’Empire Urgath est à nouveau fondé sans que l’Empire des Terres du Milieu ne réussisse à s’interposer.

Construction du Mur d'Amandil (903-917)
Construction du Mur d’Amandil (903 - 917)
[/b]Préoccupé par la volonté de conserver l’héritage de ses prédécesseurs et d’éviter qu’une coalition orientale ne s’en prenne à l’Empire une nouvelle fois, l’Empereur Amandil décide de construire un mur à la frontière séparant Sagath et Asdriag, reliant les montagnes du Mordor et les montagnes du Dorwinion. Le territoire Sagath est intégré au Domaine Impérial alors que le Protectorat fut assigné au territoire Asdriag. Ce mur devient un symbole de la puissance Impérial, mais aussi une preuve de sa faiblesse, car il devient incapable de défendre ses frontières.


Huitième Coalition (912-915)
Participants : Empire Urgath (Logath, Kykuria) + Mercenaires Orques

Les Easterlings voyant de leur côté dans la construction du mur une preuve de la faiblesse de l’Empire, devenu incapable de défendre ses frontières, décident de lancer une autre invasion contre l’Empire, au travers d’une huitième coalition, avant la fin de la construction du mur.
Entre temps l’Empire Urgath a soumis les Logath et les Kykuria sous son joug, et son enrichissement au contact de l’Empire des Terres du Milieu lui permet de maintenir les mercenaires orques sous son commandement exclusif.
La coalition parvient à passer le mur encore en construction, mais son avancée est stoppée dans les plaines des Sagath  par les armées Impériales, avant d’être prit à revers sur le champ le bataille par les armées du Protectorat. L’Empire Urgath s’en trouve considérablement affaibli et implosa. Les Logath et les Kykuria recouvrèrent leur indépendance.
A partir de cette victoire, et grâce à la construction du mur, l’Empereur Amandil jouit d’un prestige immense au sein de l’Empire. Barricadé derrière un réseau de places fortes et de royaumes fantoches, l’Empire est à même de mener une politique plus souple dans l’Est. L’Empereur soudoie systématiquement les peuples qui s’agitent, et tente de placer ses agents à la tête des tribus. Il les fait surveiller par ses espions et se mêle de leur politique intérieure en soudoyant les hommes importants ou en les faisant assassiner.


Dernière édition par Mandos le Jeu 23 Juin - 13:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Auteur du Nouveau Livre Rouge
Messages : 284
Date d'inscription : 08/02/2016
MessageSujet: Re: Seigneuries Orientales   Sam 5 Mar - 21:51

SYRKAKAR


Système politique

Trois consuls élus par l’Assemblée
L’Assemblée est composé des chefs des tribus nobles.
Les tribus plébéiennes (issus de peuples arrivés ultérieurement ou d’esclaves affranchis pour leurs services rendus au cours des guerres, fraction du peuple devenue importante au cours du temps) n’ont pas de droit de représentation.
Le culte du soleil s’est implanté de manière profonde dans la cité : à l’origine lla déesse Soleil, Selameh, et son alter ego le dieu de la Nuit, Gromesh, étaient les pénates de la cité à l’origine de sa fondation légendaire. Pallando s’est fait élire pontife, à la tête des prêtres, et a subverti l’ordre religieux à son avantage. Il a rénové le culte et contrôle désormais les prêtres et l’administration.
La garde crépusculaire est chargée de protéger le mont Akkar.
Aucune décision ne peut être prise sans l’aval du Souverain Pontife chez les Syrkakar : dès lors Pallando a réussi a subvertir également l’ordre politique à son avantage.

Situation Religieuse

Culte du Soleil : total
Culte de Morgoth : faible

Histoire

Le site sacré d’Akkar fut entre le Premier et le Troisième  ge un lieu de regroupement ponctuel pour les tribus orientales qui composaient la même ethnie, laquelle donna naissance aux différents peuples surnommé par les Dùnedain : “Gens-des-Chariots”. Chaque année au solstice d’été on sacrifiait un homme et une femme de chaque tribu afin de garantir le retour du Soleil l’année suivante, après le passage de la Nuit hivernale.
Peu à peu le site fut aménagé, et des prêtres permanents s’installèrent, conseillant les Orientaux et tenant lieu d’oracles. Il n’était pas permis de faire la guerre sur le mont sacré d’Akkar.

