Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après
-----------------------
Votez sur les top-sites ! Faites vos fiches mes chéris !
Nous recherchons ardemment un Tuor Eladar, envoyé des Valar !
Rumeur : le Patriarche du Culte du Soleil, dans la Cité Sacrée d'Akkar en Lointain Rhùn aurait été corrompu par les suppôts de Morgoth. Cela pourrait mettre fin à des siècles de conflits religieux en Rhùn, et pourrait permettre aux Orientaux de s'unir contre l'Empire.
Les Envoyés des Valar, Gandalf, Tuor et Fingolfin viennent de débarquer à Osgiliath.
Parmi les chevaliers et les aventuriers de toute sorte, une rumeur circule : l'Intendant Aranir d'Ithilien aurait réuni des fonds pour organiser un tournoi spectaculaire commençant au solstice d'été !
Les Northmen viendraient de briser leur isolement, concluant un pacte d'alliance avec Durïn VII.
La Compagnie Grise recrute désespérément de nouveaux membres...
Promotion sur le Vieux Toby de la Comté sur le marché de Gwynhelm à Edoras
Le tristement célèbre Purion le Pervers, Seigneur des Pinnath Gelin, vient de clamser ! Avis aux jeunes demoiselles du royaume, le coeur de son héritier Gilion est encore à prendre !
Les pillards nomades sévissent de plus belle en ce printemps ! Le Roi du Gondor Aglahad II de Dol Amroth a promis de prendre des mesures drastiques.
"Trinquons nos verres et vidons la bouteille / Et laissons là les plaisirs de l'amour / Et laissons là tous ces cœurs infidèles / Qui ne veulent pas nous donner leur secours / C'est aujourd'hui que l'amour m'abandonne / Que ma maîtresse m'a refusé son coeur / Battez tambours, battez la générale !" - Le célébrissime barde Meregold Sirith poursuit sa tournée dans toutes les tavernes de l'Empire ! Ne le manquez surtout pas !

Partagez | 
 

 [Event] Un poignard dans le noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Empereur de la Terre du Milieu
Messages : 78
Date d'inscription : 23/02/2016

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Seigneur
▌Prestige : 5050
MessageSujet: [Event] Un poignard dans le noir   Jeu 16 Juin - 19:22

Cliquer - rappel des différentes peuplades de Rhùn:
 

Flashback : 19 janvier 1000 QA

La pièce sombre et étroite était éclairée d’une seule bougie, qui dansait le noir. L’Empereur était assis sur une chaise en bois, les deux espions étaient debout devant lui. La pièce était attenante à la salle de travail de l’Empereur, par laquelle on pouvait accéder via un passage secret. Elle donnait sur un couloir perdu du château, éclairé ce soir-là par une demi-lune. Il n’y avait jamais aucun passage dans ce couloir, si ce n’était les agents de l’Arbre Noir, les murmureurs qui voulaient ne pas se faire remarquer, ou parfois les maîtresses de sa majesté impériale. Le visage blafard de Donthos Almarion, dit Morauco, la « Bête Noire », chef des espions de l’Arbre Noir perçait dans l’ombre comme un fantôme. Leur meilleur agent en Lointain Rhùn était dans le coin de la pièce, dans la pénombre totale, les bras croisés. On ne voyait pas son visage, mais c’était Wuthà, un Oriental du peuple Syrkakar, traître à son peuple, et qui avait grimpé les échelons dans l’Arbre Noir malgré les réticences de ses pairs à voir un homme de sang moindre dans leur organisation. Ses résultats exceptionnels étaient dûs à ce que l’Empereur l’autorisait à faire passer certaines informations secrètes à l’Est. Jadis il avait failli devenir un agent double, mais on lui avait mis le couteau sous la gorge. Au lieu d’ordonner son exécution, l’Empereur l’avait converti en atout, et lui avait promis une seigneurie. Depuis Wuthà avait gravi les échelons dans les services de renseignement de la ville sacrée d’Akar, en Lointain Rhùn. Ces services étaient en vérité tous sous la coupe du culte du Soleil et du Patriarche d’Akar. De fait, Wuthà était lui-même l'un des grands prêtres du culte.

