Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après
-----------------------
Votez sur les top-sites ! Faites vos fiches mes chéris !
Nous recherchons ardemment un Tuor Eladar, envoyé des Valar !
Rumeur : le Patriarche du Culte du Soleil, dans la Cité Sacrée d'Akkar en Lointain Rhùn aurait été corrompu par les suppôts de Morgoth. Cela pourrait mettre fin à des siècles de conflits religieux en Rhùn, et pourrait permettre aux Orientaux de s'unir contre l'Empire.
Les Envoyés des Valar, Gandalf, Tuor et Fingolfin viennent de débarquer à Osgiliath.
Parmi les chevaliers et les aventuriers de toute sorte, une rumeur circule : l'Intendant Aranir d'Ithilien aurait réuni des fonds pour organiser un tournoi spectaculaire commençant au solstice d'été !
Les Northmen viendraient de briser leur isolement, concluant un pacte d'alliance avec Durïn VII.
La Compagnie Grise recrute désespérément de nouveaux membres...
Promotion sur le Vieux Toby de la Comté sur le marché de Gwynhelm à Edoras
Le tristement célèbre Purion le Pervers, Seigneur des Pinnath Gelin, vient de clamser ! Avis aux jeunes demoiselles du royaume, le coeur de son héritier Gilion est encore à prendre !
Les pillards nomades sévissent de plus belle en ce printemps ! Le Roi du Gondor Aglahad II de Dol Amroth a promis de prendre des mesures drastiques.
"Trinquons nos verres et vidons la bouteille / Et laissons là les plaisirs de l'amour / Et laissons là tous ces cœurs infidèles / Qui ne veulent pas nous donner leur secours / C'est aujourd'hui que l'amour m'abandonne / Que ma maîtresse m'a refusé son coeur / Battez tambours, battez la générale !" - Le célébrissime barde Meregold Sirith poursuit sa tournée dans toutes les tavernes de l'Empire ! Ne le manquez surtout pas !

Partagez | 
 

 [Erebor] Le départ d'un ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Roi des Nains
Messages : 105
Date d'inscription : 03/02/2016

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Seigneur
▌Prestige : 2150
MessageSujet: [Erebor] Le départ d'un ami   Jeu 17 Mar - 1:39

La nouvelle arriva le soir du 16 Mars de l'An 1000, le Roi  sortait d'une réunion avec les Conseillers du Royaume quand un homme qui venait délivrer un message adressé a Durïn fut présenté au roi par deux gardes. L'homme visiblement exténué par un long voyage sans grande pause, tendit une parchemin au Nain. Sur ce dernier se trouvait un cachet de cire, Durïn haussa un sourcil, car cette lettre provenait du Roi légitime des terres du Nord, Blakewyne. Le Nain brisa le sceau et parcouru rapidement la lettre, il fronça légèrement les sourcils. La lettre n'était pas écrite par Blakewyne mais par son fils et héritier Neithan, ce dernier informait ses amis proches de l'état de santé très alarmants du vieux souverains. Il était souligné que: il se pourrait que le vieil homme sois, au moment de la réception de la lettre déjà mort. Le vieux Nain leva ses yeux sur le messager. Il intima d'une voix profonde et autoritaire que l'on loge et nourrisse le messager et que l'on prépare ses six meilleures hommes pour partir a l'aube. Durïn donna des directives, en son absence se serait son premier conseiller, Mardïn Poing D'Acier qui dirigerait le royaume en attendant son retour. Le Roi monta a ses appartements et se laissa un instant tomber sur le lit

-... Ainsi il est aux portes de la mort ? Que les dieux lui soient favorable c'était un homme bon qui méritait mieux que sa vie d'exile que lui a offert cet "Empire".