Au début du Troisième  ge, de nombreuses tribus s’étaient rassemblées par piété autour du mont sacré, et s’étaient sédentarisées. Elles avaient pris le nom de Syrkakar. Lors de son arrivée en Terre du Milieu, Pallando se prit d’amour pour ces tribus, dont la moralité était très grande du fait de leur proximité avec le culte du Gromesh et de Selameh. A cette époque les sacrifices humains avaient depuis longtemps été remplacés par des sacrifices d’animaux : désormais chaque tribu envoyait un homme et une femme, dont le corps était peint en noir, mener un étalon et une jument pour le sacrifice. L’homme et la femme faisaient semblant de mourir, et étaient recouverts du sang des deux chevaux. Ils étaient alors renvoyés dans leurs tribus, et ne pouvaient laver leur peau avant le solstice d’hiver et le retour de Selameh.
Vers cette époque les Kyrkarii furent taxés d’impiété puisqu’ils se détachèrent du culte pour adorer des dieux sombres, tandis que les Kykuria restaient fidèles aux oracles, bien qu’ils vivassent toujours dans les plaines.

Cependant les Syrkakar participèrent à la troisième coalition aux côtés des Kyrkarii et de leurs lointains cousins de l’Ouest, Sagath et Urgath. Les peuples de l’Ouest, à cette époque, souffraient de surpopulation, et une parti des tribus des Syrkakar décidèrent d’émigrer vers l’Ouest. La plupart d’entre elles n’étaient pas considérées comme des tribus nobles, et étaient de plus en plus mécontentes de l’ordre social. Heureux de se débarrasser de ce problème, les dirigeants de la cité forcèrent la main des prêtres et les soudoyèrent pour qu’ils soutiennent la campagne militaire vers l’Ouest. A cette époque de nombreux Orientaux étaient inféodés au culte, ou du moins respectaient le jugement des oracles du mont Akkar. Leur bénédiction achetée à gros deniers eût un effet catalyseur sur la coalition, qui faillit réduire les royaumes Dùnedain en cendres. La coalition ayant échoué, la plupart des tribus Syrkakar, honteuses, décidèrent de rester à l’Ouest. Ils formèrent en large partie les Balchoth, qui tentèrent à nouveau de prendre contrôle de l’Ouest. Suite à la défaite de cette énième coalition, les débris des Syrkakar qui avaient survécu aux grandes guerres retournèrent à l’Est dans leur patrie, et ils furent pardonnés par les prêtres.

A cette époque, les rivalités entre les Syrkakar et les Kyrkarii atteignirent leur paroxysme. Les Kyrkarii lorgnaient sur les richesses rassemblées par les Syrkakar du fait de leur statut de cité commerciale. A l’époque, Santakkar, qui était le nom de la cité sainte, formée autour de la montagne, venait de bâtir d’immenses murailles, et ils avaient ouvert des routes commerciales qui allaient jusque loin dans l’Ouest. Une triade commerciale naquit entre le Dorwinion et les citées naines de l’Est, ce qui fut profitable pour les Syrkakar qui devint rapidement un carrefour commercial à l’Est. Les trois peuples se lièrent d’amitiés et se partagèrent la défense des caravanes en découpant le trajet en trois secteurs. Les Kyrkarii se trouvèrent lésés par cet accord, car ils bénéficiaient peu du commerce qui passait en marge de leur territoire. De plus, Sauron, qui voyait la Triade d’un mauvais oeil, faisait en sorte de monter les Kyrkarii contre leurs anciens frères. En parallèle, les prêtres d’Akkar avaient jeté l’anathème sur les Kyrkarii, pour leurs pratiques religieuses hérétique, et prêchaient une guerre saintes. Rapidement, la haine monta entre les deux peuples. Lorsque les Kyrkarii pillèrent à plusieurs reprises des caravanes passant dans les plaines, la guerre éclata entre les deux peuples. Les Variags fidèles à Sauron se rangèrent de leur côté. De leur côté, les Syrkakar avaient le soutien financier de Dorwinion et le soutien militaire des quatre cités naines de l’Est. Les Syrkakar, avec leurs alliés Nains, subirent une lourde défaite au cours d’une grande bataille dans les plaines. Ils s’attendaient à une victoire facile, mais furent surpris par l’arrivée des nouveaux alliés des Kyrkarii. Cependant cette bataille fut gagnée par ces derniers à grand coup.
Pendant ce temps, la coalition ennemie avait assiégé les cités naines des montagnes de Khand et les avaient pillées. Satisfaits et n’ayant pas les moyens de poursuivre la guerre, les Kyrkarii signèrent une paix blanche avec les Syrkakar.