« - Les rapports sont très clairs, votre majesté, dit Morauco. Les suppôts de Morgoth, réunis en sectes, ont cessé leurs agissements depuis quatre lunes. Ils se sont comme volatilisés. Cela n’augure rien de bon, quelque chose se prépare. On était habitués à une lutte sans merci de leur part contre nos agents, et des tentatives de déstabilisation permanentes dans les provinces limitrophes de l’Empire. Or il n’y plus rien, rien du tout. Seulement des écrans de fumée, de pseudo-tentatives auxquelles je ne crois personnellement pas. »
Après la chute de Sauron, les prêtres de Morgoth avaient perdu leur influence sur les Variags et les Orientaux de Proche Rhùn qui avaient soutenus Sauron dans sa grande guerre. Ils s’étaient reconstruits peu à peu au fil des siècles. Alatar et Pallando avaient fondés divers cultes en Rhùn, dès le début du Troisième Âge, pour contrer l’influence de Sauron et diviser les Orientaux. Le culte le plus puissant qu’ils réussirent à développer était le culte du soleil, dont les Syrkakar et les Kykuria étaient les plus fervents fidèles. Si Sauron avait réussi à imposer son culte noir dans tout l’Est, les Orientaux seraient venus en masse et la victoire des Champs du Pelennor n’aurait jamais été possible. Grâce à Alatar et Pallando, seule une fraction des Orientaux avait répondu à l’appel de Sauron, et les Peuples libres avaient pu être sauvés.
Néanmoins, Alatar et Pallando furent aveuglés par leurs bonnes intentions, et crurent pouvoir éduquer l’esprit des Orientaux et les faire marcher vers la lumière, après un âge de ténèbres en Rhùn. Ils ne retournèrent pas en Valinor. Pris d’amour pour les Orientaux, ils se mirent à croire que l’Empire était maléfique, et causait la souffrance des peuples Orientaux par sa politique de conquête et d’annexion en Proche Rhùn. De temps à autre, ils apparaissaient pour reprendre la tête d’un des cultes qu’ils avaient créés, notamment le culte du Soleil.
C’est ce qu’ils firent en 700 QA. Pallando était devenu Patriarche du culte du Soleil. Depuis longtemps, les Empereurs Romendacil Telcontar et Elendil II Telcontar (son successeur) utilisaient leur argent et leur influence pour attiser les tensions entre les seigneurs de guerre Orientaux, afin qu’ils se battent entre eux et s’affaiblissent. Lorsque l’Intendant Denethor IV déclencha une campagne injuste contre les pacifiques Vorgani, en Lointain Rhùn, afin de renforcer ses alliés de Khand, ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Alatar et Pallando appelèrent les Syrkakar et les Kykuria à se coaliser pour secourir les Vorgani. Mais selon la rumeur, les deux mages s’étaient querellés, chacun d’entre eux étant attiré par le pouvoir, et Pallando avait fini par prendre l’avantage, chassant Alatar qui disparut. Dans les annales de l’Empire, il n’y avait nulle trace des deux mages depuis 722 QA.
Ce que l’on savait cependant, c’est que depuis la chute de Sauron les prêtres du culte du Soleil avaient ardemment combattu les suppôts de Morgoth. Ceux-ci avaient tenté de faire leur grand retour et d’imposer un nouvel ordre tyrannique en utilisant le nom de Sauron.