Le Nain retira ses bottes et ses vêtements ne gardant plus qu'une simple chemise et un pantalon et déambula un moment dans la pièce réfléchissant un moment au trajet qu'ils allaient emprunter. Il fit les cent pas pendant un petit moment dans la chambre puis alla s'accouder a l'une des fenêtre. Ils passeraient par le nord de la forêt noir si ses souvenirs de la réunion ne le trompaient pas il devait y avoir une caravane de marchand qu'ils croiseront en route. La ils feront un échange avec les marchands et continueront leur voyage vers le sud en longeant la forêt noir jusqu'au Château des Northmen. Ils ne pouvaient voyager au grand jour ni montrer leur proximité avec les Northmen, pas que Durïn ne craigne les représailles vis a vis de son peuple mais plus pour éviter des ennuis encore plus grand a la famille de son ami. Il sortit un instant dans le couloir et demanda a son valet de faire préparer des sac de vivre et des affaires pour le voyage. Après cela le roi partis se coucher afin d'être frais et d'attaque pour le voyage qui l'attendait le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roi des Nains
Messages : 105
Date d'inscription : 03/02/2016

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Seigneur
▌Prestige : 2150
MessageSujet: Re: [Erebor] Le départ d'un ami   Lun 21 Mar - 15:37

A l'aube du 17 Mars de l'an mille, le Roi se leva il vêtit de ses vêtements de voyages, qui pour tout autre peuple que celui des nains paraitraient lourd et encombrant, mais rarement un nain voyageait sans aux moins une chemise de maille sur lui, alors un roi ! Bientôt l'on vint frapper a sa porte, Durïn donna l'ordre d'entrer et il vit passer par la porte la tête de son conseiller et amis, Mardïn. Ce dernier venait chercher les derniers ordres de son souverain avant son départ ainsi que lui apporter le sac a vivre qui avait été préparé aux cuisines. Ils discutèrent un instant puis le roi pris congé et descendit rejoindre ses hommes pour le départ. Avec lui était réunis les six meilleures guerriers de sa garde personnelle. Il se saisit de sa longue hache, chef d’œuvre de l'artisanat nain. Il glissa dans sa ceinture ses haches de lancés, il avait décidé de ne pas s'encombrer d'un bouclier pour ce voyage et descendit rejoindre ses hommes. Ces derniers l'attendaient dans le corps de garde de la grande porte quand le roi arriva ils se tinrent tous en ligne et au garde a vous pour saluer leur souverain. Ainsi les sept voyageurs passèrent les portes un beau matin de Mars en direction de l'ouest et des Mont Brumeux a dos de poneys. Après s'être éloigné de la cité et d'avoir clairement bifurqué en direction de l'est Durïn décida d'expliquer le trajet a ses hommes.

- Nous prenons plein Est en passant par le nord de la forêt noire, comme si nous nous dirigions vers Gundañabad, puis arrivé aux frontières du Val nous ferons jonction avec une caravane de marchand et voyagerons avec elle jusqu’à la demeure des Rois du Nord. Nous devons être le plus discret possible, pour ne pas éveiller l'intérêt de L'Empire.

Le voyage continua et les jours passèrent et sous les yeux des Nains défilaient les paysages, passant d'une région montagneuse, a l'orée de la forêt noire. On pouvait sentir la tension monter d'un cran dans le groupe de nain a l'approche de la lisière de la forêt noire, leurs yeux guettant de possible mouvement c'était une zone peu recommandable depuis que Nains et Elfes étaient en froid. Mais rien ne semblait vouloir déranger le voyage des Nains. C'est le midi 21 mars, quatrième jour de voyage que le groupe du Roi atteint le petit camp qu'avait dresser par la caravane marchande. C'était une caravane marchande Naine typique, un marchand et son fils accompagné d'une dizaine de guerriers Nains armés et engoncé dans des armures et de la maille. Il n'y avait pas de marchand mieux protégés que les marchands Nains et courageux ou imbéciles étaient les groupes de bandits qui osaient s'attaquer a une caravane du peuple Naugrim. Les Nains d'Erebor mangèrent avec les Marchands et discutèrent entre eux puis ils se remirent en route accompagnant le Marchand et son fils dans le sud. Le groupe du roi se fondant ainsi dans le groupe de guerrier défendant la caravane. Rien n'arriva lors des quatre jours suivant, mais durant l'après midi une rumeur parcouru le groupe de soldat, marmonnant qu'ils étaient suivis car l'un d'eux avait cru entendre des bruits de sabot venant du nord quand la nouvelle vint a Durïn ce dernier sourit.

-Nous sommes dans une terre qui n'est pas rattaché de coeur a l'Empire et vous n'avez rien a craindre, quand a ce bruit j'ai une petite idée de ce que cela peu être. Vous le verrez bien assez tôt mais vous n'avez rien a craindre a mon avis.