En 2793, les Kyrkarii eurent vent du départ des Nains pour la Moria. Ils virent là l’occasion de parachever leur précédente victoire. Ils mirent cependant plusieurs années à se rassembler, car une guerre civile faisait rage chez eux pour le choix de leur nouveau chef. En 2788 cependant le nouveau chef, Stakyr, rassembla l’ensemble des Kyrkarii derrière lui. Les Kykuria, alliés des Syrkakar, furent rapidement décimés. Les Syrkakar se retranchèrent derrière leurs murs. Les Kyrkarii ne purent prendre leurs murs d’assaut, et décidèrent de les affamer. Entre temps, les Nains étaient revenus de la bataille d’Azanulbizar. Vétérans de cette terrible guerre, ils n’eurent pas de mal à briser le siège qui avait duré deux ans. Les Syrkakar capturèrent le chef Stakyr et le crucifièrent.

Vers la fin du Troisième Age, après le rassemblement des Gens des Chariots pour la guerre, Pallando usa de la ruse pour se faire choisir comme Souverain Pontife: son objectif était d’empêcher que les Gens-des-Chariots ne servent Sauron au cours de la Guerre de l’Anneau. Il réussit à obtenir le veto des oracles d’Akkar pour la guerre. Ainsi la Terre du Milieu se trouve sauvée par l’action du mage bleu.


Dernière édition par Mandos le Jeu 23 Juin - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Auteur du Nouveau Livre Rouge
Messages : 284
Date d'inscription : 08/02/2016
MessageSujet: Re: Seigneuries Orientales   Jeu 23 Juin - 13:23

LOGATH


Situation Géographique

Les Logath possèdent l’un des territoires les plus important parmi les tribus Orientales. Situé tout au nord, il est bordé par de nombreux autres territoires. Il s’étend du Domaine Impérial et des Monts de Fer jusqu’au territoire des Dyrian. Au Sud se trouve celui des Urgaths et au Sud-Est celui des Kykurians. Le Dorwinion, autre pays limitrophe, se trouve au Sud-Ouest.
Il est bordé tout au nord par une longue chaîne de montagne.

Situation Politique

La Tribu des Logath est l’une des plus stables parmi les Orientaux, et bien qu’elle ne soit pas parmi les plus belliqueuse, elle n’en reste pas moins l’une des plus puissantes. Ceci lui a permis pendant de longs siècles voir millénaire de conservés un territoire conséquent et de l’agrandir.
Les Logath ont une politique très neutre. Ils n’ont que très rarement participé aux différentes coalitions, et entretiennent des rapports cordiaux avec le Dorwinion qui leur verse un tribut en échange d’un Pacte de Non-Agression. Leurs rapports avec le Dyrian restent très difficiles, n’ayant jamais apprécié leur alliance avec les orques.
Bien que les Logath soient dispersés en différents clans sur leur large territoire, ils sont dirigés par un seul chef, dont le pouvoir est respecté.
Il n’ont aucune attache envers l’Empire toutefois, et entretiennent des rapports très restreints avec les nains, bien qu’ils profitent très fortement du commerce entre le Dorwinion, les Cités Naines de l’Ouest et celle de l’Est, commerce transitant fortement par leur territoire.

Situation Religieuse

Culte du Soleil : faible
Culte de Morgoth : néant

Organisations Politique

Les Logath sont divisés en 6 clans. Chacun des cinq premiers clans possèdent leur propre représentant, le sixième étant celui du chef. Les six clans sont majoritairement autonomes et indépendant, même s’ils doivent tous allégeance au Chef. Ce dernier possède tout pouvoir et tout droit sur chacun des clans.
Afin d’éviter toutes tensions, et toutes guerres en leur sein, les Logath ont mis en place un système le plus équitable possible. Chacune des Tribus doit fournir au Chef un enfant, qui, dès leur plus jeune âge sera intégrer au clan principal, et instruit sur le rôle de Chef. Ces enfant sont élevés sans la moindre connaissance de leur origines, et tous sont considérés comme descendants du Chef. A la mort de celui-ci, où lorsqu’il ne juge ne plus être apte à tenir son rôle, le successeur est choisi par ce dernier parmi ces élus. Les autres deviennent sa garde. Cette particularité fait qu’il est plus fréquent qu’un chef soit tué par un de ses gardes que lors d’une bataille.
Les guerres civiles sont rares parmi les Logaths, la majorité des Tribus étant prospère et l’entraide très fortes entre elle.

Chaque clan possède sa sphère d’influence habituelle, bien que selon les ans il n’est pas rare que certains clans marchent ensemble. Les six clans ne se rejoignent en temps de paix que durant l’Hiver, soit 4mois. Ils construisent alors un village éphémère, où les échanges ont lieu. C’est aussi la période durant laquelle les différentes doléances sont prises et la Justice rendue.