« Mais plus important, poursuivit Morauco, le culte du soleil a eu une croissance spectaculaire dernièrement. Il se targue d’avoir triomphé des ténèbres et d’avoir éradiqué les serviteurs de Morgoth. Mais Fred, un chef Urgath qui est acquis à notre cause, nous a rapporté que c’est cette racaille même qui lui a ordonné de simuler le massacre de plusieurs des prêtres sombres qui se cachaient dans sa tribu. Ordres venus d’en haut, de la secte de Morgoth même ! Nous ne savons pas ce qui se passe exactement dans les autres tribus. Mais si le culte de Morgoth est en train de mettre en scène son suicide et sa disparition en Urgathawuld, cela veut dire qu’il le fait ailleurs. Les agents que nous avons chez les petites gens sont formels : le culte du Soleil est en train de prendre une place grandissante dans le quotidien des Orientaux. Un peu partout des prêtres venus des terres de Syrkakar s’avancent de tribus en tribus, de village en village pour prêcher la parole du Patriarche et louer son triomphe. Mon agent, Barald Suilion, a surpris l’un des prêtres de Morgoth, un homme sanguinaire et irréductible que nous traquions depuis des années, il y a à peine vingt jours à Mistrand. Il était grimé en prêtre du Soleil, prêchant dans les rues ! Soit les Syrkakar ont réussi à désendoctriner tous ces salopards de suçeurs de sang adorateurs de Morgoth, et dans ce cas là je veux bien payer une pinte de cervoise à tous les responsables, soit il se trame quelque chose de louche. »
L’Empereur regardait Donthos Almarion avec les sourcils froncés, l’air soucieux. Il tourna ses yeux perçants vers Wuthà, dont la voix s’éleva dans l’ombre, avec son accent chantant.
« - Sire, je crois pouvoir l’expliquer. Officiellement, il ne se passe rien d’anormal dans les rangs des espions d’Akar. Officieusement, on murmure. Le Patriarche est un homme changé. Il n’apparait quasiment plus en public, et ses ordres sont plus stricts, son caractère plus féroce qu’auparavant. Je crains que le pouvoir ne l’ait changé, ou pire, qu’il n’ait été corrompu par ceux-là même qu’il avait juré de combattre, les serviteurs de Morgoth. »

Cette thèse était la seule plausible. Le vieillard avait pu trahir sa propre foi pour se mettre au service du culte de Morgoth, et ainsi accroitre son influence. Cela voulait dire aussi que les adorateurs de Morgoth et les nostalgiques de Sauron avaient infiltré les Syrkakar, qui s’étaient toujours opposés à eux. Cela rendait la situation très dangereuse. Pendant des siècles, les affaires de l’Empire avaient prospéré grâce à cette opposition, avec d’un côté les prêtres de Morgoth chez les Kyrkarii et jadis les Variags, et de l’autre les prêtres du Soleil chez les Syrkakar et les Kykuria. Ils se livraient une guerre sans merci, et souvent trouvaient des chefs de tribus pour les soutenir, ou inversément.
L’Empereur mit lentement ses deux mains sur son visage, poussant un soupir. Sur son index, il portait une chevallière magnifique, en or et en jais, dont la pierre était finement striée d’un arbre en mithril. Après un long silence, il ouvrit le tiroir sous la petite table, et en sortit un coffret en bois de bon marché, qui ne payait pas de mine. Il l’ouvrit et souleva le tissu de velours qui se trouvait à l’intérieur, pour en sortir une dague noire aux reflets rougeâtres, sertie de pierres. Elle était d’origine elfique, et en galvorn. Isildur la croyait magique, et on lui avait raconté qu’elle se renforçait du sang de ceux qu’elles frappaient, le buvant comme une sangsue. Il ne savait si c’était vrai. Quoi qu’il en soit, elle était d’excellente qualité. Il marcha vers Wuthà et lui mit la dague dans la main.

« - Wuthà, tu tueras le Patriarche, sur ordre de l’Empereur Isildur Telcontar. Fais-le pour l’Empire. »
Wuthà resta immobile, le visage pétrifié. On pouvait voir sa terreur. Il n’était pas un homme religieux, mais on prétendait que la fonction de Patriarche était accompagnée de grands pouvoirs, voire des pouvoirs de sorciers. Cette légende tenait sans nul doute au fait que des Mages Bleus étaient quelques fois passées dans la fonction. Wuthà se ressaisit et bomba le torse, prenant la dague.
« - Je le ferai pour toi, Empereur. Jadis, tu as épargné ma vie. Aujourd’hui, je te la dois. Adieu. »
Wuthà quitta la pièce, tandis que Morauco demeura stupéfait en regardant l’Empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Event] Un poignard dans le noir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après :: Zone RP :: Gondor :: ♦ Osgiliath-