Bientôt le groupe s'arrêta pour faire une pause et se restaurer. Ainsi les Nains se retrouvèrent a s'asseoir et a boire de l'eau, manger quelques unes de leurs provisions un après midi du 25 Mars de L'An Mille.


Dernière édition par Durïn l'Immortel le Mar 22 Mar - 3:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Commandante des Rôdeurs d'Eriador
Messages : 21
Date d'inscription : 03/02/2016

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Héros
▌Prestige : 250
MessageSujet: Re: [Erebor] Le départ d'un ami   Lun 21 Mar - 19:49

Le printemps de cet an 1000 commençait sur une bien triste note pour Sylandra. Son cousin Barid, à peine arrivé au Rhovanion, avait fait demi-tour et était revenu voir la commandante à Fort Nenuial un peu moins de deux semaines plus tôt. Elle avait ainsi appris que Blakewyne était sur son lit de mort, et que le fils souhaitait voir les amis de son père pour son enterrement... Ce qui incluait le marchand, qui avait travaillé pour lui durant des années, mais aussi la jeune femme, qui l'avait rencontré une dizaine d'années auparavant.
Cela étant dit, Barid lui avait certifié que les Nains seraient invités aussi, ce qui signifiait pour elle une chance de faire d'une pierre deux coups : rendre visite au Northmen, et avoir une chance de parler directement avec les Nains d'Erebor – voir Durïn en personne.
Elle avait ainsi constitué un groupe de petite taille – elle-même, son cousin et quatre rôdeurs parmi ceux en lesquels elle avait le plus confiance. Elle prépara rapidement des ordres afin de palier aux différents incidents pouvant survenir durant son absence. Si on la demandait spécifiquement, elle était en voyage diplomatique. Une excuse facile, et qui était suffisamment vraie pour qu'on ne lui en tienne pas rigueur.
Partis à cheval, le trajet jusqu'au Val d'Anduin fut assez rapide. Arrivés là, Barid leur fit faire un détour par un village, où ils ne s'arrêtèrent que le temps de se reposer, et pour le Northmen que de poser quelques questions aux habitants.


-Bien, j'ai eu confirmation de ce que je pensais, avait-il dit. Il y a une caravane naine qui est censée se diriger vers le château de notre ami en ce moment. D'après ce que j'en sais, ils devraient longer la Forêt Noire, et sont censés passer au niveau de la vieille route dans 2 jours, le 25. Vu que c'est plus ou moins notre trajet, je propose qu'on les rejoigne et qu'on les accompagne.

La plupart des autres rôdeurs haussèrent les épaules, indécis : cela ne les dérangeait pas outre mesure, mais ils ne voyaient pas non plus de raisons de le faire. Finalement, ils se tournèrent vers leur commandante qui se contenta de déclarer qu'elle était d'accord. Un peu plus tard, alors qu'ils chevauchaient tous les deux en tête du groupe, elle lui avait demandé :

-C'est bien trop gros venant de ta part. Il n'y a quand même pas qui je pense dans cette fameuse caravane ?

Son cousin avait eu un sourire pour toute réponse. Ils chevauchèrent à bonne allure deux jours durant, rejoignant finalement la Forêt Noire au début de l'après-midi du 25 Mars. Là, ils se fièrent aux connaissances parfaites que Barid avait de la région afin de les diriger le long des arbres. Ils ne tardèrent pas à trouver un sentier qu'ils suivirent durant une heure, et qui se terminait sur une grande prairie. Ils virent au loin ce qui ressemblait à un groupement de personnes, chariots et montures, qui s'étaient arrêtés pour se restaurer. Ils s'approchèrent au trot jusqu'à être suffisamment proche pour identifier clairement les personnes comme des Nains, et lourdement armés avec cela. Voyant son cousin descendre de monture, Sylandra l'imita et fit signe à ses hommes de faire de même. Tandis qu'elle marchait vers le groupe de Nains, qui commençaient à s'agiter face à cette rencontre qui était sûrement inattendue pour beaucoup, elle ne put s'empêcher de jeter un œil à sa hache, qui avait après tout été fabriquée par les Nains d'Erebor.
A une dizaine de mètres du groupe, Barid s'arrêta et s'annonça :


-Je suis Barid Daskil, marchand. Je crois savoir que moi et mes amis nous dirigeons au même endroit que vous. Pouvons-nous vous accompagner ?