Les différents clans sont les suivants:
Clan de Gwenod
Clan de Sathar
Clan de Pronos
Clan de Gatir
Clan de Hattin
Clan de Telnod

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Auteur du Nouveau Livre Rouge
Messages : 284
Date d'inscription : 08/02/2016
MessageSujet: Re: Seigneuries Orientales   Jeu 23 Juin - 13:28

SAGATH

Situation géographique

Alors qu’au cours du TA le territoire des Sagaths était parmi l’un des plus importants parmi les tribus de l’Est après les premières invasions, il n’a cessé depuis de perdre en superficie, en particulier après le début du 4A et il est à présent parmi l’un des moins important.
Leur territoire est celui le plus à l’Ouest parmi les tribus orientales, ce qui explique en partie leur régression territoriale au cours du 4A. Actuellement partie intégrante de l’Empire et du Domaine Impérial, il est limitrophe au territoire des Asdriags. Au nord se trouvent le *nom de la montagne à côté de la mer du Rhun* tandis qu’au sud, il est délimité par les Monts de l’Ombre qui entourent le Calendor.
Au nord-est se trouve la mer de Rhun. Le territoire est traversé à l’Est par le mur d’Amandil.

Situation politique

Au fil des siècles d’occupation, les Sagath se sont intégrés progressivement à l’Empire et sont à présent considéré comme faisant partie de ce dernier, bien que n’ayant pas les mêmes droits que le reste du peuple. Ils sont l’une des seuls tribus avec les Syrkarkar à avoir entamé une sédentarisation. Une partie de la population reste toutefois normade. De nombreux barbares sont engagé par l’Empire et servent à la protection du mur.
La province est officiellement dirigée par un Gouverneur nommé par l’Empereur, ce dernier s’occupe de la gestion de la seule ville de la région peuplé massivement par des Barbares (bien qu’ils existent des villages et des forts dans la région), tout comme de celle de l'administration du mur et de l’armée. Toutefois, la tribu possède aussi son propre chef, qui possède un droit sur tous les Barbares. Ce dernier n’est plus élu par voie de succession, ni par les armes, due à l’influence forte de l’Empire sur leur culture, mais par élection au sein de différents clans parmi les barbares, à la mort du précèdent chef. Ces maisons, tout comme le chef, peuvent être sédentarisées et localiser dans la cité, ou non.
Le Gouverneur s’attache souvent les services et les faveurs du chef des Sagaths, que ce soit par des tributs ou des terres. Il est arrivé une fois au cours du règne d’Amandil qu’un chef Sagath soit nommé Gouverneur de la région.
Toutefois, l’Empire ayant une influence de plus en plus importante sur les Barbares et leur culture, certains ne considèrent plus le Chef Sagath comme leur Seigneur, mais plutôt le Gouverneur et l’Empereur. D’autres sont opposés à se rapprochement avec l’Empire, et une forte faction Anti-Impériale existe donc au sein des Sagath.

Situation Religieuse

Culte de Morgoth : faible
Culte du Soleil : faible

Organisation politique

Lors de leur conquête par Romendacil, les Sagath virent leur Chef et ses héritiers proches comme lointains tués. Ils fut alors demander à différentes familles selectionnées pour leur place importante dans la Tribu de présenter un prétendant au titre de Chef. Ce prétendant devait descendre directement du Chef de Famille et de son épouse principale. Si une famille ne pouvait présenter de prétendant, elle se voyait obligée de voter pour celui d’une autre. Cinq maisons principales furent définis, ainsi que 12 autres secondaires et n’ayant pas prétention à l'élection. Un Chef de Guerre ne pouvait être élu que par voix de majorité avec un minimum de 9 voix.

Les différentes maisons sont les suivantes:
Maison de Belphyr
Maison de Porthos
Maison de Plato
Maison de Morphis
Maison d'Ethnée


Histoire

La première mention des Sagath en tant que tribu ne date que du début du 3A, durant la première coalition orientale. Au cours du second age, Sagath et Urgath ne formaient qu’une seule et même tribu. Les Urgath avant scission apparurent au cours du 2A; ils étaient une tribu belliqueuse de cavaliers et plusieurs siècles de guerre leur permit d’incorporer un certain nombre de tribus à la leur et de maintenir un territoire important le long de la mer de Rhun. Le nombre de tribu et la superficie de leur territoire, n’étant, à l’époque, pas ce qu’ils sont actuellement, les Urgath subirent une crise démographique. La surpopulation les obligea durant le deuxième siècle du 3A à entamer un exode vers l’Ouest. Ceux qui prirent la route traverserent le territoire des Asdriags en long convoi de chevaux et de chariot, et furent nommé Sagath, “Peuple Cavalier” par ces derniers. Ils s’installèrent au Sud-Est du Rhovanion, dans une région peu peuplée par les Northmens.
L’origine commune des Sagath et des Urgaths expliquent les fort liens entre ces deux tribus, et la participation fréquente et commune des deux tribus aux différentes coalitions.