En même temps qu'il parlait, il s'était largement incliné, faisant face à un Nain en particulier. Habillé comme un guerrier, celui-ci semblait vieux, très vieux, mais en même temps toujours doté de force et de vigueur. A sa vue, un nom lui vint tout de suite à l'esprit. Avec un visage neutre, elle s'avança au côté de son cousin et s'inclina également avec respect.

-Autant faire les choses de manière complète, mon cousin. Il se peut que nous ayons entendus parler les uns des autres, mais dans le doute, faisons les présentations convenablement, déclara-t-elle. Je suis Sylandra Daskil, Commandante de la Compagnie Grise. C'est un honneur pour moi d'enfin vous rencontrer, Roi Durïn.


Derrière elle, elle entendit, plus qu'elle ne vit, ses hommes s'incliner précipitamment à la mention de ce nom. Elle-même s'était redressée alors qu'elle parlait, et si son visage était sans expression, son regard en disait long sur l'intérêt qu'elle portait à cette rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roi des Nains
Messages : 105
Date d'inscription : 03/02/2016

INFOS JOUEUR
▌Bourse : 0 deniers
▌Voie du : Seigneur
▌Prestige : 2150
MessageSujet: Re: [Erebor] Le départ d'un ami   Dim 27 Mar - 1:19

Les Nains étaient quelque peu tendu avec ces rumeurs de "poursuites" et ils discutaient entre eux de façon nerveuses. Ils finissaient de manger certaines de leurs provisions quand un des hommes bondit et s'écria :

- Des cavaliers ! On vous avez bien dit qu'on nous suivait ! On nous a trahis !

Les Nains se remuèrent certains se redressant et saisissant le manche de leurs armes. Alors Durïn se leva et leur intima avec force de ne rien faire et d'attendre. Bientôt les cavaliers furent assez proche pour que les nains puissent distinguer leurs équipements. Durïn plissa un instant les yeux, leurs façon de chevauché n'était pas agressive, et ils avaient un accoutrement bien spécifique. Des rôdeurs, Durïn rassura alors ses hommes. Les Nains s'avancèrent alors et les hommes dont une femme descendirent quant a eux de leur montures. Le roi attendit que les hommes s'avancent et qu'ils se présentent, il écouta d'une oreille plus attentive quand il entendit le nom de Daskil, il connaissait cette famille et ses hauts-fait, et si sa mémoire était bonne il était dit que les membres de cette famille maniaient une hache de facture naine.

- Heureuse rencontre, mais vous avez de la chance que je reconnaisse en vous des alliés et des gens d'honneurs car sinon je vous aurez fait tuer sur le champ par mes hommes. Ce voyage devait être tenu secret et je ne sais par quel moyen vous vous êtes procuré cette information mais il faudra que je remédie a ce problème de.."fuite". Quant au fait que vous aillez pu être suivis ou non je vais prendre le risque de faire confiance a vos compétence et a votre expérience de rôdeur. Je connais votre famille a vous deux et j'ai entendu parler de ses grands noms et de leurs Haut Fait et j'ai même connu certains de vos aïeuls.

Durïn observa attentivement la jeune femme et reconnu la hache qu'elle portait.

- Je crois reconnaître, si mes yeux ne m'abusent, la fameuse Hache que mon peuple offrit a votre famille et cela viens donc confirmer votre affirmation concernant votre identité. Nous pourrons alors terminer ce chemin ensemble.

Le Roi fit un geste de main et ses hommes se mirent en action refaisant leur paquetage pour se remettre en route, les nains remontèrent sur leur poneys. Et Durïn se tourna vers la jeune femme.

-Je suppose que vous avez reçu la même lettre que moi ?

La compagnie continua son chemin et les jours se suivaient et se ressemblaient, le groupe au départ assez silencieux et méfiant se fit jours après jours plus conviviale et bientôt Nains et Rôdeurs discutaient entre eux et riaient aucunes menaces n'étaient venu assombrir le moral des voyageurs. Enfin après une quinzaine de jours de voyage le groupe arriva en vue de la modeste demeure fortifiée des Rois du Nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Erebor] Le départ d'un ami   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Erebor] Le départ d'un ami
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux RPG : Mille Ans Après :: Zone RP :: Montagnes de la Terre du Milieu :: ♦ Erebor-