Deux ans plus tard, au cours du 4eme siècle du 3A, une nouvelle crise démographique toucha les Urgaths, La tribu souhaitant étendre son territoire vers l’Ouest plutôt que vers l’Est clairsemé de divers tribus importantes, tout en s’enrichissant et résolvant leur crise, ils décidèrent d’organiser une invasion le plus loin possible à l’Ouest, et firent appel aux Sagath. Ces derniers, voyant là un moyen d’agrandir aussi leur territoire dans le Rhovanion acceptèrent.
Entre 490 à 492 3A, Sagath et Urgath envahissent le Gondor pour la première fois. Ils ne sont repoussé qu’en 500 3A par Romendacil 1er. La coalition est maintenu jusqu’en 541 3A, date à laquelle les Orientaux sont vaincus malgré la mort de Romendacil 1er. Le territoire des Sagath est incorporé au Gondor.


Au cours du 12ème siècle, les Sagath sont libérés par la deuxième coalition Orientale, menée par le nouvel Empire Urgath, et les rejoignent. Ils sont repoussés une nouvelle fois en 1248 3A par Minalcar, et retombent sous le controle du Gondor.

En 1850 3A, les Sagath sont une nouvelle fois libérés par une troisième coalition, bien plus importante que les précèdentes, composé principalement de l’Empire Urgath (comprenant à l’époque les Asdriags et Nuriags), Logath, Syrkakar, Kyrkarii et Kykuria. Cette coalition, influencée par Sauron, remporte la Bataille des Plaines en 1856 3A, et conquiert tous les territoires orientaux du Gondor (Ithilien excepté). Les Sagath ressortent grand gagnants de cette victoire, se voyant libérer du joug du Gondor et gagnant de nombreux territoires.
En 1899 3A, la coalition est repoussé par le Roi Calimehtar à la Bataille de Dagorlad, mais les Sagath conservent les territoires gagnés.
La coalition ne réapparaît qu’en 1944 3A en menant une attaque commune avec les Haradrims et les Variags sur le Gondor. Le Roi Ondoher est tué avec ses deux fils, mais les Orientaux, Haradrims et Variags sont vaincus et repoussés par Earnil au sud de l’Ithilien.
Les Sagaths conservent leurs territoires.

La tribu ne participe pas à la Quatrième Coalition subissant une guerre de pouvoir importante en son sein. Elle accepte toutefois de rejoindre la suivante contre le payement d’un tribut et en 2758 3A ils participent à l’invasion du Rohan. Vaincus peu après, ils repartent vers l’Est.

Ils participent aussi à la guerre de l’Anneau, engagés par Sauron et poussés par les Urgaths. Ils sont défaits en 3019 à la bataille du champ des Pelennors. Les Sagaths en ressortent fortement affaibli et sont par la suite au cours du 4A, conquit par le Roi Elessar.

Ils ne regagnent leur indépendance qu’en 4xx,pousséset soutenu par les Urgath, après le retrait massif des troupes Gondoriennes de leur territoire, mais perdent une grande partie de leur territoire. Ils réalisent une alliance avec les Urgaths et boutent hors du territoire des Asdriags les armées Gondoriennes.
En 518 4A, à la demande des Urgath, ils participent à la Sixième coalition, à la prise de Minas Tirith et au siège d’Osgiliath. Une grande partie d’entre eux met aussi à sac le Rohan. Ils sont vaincus à Osgiliath par Romendacil. Au cours des années suivantes, ils sont reconquis par Romendacil devenus alors Empereur.

Ils sont depuis ce temps sous controle de l’Empire. Au cours du dernier millénaire, plus de 900ans d’occupation les a fortement rapprochés de l’Empire, et les manoeuvres d’Amandil pour les sédentariser et les intégrés à l’Empire ont fortement augmenter leur sentiment d’appartenance à ce dernier. Pourtant, une grande partie de la Tribu y reste encore opposé, et les Sagath ne sont pas loin de l’Implosion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Seigneuries Orientales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seigneuries Orientales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après :: Chroniques de la Dagor Dagorath :: La Dagor Dagorath :: ♦ Contexte-